Panasonic PT-AE4000

La fièvre HD s’est emparée de moi 🙂

Toujours à la recherche du vidéoprojecteur idéal, nous voici devant le dernier née de la gamme Panasonic.

Panasonic PT-AE4000 et sa trappe latérale de réglages manuels

Référence : Panasonic PT-AE4000

Tarif : 2499$

Nous sommes encore sous la barre des 3000$ et pourtant, les performances obtenues sont bien loins de leur contexte de prix, tellement l’image est surprenante, en particulier les visages, le grain de peau ainsi que certains détails retranscrits avec beaucoup de fidélité, au point de se demander si nous ne sommes pas en train de regarder par la fenêtre la scène au moment même où elle a été tournée.

Seul bémol au moment de la prise en main, le gars qui a conçu les menus doit certainement être un adepte des jeux vidéos sur console… un temps d’apprentissage est nécessaire pour comprendre comment se diriger et sur quel bouton appuyer, car si le bon sens nous dicte de suivre la flèche du haut pour aller en haut, c’est vers une autre fonction que l’on doit s’attendre, chez Pana, le haut, c’est à droite et le bas à gauche 🙂

Le contexte de cet essai

La pièce qui nous a servi aux essais est un salon familial, ce qu’il y a de plus classique, 3,50m de large / 5,30m de long / 2,50m sous plafond, avec toutefois un léger traitement acoustique.

Salon multimédia contexte où nous avons essayé le Panasonic PT-AE4000

L’écran

Marque : EluneVision, modèle Acoustic Weave Tab Tension de 100″ soit 2,54m de diagonale, cet écran à la particularité de laisser passer les sons au travers de sa toile grâce à de micros perforations, il est actionné par télécommande, nous en reparlerons sous peu lors d’une présentation plus complète, prix public conseillé : 1399$.

Ecran EluneVision modèle Acoustic Weave de 100\

Les électroniques

Lecteur NMT Popcorn Hour C200, lecteur Blu-ray LiteOn, DD 1 Tera : 580$
Un Stéréolith modèle 232 « Audiophile » qui remplace avantageusement une voix centrale, création géniale de Walter Schupbach : 1800$
Receiver Yamaha RX-V 1065 : 780$
Subwoofer Klipsch RS-W 10, optimisé avec une plaque d’acier de 35kg sur le dessus et montage à 3 pointes inox + contre-pointes à 3 matériaux inovaudio® : 1300$
Câble HDMI de 10 mètres qui va du receiver au projecteur et un Real Cable du lecteur NMT au receiver Yamaha.
Boîtier de distribution électrique Furutech RTP-6,
Prise électrique Furutech GTX Rhodium : 220$
Câble AC power de la source : Silver Triton by XSymphonie, connecteurs FI-25 Furutech Rhodium,
Câble AC power du RTP-6 : modèle Figaro silver/rhodium de la gamme Blueberry Hill Audio (made in Canada), connecteurs FI-28 Furutech Rhodium,
Traitement acoustique avant diffuseur 2D mk II et quadratique double verticaux en arrière + 2 absorbeurs courbes sur le côté arrière droit, marque inovaudio® (made in/fait au Canada) Coût total : 2600$
Meuble tripode Art Métal inovaudio® (made in/fait au Canada).

Filmographie lors des essais

  • Bad Lieutenant en Blu-ray
  • Le prince de Perse en Blu-ray
  • Bleu d’enfer en DVD et HD mkv
  • Volverine : Les origines en Blu-ray
  • Iron man II en Blu-ray
  • Batman begins en Blu-ray
  • Avatar en Blu-ray et DVD
  • Ratatouille, dessin animé en DVD
  • Le Royaume interdit en Blu-ray

Extrait du film Avatar sur le visage de Sigourney Weaver, projection en plein jour

Il paraît que les captures d’écrans ne servent à rien … sauf que j’aime partager ce que je vois dans le moment, ici nous étions en milieu de journée par temps clair et ensoleillé, vous constaterez une perte de contraste, mais la résolution est encore là, n’oubliez pas que nous sommes devant un écran transonore, qui n’est pas opaque à 100% et laisse passer la clarté en avant comme en arrière, du fait de ses minuscules orifices dans sa trame de tissage, le procédé est génial, je vous en reparle sous peu.

