Elan Monitors 3112 enceintes acoustiques 3 voies actives

Plus je discute avec des manufacturiers d’enceintes acoustiques et plus les solutions qui reviennent sur le tapis tournent autour du système actif. Même si les audiophiles et mélomanes ne sont pas encore prêts à vivre cette expérience, il ne faut pas se le cacher, l’actif c’est la voie royale et représente l’avenir.

Une 3 voies actives sinon rien!

Nous sommes plusieurs à le penser, mais combien sont ils à l’avoir réalisé?

Elan Monitors 3112 et son concepteur Robert Gaboury

Elan Monitors 3112 et son concepteur Robert Gaboury

J’en connais au moins un et c’est chez lui que nous avons été invité à passer la soirée. Avoir la chance de découvrir une nouvelle enceinte acoustique active, c’est comme se rendre à l’inauguration d’un grand restaurant, on ne connaît pas le menu à l’avance, mais on sait que ça va être surprenant.

En fait la surprise est venue du fait que le ramage n’a rien à voir avec le plumage. Si on se base sur le plan esthétique, rien ne laisse présager de ce qui va suivre.

Présentation du matériel

Enceinte acoustique active
Version « Pro »
Couleur blanche
Référence Élan 3112
Type 3 voies
Fat au / made in Canada

Impossible de passer sous silence cette formidable expérience audio sensorielle. J’ai donc décidé d’ouvrir un sujet pour vous présenter l’homme en arrière de la machine, bien qu’il ne soit pas tout à fait un inconnu dans l’industrie de la hifi.

Robert Gaboury, le papa de ces merveilleuses enceintes a accepté de répondre à quelques unes de mes questions. Ce n’est pas tous les jours que l’on peut partager une bonne bière tout en discutant autour d’un tel projet.

Robert Gaboury et son moniteur 3112 actif

Robert Gaboury et son moniteur 3112 actif

Nous étions détendus et ouverts à la discussion, aux échanges d’idées, de musique, de point de vue, d’impressions; bref j’étais comme un poisson dans l’eau. Rien ne vaut une bonne rencontre en vis à vis, c’est ce qui manque aux forums, cette humanité.


Robert, dans quel but as tu conçu ces grandes moniteurs?

Dans le but de me construire une paire d’enceintes qui me comblerait totalement et parfaitement, sans aucun égard face aux considérations commerciales. Ce projet n’était pas destiné à être commercialisé. C’était pour me faire plaisir uniquement. L’appréciation de la musique est un plaisir. J’ai voulu aller au bout de cette quête, en évacuant tout ce qui pouvait nuire à l’atteinte de mon objectif, que ce soit la taille, l’aspect, le prix de revient, les matériaux ou les technologies utilisées, etc… D’autre part, je voulais mettre en application les travaux de recherche que j’avais débutés quelques années auparavant.

Puisque je suis un amateur de composantes à haute efficacité, je me suis donc naturellement orienté vers ce choix. Le soucis, c’est que ce genre de drivers doivent être implémentés dans de relativement gros volumes. Au départ, le projet faisait 12 pi. cubes et comprenait 2 drivers de 15 pouces par coté – semblable à l’enceinte GreenGem (propriété de la défunte Whitney Houston), que j’avais élaboré vers 2008. Par la suite, j’ai ramené ça à 6 pi. cubes, en ligne de transmission – pour finalement aboutir à une conception à deux volumes accordés, de 4,5 pi. cubes.

Dans ce cas précis, ce qui a guidé mon choix, c’était purement pratique, je devais pouvoir transporter les enceintes. J’ai donc utilisé des woofers de 12 pouces.

