Fusible en question

Passons si vous le voulez bien de l’infiniment grand après ce magnifique projet DIY de Jean-Pierre à l’infiniment petit et revenir au fusible. Il sera question de musique un peu plus tard, rassurez vous. L’été enfin commence et il est loin d’être terminé, alors relax.
J’ai pris la décision de publier moins souvent, ceci afin de vous laisser le temps d’apprécier la lecture d’un sujet avant de passer au suivant. Un peu Comme un bon repas, rien n’est plus important que de prendre le temps entre chaque plat, il semble que cette notion se perde, il devenait urgent de revenir à la dégustation.

Nous sommes constamment bombardés d’informations issues des 6 continents, à tel point d’en être abrutis.

Certains en sont rendus au stade de passer à côté de l’essentiel, je le vois au niveau de l’acoustique où les questions qui me sont posées en 2013 ont trouvé réponse il y a plus de 5 ans… si malgré tout vous souhaitez avoir de l’info éphémère, mais en continue, je vous encourage vivement à vous rendre sur notre page Facebook. Je partage volontiers avec d’autres passionnés toutes sortes d’informations, des photographies, des vidéos, que je trouve pertinentes dans le moment, mais qui inéluctablement finiront par se diluer dans le flux. Ces infos n’ont pas nécessairement besoin d’être développées d’où leur présence uniquement sur notre page Facebook. N’hésitez pas à « aimer » ou « like » la page de magazine-audio afin de recevoir une note à chaque publication et rester informé plusieurs fois par jour sur l’actualité de la hifi, musique, photo et cinéma.

Test et évaluation des fusibles

Test et évaluation des fusibles

Partant du principe que j’aime aller au bout des choses, au risque de faire parler de moi en mal, je voudrais revenir un instant sur l’histoire du fusible. J’avoue aimer titiller le rat piégé et soulever les critiques des frustrés et autres ignares, non par masochisme mais par bravade et amusement. Si vous preniez connaissance de tout ce qui a été écrit à mon sujet lorsque j’ai commencé à parler de fusible, vous tomberiez en bas de votre chaise en bon québécois.
Vous serez d’accord avec moi qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, je laisse donc une chance aux coureurs…

Alors tenons nous le pour dit, son incidence sur le son est maintenant connue, si vous n’êtes pas d’accord avec ça, bye, le sujet a déjà été trop longtemps débattu pour y revenir.

Je vous rappelle que nous avions lancé l’idée en 2006 et que depuis nous n’avons eu de cesse de progresser dans la compréhension du sujet. Nous avons multiplié les essais de produits, pour en venir à en préférer un en particulier depuis 2012, le Furutech rhodium, puisque j’en parle à chaque fois que j’expose le contexte du compte rendu en cours.
Il semble que cette nouvelle ait soulevé beaucoup de réactions. Positives pour certaines, de curiosité pour d’autres et comme de bien entendu en hifi, beaucoup de négatives de la part de certains nihilistes, qui pour 100% d’entres eux n’ont jamais eu le guts d’essayer avant d’en parler.
Ceci dit, beaucoup de personnes qui ont essayé semblent y trouver leur compte et ont adopté le remplacement systématique du fusible de leurs appareils hifi par un modèle plus haut de gamme.
Furutech, Hifi Tuning et Audio Link sont les noms qui m’ont été le plus souvent rapporté, chacun ayant été choisi pour ses caractéristiques propres.

Il est clair que chaque marque possède sa signature sonore, un peu comme un câble.

Alors, pour m’approcher au mieux du sujet, j’ai demandé à mon père, qui est un ancien de l’aérospatiale qui a travaillé plus de 30 ans au 1 GMS sur le plateau d’Albion (France) en qualité d’ingénieur électro technique, de m’éclairer sur le sujet.
Son expertise me semblait adéquate.
Je tiens à préciser que nous avons bien avant ça, eu de longues discussions sur le sujet de l’apport en électricité de nos chers appareils hifi, pour un jour, lui faire découvrir toutes les subtilités du remplacement d’un « simple » cordon électrique en arrière de mon lecteur de CD de l’époque. Confondu, abasourdi, pour ne pas dire étonné, il a admis avoir entendu clairement une différence de son lors du changement du cordon AC.
L’expérience s’est répétée, avec le même constat.
Chose qu’il qualifie encore aujourd’hui d’impossible, d’improbable … mais avec plus de nuance qu’hier 🙂
Il n’arrive pas à expliquer le phénomène qui n’est pas supposé se produire. pas à ce niveau semble t il… et pourtant.