Donc, j’ai misé sur une installation dans le jour et en soirée, afin de pouvoir juger des capacités de ce projecteur, poussé dans ses derniers retranchements, il en avait encore sous le pieds, suffisamment pour nous étonner.

Avant propos

Toujours dans un soucis de pouvoir se donner la chance d’obtenir et livrer des informations pertinentes, j’ai demandé à Richard de Cinémotion ce qu’il pensait du Panasonic PT-AE4000 après l’avoir eu entres les mains.

Voici donc l’avis de Richard CZAPLA, manager de Cinémotion qui a fait de son côté l’essai du vidéoprojecteur HD Panasonic PT AE4000.

Peu de changement au niveau de l’appareil par rapport au 3000.
On conserve le design séduisant avec un aspect carbone plus agréable que la mode du laqué « poussière ».
Le double lens shift manuel ainsi que la mise au point et le zoom motorisés sont toujours de la partie.
Le panneau connectique reste identique avec notamment l’avantage de proposer une troisième entrée hdmi.
La télécommande est simplifiée au maximum, un peu trop peut être, surtout quand on calibre l’appareil car la navigation devient un peu laborieuse.
Son installation est simple, les amplitudes de toutes ces aides au placement permettent une intégration assez aisée, bien qu’il faut quelques secondes pour prendre en main les fonctions motorisées plutôt sensibles.

Au niveau des nouveautés, pas grand chose mis à part ce formidable mode 2:35 du feu de dieu !

A titre personnel, je tenais absolument à voir ce système dont je n’entendais que des louanges.
Une déception en fait, car tous les projecteurs actuels ou anciens sont capables de faire la même chose, mais avec 2 minutes de plus car les réglages ne sont pas mémorisés.

En gros, en quoi consiste ce système ?

Vous faire passer du format 16:9 au format Cinémascope en appuyant sur un seul bouton.

Je cite Panasonic : « finies les lentilles anamorphiques coûteuses.. et blabla »… Si l’idée est sympa et peut séduire, c’est simplement l’argument avancé qui dérange car le fonctionnement est finalement très basique.

L’avantage du PT AE 4000, c’est qu’après enregistrement de votre configuration, il ajuste automatiquement le zoom et la mise au point, donc pas besoin de toucher au projecteur.

Mais les bandes noires que vous connaissez en 2:35 ne disparaissent pas, elles se retrouvent simplement sur la partie noire de votre écran, comme si vous zoomiez manuellement avec votre projecteur pour faire sortir ces bandes noires de la partie de diffusion.

Concernant le menu, il est complet.

Il propose de nombreuses fonctionnalités, parfois inutiles, mais l’essentiel est là et permet un calibrage sans trop de difficultés.
Après ce dernier d’ailleurs, deux modes se révèlent intéressants : Normal (sans filtre) et Colour1 (avec filtre).

Pour simplifier, le mode Normal permet d’obtenir les meilleurs résultats au niveau luminosité (Le vert tirant sur le jaune au niveau du gamut en est la raison) mais le mode Colour1 offre la colorimétrie la plus juste.

Globalement l’image bénéficie d’une bonne restitution des couleurs mais manque un peu de pêche et de contraste, oubliez les bases supérieures à 2m40.
Au niveau piqué, Smooth Screen ou pas, nous sommes loins des SXRD et évidemment, des DLP. Il y a encore un travail à faire sur ce point.

Pas de possibilités non plus de jouer sur les convergences comme le permettent Sony ou JVC.

Diagramme CIE

Courbe RVB

Courbe de Gammas

Un petit point également sur deux options :

– 100Hz Intelligent Frame Creation 2, le fonctionnement est plutôt efficace bien que perfectible. Mais il comblera les adeptes de ce rendu.
– Detail Clarity, qui peut « renforcer » l’impression de netteté, mais au détriment de la propreté d’image.

Encore une fois, vous êtes la seule personne à juger si ces traitements vous conviennent ou non, pour ma part, c’est non, ou à la rigueur, en fonction des sources, le 100Hz en mode 1.

Conclusion

Panasonic propose ici une évolution du 3000, pas une révolution.
Plusieurs points sont améliorés mais nous aurions aimé un effort plus sensible sur plusieurs critères dont le taux de contraste. Malgré cela, avec ses nombreux modes et possibilités de réglages d’image, il trouvera son public.

Points forts Strengths/ Points forts :

  • colorimétrie
  • menu
  • intégration
  • connectique
  • 100Hz.