Elan Monitors modèle 3 voies actives référence 3112

Elan Monitors modèle 3 voies actives référence 3112

Cette contrainte de format a fait que je me suis orienté vers un principe modulaire, avec deux cahiers de charge. Un module destiné à la reproduction des sons de 300Hz à 20 000Hz – et un second module, chargé de reproduire les fréquences situées sous la barre des 300 Hz.
Dans leur forme actuelle, les enceintes descendent à 35 Hz (à 0 dB) et 17 Hz à -12 dB. Le gros du travail a été centré sur le module médium-aigu. Je voulais une dispersion parfaitement homogène sur plus de 90 degrés (pas de « sweet spot »), alors j’ai conçu un pavillon court dont la fonction est de modeler le front d’onde. D’une dispersion sphérique à une dispersion en pointe de tarte, c’est à dire, 90 degrés dans l’axe latéral et 10 degrés dans l’axe vertical. Un avantage collatéral du pavillon est d’augmenter l’efficacité du système. Par exemple, le transducteur médium dispose, avec le pavillon, d’une efficacité nette de 105 dB. En retour, l’efficacité accrue diminue d’autant la distortion et à 96 dB, nous sommes toujours sous les -50 dB. Un défi dans la conception des pavillon consiste à éliminer toute sonorité nasale, provoquée par une mauvaise adaptation. Dans sa forme finale, le pavillon ressemble à un bonhomme de neige, et qui chevauche tweeter et mid, toujours dans le but d’arriver à une bonne intégration à la fréquence de coupure (à 2,5 kHz). J’avais déjà commencé la conception du pavillon plusieurs années auparavant avec un dessin appelé « Manticore » – qui n’a pas été produit. Nous avions estimé le poids à plus de 500 livres par enceinte – pas vraiment pratique vous en conviendrez.

Quel a été le moteur déclencheur de ce projet?

J’ai quitté Gemme Audio (une entreprise que j’avais contribué à mettre au monde, avec beaucoup d’efforts et de témérité) il y a un peu plus de deux ans. Suite à ce « divorce », je n’étais plus vraiment certain de vouloir rester dans cette industrie qui s’éloigne peu à peu de son essence. Donc, simplement pour moi, j’ai voulu utiliser mes acquis et connaissances afin de construire une paire d’enceintes, qui seraient les miennes. Qui me permettraient de vraiment écouter de la musique, tout simplement, sans aucune contrainte, sinon que d’arriver à une reproduction musicale aussi fidèle que possible.

Je reviens souvent sur cet aspect des contraintes, parce que c’est essentiel. Dans les années 40, 50 et 60, on s’émerveillait sur les avancées techniques de l’époque et la forme n’avait pas vraiment de primauté sur la fonction. Aujourd’hui, c’est différent. Si les concepteurs d’enceintes pouvaient mettre de côté les contraintes liées à la forme, la taille et le coût, nous aurions probablement des enceintes très différentes de ce que l’on retrouve dans le commerce. C’est dommage parce qu’on se prive de quelque chose. Ces pseudos avancées techniques ne sont souvent en fait qu’un écran de fumée. Sur ce projet de grand moniteur, je suis revenu aux membranes de papier et de soie – pas très hi-tech, n’est ce pas?

Comment sont faites les boites?

En contreplaqué d’érable et en panneaux de fibres de haute qualité. L’érable est un bois dur et lorsqu’on l’assemble en contreplaqué, c’est à dire en plusieurs épaisseurs disposées à contre sens, on obtient un panneau dont la structure harmonique est incroyablement riche. Pour ce qui est de la fibre, c’est avant tout une contrainte technique puisque le bois brut n’est pas assez stable pour supporter le machinage mécanique.
Donc, toute la structure externe est en fibre, et toute la structure interne est en érable. Le design est conçu de telle sorte qu’on peut assembler les boites sans adhésif, par tenon et mortaise. Les boitiers sont composés de 4 volumes distincts: un volume clos pour le médium-aigu, un volume ventilé pour l’électronique et deux volumes communiquant pour le grave. Le double volume fait en sorte que le woofer est accordé sur une fréquence, qui à son tour est ré-accordée sur une autre fréquence. De cette façon, on charge la membrane sur une plus grande plage, ce qui diminue la distortion et augmente l’efficacité.

Quels sont les drivers qui les composent?