Ça me rappelle une autre histoire peu banale, celle où Galilée a fait un jour le constat: « et pourtant, elle tourne »… en parlant de la terre, bien entendu. Nous étions fin 16 eme siècle. Je vous rappelle qu’à cette époque, il avait pris de sérieux risques d’affirmer ça, ce qui venait détruire les autres théories en particulier celles du géocentrisme stable. Un sacré pavé dans la marre … nous savons aujourd’hui qu’il avait raison.

Bref, chemin faisant, voyant que mon père se tient encore bien en forme intellectuelle et physique, je me suis enhardi et nous avons abordé le sujet du fusible.

Assortiment de fusibles pour appareil audio

Assortiment de fusibles utilisés principalement en hifi

Comment est fait un fusible?

Un fusible moderne est constitué d’un fil ou d’une lamelle en métal, montée dans un corps isolant en verre ou céramique et reliée à deux pièces métallique qui serviront de contact. Le corps peut contenir de l’air ou pas, un liquide, un matériau destiné à absorber les vibrations ou l’énergie thermique dégagée lors de la fusion, mais aussi lors du transfert de courant.

Le type de métal qui entre dans la conception d’un fusible varie selon les types de fusibles et surtout le cahier des charges du fabricant (zinc, argent, aluminium, alliage d’étain, cuivre, etc.).

Quelle est sa fonction?

Un fusible a pour fonction la protection du circuit d’alimentation vis-à-vis d’un possible court-circuit ou de hausses subites de courant générées par une défaillance de la charge alimentée.

Cette protection permet généralement :

  • De garantir l’intégrité et la possibilité de remise en service du circuit d’alimentation électrique, une fois le défaut circonscrit, on pense ici en premier aux fusibles du tableau électrique général.
  • D’éviter une longue surintensité ou un court-circuit, ce qui aurait pour conséquence la dégradation des isolants autour des fils, la destruction du ou des appareils reliés et le risque d’incendie de la maison.

Selon la croyance populaire, un fusible protège la charge alimentée, c’est à dire l’appareil.

Au contraire, son déclenchement a pour origine en règle générale, une défaillance de celui ci.
Donc, l’emplacement du fusible dans le circuit définit une partie en amont (celle que l’on veut protéger) et une partie en aval (dont on anticipe la possible défaillance).

Pourquoi existe-t-il différentes sortes de fusibles?

Tous les fusibles fonctionnent par interruption du courant, encore faut-il que le fusible soit correctement calibré au niveau de la courbe de réponse (type de fusible).

Il existe principalement 3 modes de fonctionnement de fusibles :

  • Le fusible à usage général (fusible gG) offre une protection contre les surcharges et les courts-circuits. C’est le plus courant sur les installations domestiques.
  • Le fusible accompagnement moteur (fusible aM) est utilisé pour la protection contre les courts-circuits uniquement, et souvent associé à un autre élément protégeant contre les surcharges. Il est utilisé dans l’industrie, principalement pour l’utilisation avec des charges à fort courant d’appel (moteurs, primaires de transformateurs entre autres) ;
  • Le fusible ultra-rapide est employé pour la protection des semi-conducteurs, de manière à ce que le fusible protège le semi-conducteur et non l’inverse.
Fusible isoclean

Fusible isoclean

Le standard CEI 60127 prévoit quatre types de fusibles (FF, F, T, TT), chaque type étant défini suivant le temps nécessaire pour couper dix fois le courant nominal :

• FF (very Fast), inférieur à 1 ms
• F (Fast), de 1 à 10 ms
• T (SlowBlow), de 10 à 100 ms
• TT (Very slow acting), de 100 ms à 1 s.

Pourquoi note-t-on des différences sonores lors du remplacement d’un fusible sur un appareil audio?

Pourquoi le son change quand on inverse le sens du fusible?