Points faibles Weaknesses/Points à améliorer :

  • piqué
  • contraste
  • luminosité.

L’avis de la rédaction

Je me suis amusé à graduellement ajuster les différents niveaux pour parfaire une image qui m’est apparue déjà très belle dés la sortie du carton.
Le vidéoprojecteur était installé à 2 mètres de haut posé sur une bibliothèque et à 3,90 m de l’écran qui lui est donné pour 100″ soit 2,54m de diagonale.
Sur certaines scènes j’ai pu constater une sorte de « bruit » vidéo, léger, mais perceptible de façon aléatoire, celui ci plus évident dans le fond des images, ce qui n’est pas vraiment gênant car ce n’est visible que de façon aléatoire.

Lors de cet essai, j’ai apprécié le mode Normal pour ce qu’il offre et ajusté ensuite couleurs et gammas à mes goûts personnels, j’ai volontairement choisi de positionner le mode détail clarity à +1 et le 100hZ sur Mode 1 sur les 3 proposés, il y a certainement matière à s’amuser de ce côté de la force.
J’ai positionné le niveau HDMI sur Normal, mais il y a possibilité d’accentuer la luminosité en passant au mode Etendu.

Le procédé Smooth Screen supprime l’effet de grille tandis que le Detail Clarity Processor 3 optimise la netteté de manière adaptative, selon les zones de l’image.

Il en résulte parfois l’apparition fugace d’un genre de « spots » dans l’image qui restent légèrement flous, j’ai préféré m’en passer, mais si le cœur vous en dit, il y a certainement matière à optimisation.

Le traitement vidéo 100Hz, propriétaire à Panasonic, agit sur la fluidité et préserve la netteté des images dans les scènes d’action, c’est un peu le même principe que le 120 hZ chez d’autres constructeurs, du moins sur le papier.
L’accès se fait via le Menu avancé.

Le paramètre « Création Cadre » permet de mettre le mode 100Hz en fonction.

La luminosité est ajustée automatiquement en fonction de la lumière ambiante grâce à l’iris adaptatif couplé au capteur de luminosité, ça c’est une très bonne idée, mais la perte au niveau contraste est toutefois sensible si on vient à allumer une source de lumière à proximité, rien d’inquiétant, puisque l’on visionne les films dans une quasi obscurité.

Vue arrière sur les diffuseurs, absorbeurs courbes et le vidéoprojecteur posé sur la bibliothèque.

Avec le mode d’ajustement séparé, les réglages se veulent relativement aisés : le projecteur divise l’image en deux parties afin de visualiser immédiatement l’impact des modifications au niveau réglages.

Le set up image dans l’écran est facilité par le zoom électrique (j’ai préféré le mode manuel, plus versatile) et par la commande de Lens Shift horizontal et vertical, inutile de positionner le vidéoprojecteur pile en face de l’écran, c’est une fonction très confortable dont personne ne se plaindra.

Côté connectique, on retrouve trois prises HDMI 1.3, une entrée composantes (Y/PbPr/CbCr), une entrée PC VGA et une entrée S-Vidéo, largement de quoi satisfaire les plus exigeants.

Quant à la fonction Lens Memory, elle permet au projecteur Panasonic PT-AE4000 de mémoriser jusqu’à trois réglages de zoom et de mise au point, ceci en fonction du format de l’image projetée, on passe d’un frame image en 16:9 au format 2:35 cinémascope, il suffit pour cela d’une seule pression sur la télécommande à partir du menu image.

Cette fonction 2:35:1 n’est pas anamorphique, mais bien un zoom, sans perte!
Deux choix s’offrent à nous dans le menu image : 16/9 et 2:35:1, une pression sur le choix et la machine fait son focus automatiquement, il ne reste plus qu’à mémoriser le réglage.

Et la calibration dans tout ça?

Le menu avancé est suffisamment étoffé pour satisfaire aux exigences des plus pointus d’entres vous et ceci avec dans un premier temps seulement vos deux yeux et des mires de calibrations, tel que l’excellent ColorHCFR ou THX Optimizer.

Le désormais célèbre Color HCFR de calibration

Une fois arrivé là, je peux vous assurer d’un ajustement impeccable à vos goûts et couleurs.

Caractéristiques techniques (Source Panasonic)

Sur le papier, les chiffres ci-dessous font rêver.