Dans la version actuelle, un woofer d’origine JBL fabriqué au Brésil (JBL Selenium); un mid B&C fabriqué en Italie (aussi utilisé par Aurum sur le système Integris) et un tweeter Revelator fabriqué par ScanSpeak au Danemark. Au départ, j’avais utilisé un tweeter d’origine Vifa, mais la résolution du système demandait une qualité beaucoup plus élevée. La version commerciale utilisera un woofer Volt radial, qui permet d’optimiser la réponse des graves au dépend d’une perte d’efficacité de quelques dB. Le choix des composantes est un exercice qui repose sur les bons compromis. Pour me faire plaisir, je vais aussi construire la version à deux 15 pouces – ce qui va se traduire par une écoute totalement exempte de compression dans le grave.

Vue arrière sur le module électronique de la Elan Monitors 3112

Vue arrière sur le module électronique de la Elan Monitors 3112

Quel sont les modules d’ampli + DSP qui composent les 3112?

Des amplis qui fonctionnent en classe D développés par Pascal au Danemark et fabriqués en Italie. Le DSP est un module AnalogDevice, cadencé (par choix) à 96 / 24 sous un environnement SigmaStudio qui roule sur un petit ordinateur, avec mémoire « flash ». La mémoire contient les programmes (4 au total) et chaque programme est totalement indépendant des autres programmes: différentes courbes de réponse, différente gestion de temps, de phase, d’attaque, etc…

Pourquoi avoir adopté des évents laminaires latéraux?

Par opposition aux évents circulaires, les évents laminaires sont exempts de turbulence. Ile permettent également de renforcer la structure de l’enceinte. J’ai choisi deux évents par symétrie – ce qui me permet d’utiliser les parois des évents pour délimiter le volume du module médium-aigu. Aussi, il est possible d’avoir des évents à faible section laminaire, qui permettent un accord très bas avec un minimum d’encombrement.

Mesures et courbes Elan Monitors 3112

Mesures et courbes Elan Monitors 3112

Parles nous de tes réglages de coupures?

Environ 2,5 kHz pour le tweeter et environ 300 Hz pour le médium. Par conséquent, le médium reproduit 3 octaves – les octaves « critiques » où la sensibilité de l’oreille est à son max. La magie du DSP permet d’avoir des pentes pratiquement impossibles à atteindre en passif.
J’utilise des pentes à 2 ou trois points de flexion, c’est à dire, par exemple, un 36 db par octave qui se transforme en 72 dB par octave puis, en 96 dB par octave – tout ça dans la moitié d’un octave. Ça me permet de contrôler parfaitement la passation de puissance tout en protégeant les composantes.
Si j’avais à implémenter le même filtre en passif, je devrais utiliser au moins 50 composantes – pour un coût de plus de 1000$ par filtre. Le DSP permet donc une économie appréciable, tout en offrant l’avantage de l’actif, c’est à dire un ampli dédié pour chaque composante. D’autre part, puisque chaque bobine mobile est directement liée à un ampli, il n’y a aucune perte de « punch ». Finalement, puisque chaque ampli est piloté par un DSP, il n’y a aucune résistance dans le circuit; chaque ampli est présenté à une courbe d’impédance rectiligne, donc tous fonctionnent dans un monde idéal – aucune enceinte passive n’arrive à faire ça, même les enceintes à transducteur unique.

Qui sont tes compétiteurs?

Dans le pro, c’est assurément les Genelec 1037C et les PMC MB2S-A. Dans le domestique, il n’y a pas vraiment d’offre dans le 100% actif – sauf peut-être les B&O Beolab 5.

Enceinte Genelec 1037C

Si mise en marché, à quel prix vas tu les proposer? (et pour quelle finition)

En version « pro », c’est à dire en laque texturée, elles se détaillent 8500$ pour la paire. Ça comprend les 6 amplis, les DSP, les enceintes, etc. Une version habillée (laque piano) sera disponible à un prix plus élevé. Étant donné que chaque paire est conçue pour son acheteur, tout est possible. Un autre aspect intéressant, est que chaque enceinte peut être accordée spécialement pour le local d’écoute – en effet, tous les modules DSP sont « live » et la programmation sur place est possible.
Le produit est disponible par Élan Monitors (www.elanmonitors.com) mais pas encore officiel – cette annonce est un première mondiale.