Ça mon fils c’est un mystère pour l’électricien que je suis, du moins ce qu’il en reste!
Il est possible de poser différentes hypothèses qu’il faudrait confirmer par des mesures dynamiques et le seul appareil que je connaisse et qui soit assez rapide pour matérialiser un phénomène très bref, il s’appelle oscilloscope, branché aux bornes d’un fusible il pourrait mettre en évidence une déformation de l’onde sinusoïdale de la tension (harmoniques) lors du fonctionnement de l’appareil hifi dans différentes configurations de fonctionnement.

Quelques explications là : http://www.volta-electricite.info/articles.php?lng=fr&pg=11561

SUPER Fuse (Nano-Liquid)

SUPER Fuse (Nano-Liquid)

Verre ou céramique?

Nous avons noté une différence à ce niveau. Justement les modèles en céramique semblent plus portés à mettre le bas médium en avant, le son semble relativement plus équilibré alors que les modèles en verre auraient tendance à rendre plus vivant le médium aigu, avec quelques colorations ici et là, rien de bien méchant, mais quand même, tous les essayeurs en sont arrivés à ce constat.


Conclusion

Nous avons tenté de démontrer depuis un oscilloscope ce que nos oreilles aussi peu précises et imparfaites arrivaient à percevoir en mode écoute comme différence. Nous n’avons noté aucun changement à l’écran, rien, nada.
Après avoir essayé plusieurs modèles de fusibles, nous avons constaté des différences audibles. Ce qui s’entend ne se voit peut être pas, mais un enfant de 13 ans est en mesure sans effort de faire la différence lors de nos écoutes dynamiques…
Quant au sens de montage et bien il devient évident que l’incidence est plus ou moins évidente selon le type de fusible, mais je peux affirmer qu’elle est patente.

Après libre à vous de croire, de ne pas croire, d’essayer, de ne rien faire… mais au bout du compte, les quelques personnes qui m’ont accompagné dans cette « aventure » ont toutes et je dis bien toutes, remplacé le fusible d’un ou plusieurs de leurs appareils hifi.

Le plus populaire dans mon entourage immédiat semble être le modèle Furutech rhodium vendu au prix de 52$ et 58$ en moyenne et qui existe en deux tailles, 20mm et 32mm.
Le isoclean reste dans la course, mais au vu de sa distribution pour le moins chaotique, il n’y a plus de réseau de revente au Canada, il se fait de plus en plus rare.
Le modèle Audio Magic Nano-Liquid Super Fuse avait suscité quelque intérêt, jusqu’au moment où nous nous sommes rendus compte que le son qui paraissait avoir gagné en dynamique, n’avait en fait gagné que de la coloration sur les timbres, en particulier sur la plage médium aigu, mise en avant plus ou moins agréable, le son devenait vite fatiguant et le prix est vraiment élevé (75$ à 105$).
Chose certaine il se passe bien quelque chose. Chacun d’entre vous devra en revanche s’armer de la plus élémentaire prudence et ne pas se laisser entrainer malgré lui dans une fuite en avant, qui ne le conduira nulle part.

Une différence, n’est pas forcément une amélioration, tenez vous le pour dit. Cependant, c’est vous qui décidez quel son vous avez envie d’entendre et c’est votre choix, personne ne pourra vous l’enlever.

Remplacement du fusible d'origine par un Furutech Rhodium

Remplacement du fusible d’origine par un Furutech Rhodium

Que ce soit avec un lecteur de CD ou un amplificateur, le résultat constaté avec le fusible qui nous sert de référence, le modèle Furutech rhodium, est toujours le même: Amélioration de la cohérence des timbres, dynamique subjective, moins de coloration dans les hautes fréquences.

Nous avons utilisé pour nos différents tests:

  • Lecteur CDP integris de chez Aurum Acoustic (fait au/made in Canada),
  • Lecteur de CD Wadia 8 (made in USA),
  • DAC Wadia 15 (made in USA),
  • Amplificateur intégré Stormaudio V55 (fait en France),
  • Amplificateur Bryston 4B SST2 (fait au/made in Canada).