Système de projection
Panneaux LCD (x3 R/V/B) : 17,78 mm de diagonale
Format : 16/9 natif
Technologie : Tri LCD
Pilotage : Matrice active
Résolution Full HD 1080p : 1920 x 1080
Lampe 170 Watts UHM
Luminosité : 1600 Lumens
Contraste : 90 000 : 1
Distance de projection : 120 – 1800 cm
Taille de l’image projetée (diagonale, 16:9) : 1 m – 7 m
Zoom 2x motorisé
Mise au point motorisée
Lentille : F 1.9 – 3.2, f 22.4 mm – 44.8 mm

Connectique complète située à l'arrière du Panasonic PT-AE4000


Traitement d’image

Traitement vidéo 100 Hz Motion Picture Pro (Intelligent Frame Creation 2)
Light Harmonizer :
– Ajustement dynamique de l’intensité lumineuse
– Capteur de luminosité ambiante
– Iris Adaptatif
– Ajustement de la netteté automatique
Advance dynamic sharpness control : ajustement dynamique des contours des images pour plus de netteté
Pure color filter Pro :
– Couleurs plus riches
– Noirs plus intenses
Smooth Screen : supprime l’effet grille induit par les matrices LCD
Iris dynamique :
– Ajustement de l’exposition lumineuse en fonction des scènes
– Analyse image par image
Detail Clarity Processor 3 : une meilleure clarté et netteté des détails
Waveform monitor
Mode d’ajustement séparé :
– Permet de geler une scène pour faire des ajustements
– L’affichage de l’inverseur montre les images avant et après
7 modes d’image : Cinéma, 1/2/3, Normal, Dynamique, Color 1/2
Jusqu’à 16 pré-réglages avec noms personnalisables

Ergonomie
Lens Shift (réglage manuel de l’orientation de la lentille à l’aide de deux molettes localisées sur le dessus) :
– mouvement horizontal : +/- 40 %
– mouvement vertical : +/- 100 %
Fonction Lens Memory : ajustement de l’image à un format cinémascope, grâce à un simple bouton
Correction Trapézoïdale : ± 30 degrés verticale

Télécommande intuitive :
– Touches lumineuses en environnement sombre
– Accès aisé aux modes pré-programmés
– 3 touches de raccourcis programmables
Viera Link (HDMI-CEC)

Accessoires fournis
Cordon d’alimentation, télécommande IR, piles pour la télécommande (type AA x 2)

La télécommande du Panasonic PT-AE4000

Généralités
Alimentation 100-240V AC, 50/60 Hz
Consommation : 240 Watts (0,08 Watt en mode veille)
Volume sonore : 22 dB (en mode éco)
Dimensions (L x H x P) : 460 x 130 x 300 mm – Poids : 7,3 kg

Un mot sur la fonction Lens Shift; les deux boutons rotatifs sont placés sur le dessus de l’appareil si celui ci est posé sur ses 3 pattes, cette fonction est plus aisée si l’installation du projecteur est au plafond, ainsi les commandes sont apparentes et facile d’accès, ce qui est loin d’être le cas, une fois le vidéoprojecteur installé à 2 mètres de haut sur une étagère, ce qui a été mon cas 🙂


Points forts Strengths/ Points forts :

  • Couleurs naturelles
  • Douceur de l’image en général
  • 3 X HDMI
  • Luminosité
  • Poids
  • Réglages ultra complets des menus et sous menus
  • Télécommande rétroéclairée
  • Montage en tripode
  • Lens Shift.

Points faibles Weaknesses/Points à améliorer :

  • La gestion peu intuitive de certaines fonctions dans les différents menus
  • Bruit de la ventilation en mode normal
  • Pas de réglage de convergence
  • Pas 3D ready
  • Contraste sur certaine scène et condition de lumière ambiante

Bref rien de bien important à lui reprocher, comme le dit l’expression populaire: le PT-AE4000 livre la marchandise alors inutile pour ce budget de lui demander plus que nécessaire, ce qu’il a à offrir est déjà décent à bien des égards.