Pour information, nous avons entendu les players:

Audirvana Plus et Amarra 2.4.
Les deux issus de la toute dernière mise à jour.

Je possède également: Pure Music, Audiogate, Amadeus 2, BitPerfect, iTunes, … mais de vous à moi, ne perdez pas de temps avec ça, allez directement vers ceux qui fonctionne optimalement, vous ne le regretterez pas.

Elan Monitors 3 voies actives, référence 3112 chez Robert Gaboury

Elan Monitors 3 voies actives, référence 3112 chez Robert Gaboury

Conclusion

Moi en tout cas, je reconnais deux choses à propos des dernières réalisations Elan Monitors:

1: le look n’est pas très sexy, mais au vu des performances, je leur pardonne cette engeance, on s’en fout un peu en fait. Une fois en fonction, la musique balaye tout sur son passage.

2: Ce sont des enceintes ultra musicales! C’est le genre d’enceintes acoustiques que j’aimerais utiliser comme référence, car elle revendiquent tout ce qu’une enceinte haute fidélité digne de ce nom devrait pouvoir offrir sans effort: la dynamique, l’équilibre tonal, le sound stage, la puissance, bien que sur ce registre j’ai trouvé une lègère limitation, toujours dans le contexte.
Je spécule, bien entendu, car ces 3112 ne sont encore que des prototypes finaux, mais le potentiel est là.

La pièce n’est pas grande, il y a des cartons en arrière de la zone d’écoute, je ne connais pas l’état de l’arrivée électrique, etc… beaucoup de variables en somme.
les enceintes étaient quand même très collées au mur du fond, pourtant, ça jouait comme rarement j’ai entendu jouer des enceintes de ce type. J’ai pu expérimenter le point d’écoute central, mais j’étais positionné sur la gauche la plupart du temps, ce qui ne m’a pas empêché d’apprécier le bon rendu de l’image stéréo, peu égoïste, étonnant même.
La cohérence des différents registres étaient proche de l’exemplaire, c’est droit, peu coloré selon le player employé ou le type de connexion sur l’ordinateur, très agréable sur toutes les musiques.
Ce que nous avons pris pour une coloration sur les hautes s’est avéré le fait du player et de certains types de fichiers informatiques, car passer à Amarra 2.4 a définitivement tout remis en ordre sur le plan équilibre tonal, du moins une fois câblé en S/PDIF.

Tiens à ce propos, voici quelques uns des titres que nous avons eu le plaisir d’apprécier lors de cette soirée entre mélomanes:

Bliss: Quiet letters
Charlie Haden: Montreal Tapes
Count Basie: 88 Basie street
Pink Floyd: The Wall Immersion Edition, Disc 1: 04 – The Happiest Days of Our Lives et 05 – Another Brick in the Wall, Part 2
Martin Léon: Le facteur vent
Holly Cole: romantically helpless en 24/192k
Anne Bisson – Blue Mind – 24bits 96kHz
Les sept paroles du Christ édité par Fidelio
Marc Hervieux – 06 – Panis angelicus for tenor, organ, harp, cello & bass
2L53SACD_04_stereo_192kHz
Metallica (a.k.a. The Black Album) Nothing else matters
Ry Cooder: A Meeting by the River
Jesse Cook: The Blue Guitar Sessions
Tsuyoshi Yamamoto: What a Wonderful Trio! édité par FIM (First Impression Music)
Simply Red: Sad Old Red
Joseph Haydn: String Quartet Op.76 N°5 en 192kHz édité par 2L

Plusieurs personnes présentent avaient eu la bonne idée d’apporter de la musique téléchargée depuis HDTracks Music.

je serais également curieux d’entendre ces moniteurs 3 voies actives Elan 3112 avec un lecteur de CD haut de gamme, comme celui que je possède. L’ordinateur c’est bien, le lecteur de CD c’est bien aussi.

Je serais très curieux de comparer le DAC Auralic avec un Bryston, un Bricasti ainsi que le Jundac X7 de Junilabs, car nous avons pu noter que chaque DAC avait sa propre personnalité.