Certes, j’aime beaucoup les produits Furutech, j’en utilise certains dans le cadre de nos essais au magazine, ainsi que sur mon système personnel. J’ai pu avec le temps et les nombreux essais comparatifs, faire un tri rigoureux pour ne conserver que le meilleur, de mon point de vue.
Les personnes qui ont essayé avec moi ont eu le libre arbitre de faire ce que bon leur semblait, je ne les ai pas influencé, même si elle connaissaient mon penchant pour la marque et elles n’ont reçu aucune rétribution ni de ma part, ni de personne.
Après tout, c’est celui qui paye qui a raison, n’est ce pas mon bon Claude? 😉

Présentation du NAS Ceolbox (ci-dessus) un concept de Michel Forbes

Présentation du NAS Ceolbox (ci-dessus) un concept de Michel Forbes

Dans un prochain sujet nous parlerons de la Ceolbox de Michel Forbes. Puisque j’ai eu la chance de pouvoir entendre la version avec Emotion, il se trouve aussi qu’à cette occasion, j’avais fait une démonstration à Michel, de ce que pouvait apporter ou retrancher un simple fusible sur mon lecteur de CD/DAC, je pense qu’il ne doit toujours pas comprendre ce qu’il a entendu ce jour là, mais il a convenu des différences. Il a su faire un choix et préféré, tout comme moi et pour les meilleures raisons qui soient, le fusible Furutech rhodium, plus équilibré sans sensation de tassement dynamique, du moins dans la circonstance.

Fusibles Furutech Rhodium

Fusibles Furutech Rhodium

Pour terminer, si vous trouvez que le son de votre système hifi est agressif, coloré, mal équilibré, allez faire un tour du côté du fusible, inversez le sens du fusible d’origine pour commencer et suivez une procédure logique, un appareil après l’autre.
Une fois arrivé à un résultat qui vous convient et bien il sera temps de vous préoccuper de ce qui compte vraiment pour le son, l’acoustique par exemple.

Amusez vous bien, car l’acoustique va bientôt revenir sur les ondes et là on va cesser de rigoler 🙂

Je tiens à remercier les courageux qui m’ont suivi dans cette « folle » expérience qui a duré plusieurs mois, en particulier Yves, Claude, Stéphane et Alain, ainsi que les nombreux anonymes qui se sont prêtés à l’expérience, sans juger, juste en acceptant les faits.

Je m’attends maintenant à lire des commentaires à ce sujet…


Contact et information

AUDIYO Inc importateur Furutech pour le Canada

Directeur : Simon Au
45B West Wilmot, Unit 1
Richmond Hill, ON, L4B 2P3
Tel: 416-704-0105
Pages web: AuDiYo inc.

Respectable distributeur des produits Furutech, Mundorf et ADL pour le Canada, établi à Richmond Hill (Ontario) depuis 2004.


La pensée du moment

Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l’immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire. [Confucius].


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2013, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine, sous licence creative commons.

Bon divertissement.


Qui suis-je?

Marc PHILIP, manufacturier canadien de panneaux acoustiques, meubles tripodes et accessoires hifi www.inovaudio.com, atelier situé à Victoriaville, Centre du Québec. Mon blog www.magazine-audio.com est la partie média de mon entreprise. Je m’exprime librement sur l’industrie de la hifi, cinéma maison, musique et arts multimédias où je partage avec vous mes « coup de cœur ».
C’est aussi le prétexte pour moi de pratiquer la photographie www.marcphilip.com.
J’ai pour réputation de ne publier que la « crème de la crème » en toute indépendance. J’ai décidé de faire de mes passions mon métier. Les seules personnes que ça dérange sont les frustrés.
Mon conseil, ne vous laissez pas intimider, les rêves sont faits pour être vécus. Alors si vous aussi avez des choses à dire, à montrer; mon conseil, n’attendez pas que la mort vienne vous cueillir, réalisez vous. Dans le pire des cas, amusez vous, votre seul vrai risque, c’est d’essayer et possiblement d’y prendre goût.

À propos de Marc Philip

Autodidacte et passionné de musique, photographie, cinéma, gastronomie. Apprécie les bons moments de la Vie, et surtout aime les partager avec les autres. Je déteste les imbéciles, surtout ceux qui ne sont même pas foutus d'être heureux.

Il y a 10 commentaires

  1. Michel Dallaire

    Moi ce qui m’intrigue au sujet des fusibles, c’est qu’en tant qu’audiophile on dépense des petites fortunes sur de bons câbles d’alimentation pour que le transfert du courant 115 volts s’effectue dans les meilleurs conditions vers nos appareils. Puis on achemine ce courant vers un maillon faible constitué d’un petit bout de fil de faible diamètre, encapsulé dans un tube et prêt à fondre à la moindre surcharge. Est-ce que ce fusible, qu’il soit à 100.00$ ou à 1.00$, ne constitue pas simplement à un goulot d’étranglement?