Conclusion

Je ne connais pas le modèle précédent, mais si je me fie à ce que cette mouture 2010 nous offre, j’aurais tendance à croire que les gens de chez Panasonic ont bien travaillé dans l’ensemble.
Si vous êtes perfectionniste et que les réglages ne vous font pas peur, alors, le menu avancé vous permettra d’ajuster avec une grande précision l’image et la colorimétrie, ce sont d’ailleurs les points forts que je retiens de cette expérience, couleur naturelles et douceur d’image de tout premier plan.
Le piqué ou netteté n’est peut être pas le point fort de ce projecteur, encore qu’il se défende bien sur ce terrain, meilleur que le rendu image du cinéma du coin, ce qui n’est déjà pas si mal.
J’ai apprécié de pouvoir jouir d’une belle image dés la sortie du carton, mais je dois reconnaître que cet appareil est un démo qui avait déjà installé chez le revendeur avant de nous le confier.
Toutefois, avec 35 heures au compteur, on peut estimer que l’appareil était neuf lors de notre essai.
Contre toute attente la luminosité m’a vraiment impressionné, alors que sur le papier, c’est le contraste qui paraissait l’atout majeur.
Un mot sur le contraste justement, il se tient dans la moyenne en terme de rendu, si je fie à mes récentes expérience du genre, seule une source de lumière à proximité pourra l’affecter.
Le bruit de ventilation pourrait incommoder certaines oreilles sensibles, mais à part ça, que du bonheur.

Ce vidéoprojecteur est un très bon appareil, qui saura combler les cinéphiles qui aiment se plonger aussi, dans les réglages à « yeux nus », ils ne seront pas déçus, car leurs efforts seront récompensés par une image HD digne de ce nom en moins d’une heure.
Certes, si vous allez jouer dans les réglages à l’aide d’une sonde et d’un bon logiciel de calibration, alors attendez vous à des merveilles.
Les progrès réalisés en terme d’imagerie HD sont époustouflants, jamais image HD n’a été aussi belle et accessible à Monsieur et Madame tout le monde.
Le plaisir de visionner des films s’accentue avec l’usage, ce vidéoprojecteur HD Panasonic PT-AE4000 est une valeur sûre, il s’inscrit dans la lignée des appareils que nous avons aimé, suffisamment pour en dire du bien et le recommander.

Sur les films « Bad Lieutenant’, « Le Royaume interdit » et « Avatar » en Blu-ray, les images se sont révélées splendides!

Sur le film d’animation « Ratatouille » idem, rien à redire, image impeccable et plaisir garanti pour les petits comme les grands.

Le cinéma maison en mode HD est rendu accessible pour la modique somme de 2499$, dois je encore vous le rappeler il y a 10 ans il fallait débourser 12 000$ à 16 000$ pour une qualité moindre et pourtant personne ne s’en plaignait, les prix baissent et la qualité sans cesse augmente, c’est une bonne nouvelle pour le consommateur, qui devrait s’en réjouir et profiter de cette mane, c’est le temps de vous équiper.

Panasonic PT-AE4000 noté : excellent rapport qualité prix 2010

Cet appareil nous a été aimablement prêté par le magasin Electronique Hébert de Victoriaville, affilié au réseau La clé de sol.

Contact revendeur et information

Electronique Hébert inc

Design et technologie personnalisés

Manager : Maurice Leblanc

Carrefour des Bois Francs
475 Blv Jutras Est
Victoriaville (QC) G6P7H4
Tél : 819 752 2263
Courriel : clefsoleh@videotron.ca


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2010, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine, sous licence creative commons.

Bonne journée et bonnes écoutes.

À propos de Marc Philip

Autodidacte et passionné de musique, photographie, cinéma, gastronomie. Apprécie les bons moments de la Vie, et surtout aime les partager avec les autres. Je déteste les imbéciles, surtout ceux qui ne sont même pas foutus d'être heureux.

Il y a 4 commentaires

  1. Maurice Leblanc

    Étant utilisateur de se projecteur depuis un an déjà et ayant eu un PTAE3000 avant, je trouve que le PTAE4000 donne une image beaucoup plus nuancée dans les ombres et les régions plus claire, notamment dans un ciel nuageux, on aperçoit toutes les subtilités de demi ton de gris et de bleu, ce que beaucoup de projecteurs ont de la difficulté à reproduire.
    Le passage du contraste de 60,000:1 à 100,000:1 y est sûrement pour quelque chose.
    Dans l’ensemble je trouve que le PTAE4000 est un des meilleur projecteur dans sa catégorie de prix.
    Seul point négatif, les ajustements complets sont un peu complexes pour le commun des mortels, d’où l’importance de faire affaire avec un bon installateur qui vous assurera un ajustement optimal.

Laisser un commentaire