Nous nous sommes amusés à essayer un cordon d’alimentation électrique en comparaison du cordon de base dont nous disposions. Le DAC Auralic n’est livré avec aucun cordon AC, c’est au propriétaire d’utiliser le sien, ce que je considère être une bonne idée, mieux vaut s’abstenir de donner si ce n’est pas de qualité.

Des écoutes comparatives (je suis pas mal rompu à ce sport), il est ressorti que le cordon AC Carbone et Rhodium que j’utilise pour les besoins du magazine a donné un sérieux coup de main au DAC. Les timbres, l’image stéréo, le découpage des plans et la séparation des instruments, la dynamique subjective, la présence générale, voilà ce que l’on avait gagné.

Avec le petit cordon AC à 5$ c’est bon, mais l’image stéréo est plus basse, le son est plus confus, plus fouillis, il n’y a pas ou peu de séparation sur les instruments, les timbres sont bon, mais sans plus.
Sur les 7 personnes présentes seules 4 ont clairement entendu les différences. Les 3 chanceux qui n’ont rien entendu vont pouvoir économiser plusieurs centaines de $ 🙂

idem en ce qui a trait aux XLR en arrière des enceintes, on pourrait aller chercher le petit plus, ce qui laisse entrevoir des performances insoupçonnées.

De tous les players que nous avons utilisés, il ressort que Audiogate est un bon logiciel gratuit, mais la marche est haute avant ne serait ce que de s’approcher de Audirvana Plus ou encore de Amarra 2.4. Les différences sonores sont évidentes entres ces différents players. l’espace sonore s’ouvre en grand ou se ferme, c’est aussi simple que ça.

J’ai trouvé que lors des écoutes et comme chez moi dans mon contexte, l’utilisation du câble S/PDIF s’est avéré plus agréable. Le USB sur ces DAC n’est pas une bonne idée, ça engendre trop de colorations dans les hautes fréquences ou une sonorité moins riche, gommée sur le plan dynamique, chaque câble USB apportant sa personnalité.
De plus le S/PDIF autorise des résolutions de l’ordre de 192kHz et plus, ce que ne permet pas l’USB.

Je ne peux qu’encourager Robert Gabouri à mettre sur le marché ces enceintes Elan monitor 3 voies actives. Au vu des résultats d’écoutes préliminaires, je ne suis pas inquiet une seconde. J’ai pleinement confiance au jugement des futurs acquéreurs.

Pas mal pour un « petit jeune » qui débute 🙂

Poste de travail chez Robert Gaboury, iMac, DAC Auralic et Matrix

Poste de travail chez Robert Gaboury, iMac, DAC Auralic et Matrix


Protocole d’écoute

Le matériel en amont

Sur le bureau de Robert:

  • iMac DualCore 2 GHz, 1 Go de Ram,
  • OS: 10.5.8,
  • Core: Darwin 9.8.0.

Le matériel du magazine dont je disposais sur place:

  • Mac Book Pro intel Core i7 64 bits de 2011 avec 16Go de RAM,
  • Disque dur de 500Go à 7500 tr/mn,
  • Fichiers de musique : AIFF, Wave, flac, DSD,
  • Résolution supportée: 44.1k, 48k, 88.2k, 96k, 176.4k, 192k,
  • Système d’exploitation : Mac OS Snow Leopard 10.6.8,
  • Bridge m2tech EVO 2 donné pour passer du 24-192k,
  • m2tech HiFace 2

    m2tech HiFace 2

  • Le câble USB de 2,40 mètres est issu des derniers modèles en développement chez Blueberry Hill Audio.
    USB FIGARO BASIS : 3 feet – $250.00. Each extra foot – $50.00. soit pour une longueur de 8 pieds de long de notre modèle : $500.00,
  • S/PDIF Digital cryogéné: 3 mètres de long sur base de coax argent 75 oHm avec BNC serties à chaque bout et des adaptateurs RCA au besoin.

Je tiens à remercier Audio d’Occasion pour le prêt du bridge S/PDIF M2TECH HiFace Two sans lequel nous n’aurions pu mener à bien toutes ces écoutes.