  2. Marc Philip

    @Michel Dallaire: Le fusible est aussi une résistance, ce qui pourrait expliquer les différences de sonorité. Le fusible en entrée de l’appareil est là pour protéger l’appareil, il va empêcher que si il y a court circuit à l’intérieur de l’appareil, que l’installation électrique de la maison ne le voit.
    Sur certains circuit on met des diodes, pas des fusibles. Je ne saurais dire si goulot d’étranglement il y a, mais beaucoup de techniciens que j’ai interrogé sur le sujet m’ont confié que le mieux pour le son c’est de ne pas en voir… Après la question est de savoir ce que l’on gagne en le retirant et quel risque encouru en cas de défaillance? C’est à vos risques et périls selon moi.

  3. Michel Dallaire

    Je ne suis pas électronicien de formation mais si comme vous le dites, le fusible va empêcher le circuit électrique de la maison de voir un court circuit dans l’appareil, il me semble ici que ce fusible nous prive d’une protection additionnelle pour l’appareil?

    Néanmoins j’ai déjà possédé un amplificateur intégré dont les circuits de sortie pour les hauts parleurs étaient protégés contre les courts-circuits par des fusibles. Cet amplificateur avait une sonorité très ennuyante et peu dynamique si bien que je n’ai pas eu de regret à m’en débarrasser.

    Voici tout de même un lien qui veut tenter une explication quant à la sonorité différente que l’on observe sur certains fusibles de qualité « audiophile ». En principe ces petits bidules devraient fournir une aussi bonne conductivité que toutes les autres composantes utilisées dans la fabrication d’un appareil.

    http://musiq-audiophile.blogspot.ca/2010/01/les-fusibles-audiophiles.html

  4. Marc Philip

    @Michel Dallaire: Il est rare qu’une électronique ne soit protégée que par un circuit unique. Nous pouvons considérer qu’il y a le général en entrée, celui qui nous intéresse dans nos différents essais, puis pleins de fusibles internes qui eux ont pour fonction la protection des circuits électroniques à d’autres niveaux. Les appareils hifi sont vraiment bien conçus. Après concernent la sonorité propre à chaque appareil et bien il faut compter sur le design de chaque manufacturier ce qui semble indiquer qu’il y a bien une signature sonore d’un appareil à l’autre, voire du type d’appareil à l’autre si l’on parle de classe d’ampli par exemple, classe A, classe AB, classe D, classe T. Je pourrais y revenir plus longuement, mais j’ai depuis mes préférences.

  5. Hubert

    Bonjour Marc
    Etant curieux de nature, j’ai commencé par changer les fusibles de mes appareils il y a une dizaine d’années.
    Quand je me suis rendu compte que le fait de changer l’applique murale d’alimentation électrique d’origine par une Furutech rhodium apportait de façon évidente une meilleur qualité de restitution, j’en ai alors parlé avec mon « mentor » qui m’a fait découvrir les enceintes Rehdeko, car lui aussi s’y intéressait.
    Nous avons jeté notre dévolu sur les fusibles Ahp.
    Quelle ne fut pas ma surprise lors du premier essai !
    J’ai donc commencé par mettre un fusible Ahp sur le lecteur cd et je l’ai laissé se « roder » quelques jours avant d’émettre un jugement: Le gain en musicalité fut patent!
    Ma curiosité étant encore plus aiguisée par cet essai, je décidais de retourner le fusible de sens dans le réceptacle et je fus surpris de constater que le sens de montage avait son importance… aussi !
    Tous mes appareils reçurent le même traitement et les résultats allèrent dans le bon sens. Une meilleure qualité de restitution.
    Je fus, par la suite, très surpris de lire sur des forums les réactions très basiques des personnes lors de discussions stériles à propos du changement de fusible sur les appareils hifi. Apparemment beaucoup donnaient des avis sans avoir jamais fait d’essai et dénigraient systématiquement les personnes qui, elles, avaient essayé et avaient des oreilles !

    Ayant reçu à la base une formation en électrotechnique, ces résultats me paraissaient logiques, chaque matériaux réagissant de façon différente lors du passage du courant…
    Je n’ai pas vraiment fait de recherches pour en connaitre les raisons exactes.
    Mes oreilles m’ayant toujours guidées dans mes choix …
    Je suis maintenant passé aux fusibles Hifi Tuning « Supreme 3 » et je suis très satisfait des résultats qui sont supérieurs aux Ahp, sur mes appareils.
    En tous, cas merci à vous d avoir osé vous jeter dans la fausse aux lions 😉
    Hubert

  6. Marc Philip

    @Hubert: Je ne prends pas un si grand risque quand je partage une expérience qui réussie avec vous chers lecteurs (trices), ici dans mes pages, les lions sont encore bien loin 🙂 Les forums de discussions sont difficiles à décrypter, même pour celles et ceux qui les fréquentes régulièrement et il semble évident que de plus en plus les rangs s’étiolent. Ça va finir par ne laisser place qu’à une poignée de frustrés qui entres eux s’entre déchirent… les lions n’ont qu’à bien se tenir, l’humain dévore par haine et non pour se nourrir. Mais pour revenir au sujet, incidemment, 100% des gens qui se sont montrés curieux et ont essayé se sont tous reconnus dans nos commentaires. Comme quoi, ça ne prend pas grand chose pour être heureux, en particulier quand on est vivant intellectuellement et que l’on a rien à perdre d’expérimenter.

  7. Michel C

    Une question comme une autre .
    Combien de fois dans une vie d’un lecteur CD qui peut durer 20 ans, va ton avoir besoin de remplacer la fusible ? ……….. pour ma part jamais , alors pourquoi pas s’en passer …. le chemin le plus court étant le meilleur ou si on veut, moins tu touches au signal , ici le AC , mieux il y a de chance qu’il ne soit pas altéré . Oui , je comprend très bien aussi qu’on aimerait bien protéger un appareil de quelques milliers de $ ……. juste au cas où !
    C’est la première fois que j’entends l’effet que peu avoir un fusible …. vive le web ! …. c’est dur à comprendre le pourquoi , pour un lecteur CD la demande en courant n’est pas très élevée , la réserve dans les condensateurs de l’alimentation devrait suffire . Il y a peut-être un effet de spycho-acoustique là dessous ! 🙂
    Pour ma part je vais essayer de faire ce que je dit …. je vais enlever le fusible et mettre un  » jumper  » pour voir ce qui se passe ….. rassurez-vous , sur un lecteur pas trop dispendieux mais qu’en même très musical. Sur mon ampli ( en partie DIY )il n’y a pas de fusible ni sur le DAC d’ailleurs .

  8. Michel C

    J’ai réfléchi sur le sujet …..

    Ce que je vois, c’est qu’on s’attend à avoir une différence ( un pré-conditionnement du cerveau ) ou du moins on veut bien le croire ( d’une façon inconsciente ), on rend le cerveau plus attentif donc plus apte a percevoir les fins détails, c’est comme si le cerveau augmentait la résolution du déchiffrage du signal recu par l’oreille , disont, pour faire une image , au lieu de prendre les différences de signal aux dix-millième de seconde il l’augmente aux micronième de seconde …. ça doit faire une différence !

    Du côté de l’appareil, la seule chose que je peux voir c’est qu’il peut y avoir une différence dans la facilité des électrons de voyager à travers , ce qui peut changer la rapidité a recharger les condensateurs qui a son tour influence sur le rendu de la musique …. les attaques des notes plus vivaces plus naturelles . J’imagine que l’effet est plus évident sur un appareil dont la réserve d’énergie dans les condensateurs est petite ( condensateur de faible valeur )

    Ce ne sont que des hypothèses pour essayer de comprendre le pourquoi !

  9. PhilB.

    Bonjour,
    Juste une petite question. Je viens de commander des fusibles Furutech pour mon amplificateur et lecteur cd. Comment puis-je déterminer au préalable le sens optimale d´installation des fusibles? C´est indiqué ou bien il faut faire des tests d´écoute? Merci

    1. Marc Philip

      Les deux méthodes sont bonnes, car dans tous les cas, un seul sens va te donner satisfaction. Dans mon cas, que ce soit avec le CDP ou l’ampli le sens du fusible s’est révélé être identique.

Laisser un commentaire