Le système se composait également de:

Dac Matrix iMini + Dac Benchmark One + Dac Auralic

Dac Matrix iMini + Dac Benchmark One + Dac Auralic

DAC Auralic : 3500$
DAC Matrix iMini : 350$
DAC Benchmark modèle One : 1100$

C’est avec le DAC Auralic que j’ai le plus apprécié la musique. Ceci dit j’ai été étonné des performances avec le DAC Matrix, qui avec le cordon AC de trois fois son prix, nous a révélé un fort tempérament, sans pour autant venir faire de l’ombre aux deux autres.


Mais au fait quels sont les avantages d’une enceinte active?

Je vais vous donner vite fait mon point de vue et nous pourrons en débattre plus largement à une autre occasion, mais selon moi il y a plus d’avantages à l’actif vs le passif. Ceci pour plusieurs raisons:

  • L’ampli est placé au plus près du haut-parleur,
  • Utilisation d’un DSP intégré,
  • Le DSP peut aider à compenser une acoustique déficiente,
  • Basse, médium et aigus sont véritablement séparés,
  • Simplicité d’utilisation, une source, un préampli, une paire de câbles XLR et le tour est joué,
  • Pas de perte au niveau du filtre + un ampli par driver,
  • Ajustement des coupures de fréquences,
  • On économise sur une paire de câble haut-parleurs, ce qui dans bien des cas représente une somme importante,
  • Dans le cas de Elan 3112, les 8500$ demandés sont un best buy sans concurrent sérieux à l’horizon.
Elan Monitors 3112 version custom

Elan Monitors 3112 version custom

Les inconvénients?

Vous ne pourrez plus passer votre temps à faire jou-jou avec vos électroniques; remplacer compulsivement vos amplis, ni vos câbles, vous allez devoir apprendre à vous asseoir et écouter de la musique, accessoirement apprendre à acheter de la musique. Accessoirement on est contraint de faire avec le type d’électronique embarquée et faire confiance au concepteur.

les raisons ne manquent pas pour basculer vers l’actif. C’est plus l’offre du marché qui est la limite. Déjà il y a deux ans se profilait dans les discussions avec certains manufacturiers la volonté de monter au créneau. Cabasse s’est lancé sur le marché avec une Pacific 3 SA, SA pour Semi Active. Gradient idem avec les modèles Revolution. La voie est tracée, il ne reste plus qu’à s’y faufiler et je prédis que seuls les plus avisés, les mieux préparés à cette évolution, vont se hisser au sommet.

Personnellement, je suis un adepte de l’utilisation conjointe d’un subwoofer et de deux moniteurs, voire une paire d’enceintes stand floor, toujours dans l’idée de séparer le sous grave du reste du spectre, afin de libérer l’ampli principal d’une charge qu’il aura du mal à assumer. le son est ainsi bien plus intéressant.

Mais ce qu’a réalisé Robert Gaboury avec Elan Monitors est de loin le projet abouti le plus ambitieux du marché. Abouti dans le sens qu’à 8500$ rien ni personne ne peut au moment où j’écris ces lignes venir lui donner la réplique. Ces grandes moniteurs Elan 3112 représentent un rapport/prestation musicale/prix hors du commun. L’avenir est en train de s’écrire sous nos yeux ébahis, mes oreilles non plus n’en reviennent pas. Quelle époque épique.

Lors de la soirée découverte des Elan 3112 chez Robert Gaboury

Lors de la soirée découverte des Elan 3112 chez Robert Gaboury

Je rencontrais pour la première fois les gens présents lors de cette soirée chez Robert Gaboury, mais j’ai beaucoup apprécié ces quelques heures en leur compagnie. Discussion saine et cordiale, tout ce qu’il faut pour passer une belle veillée entres passionnés de musique, j’en redemande si c’est toujours comme ça.

Bravo Robert, finalement en cette fin d’année 2012 tu vas pouvoir souffler et savourer; ton talent est reconnu, félicitations.
J’attend une nouvelle invitation pour écouter les 3112 avec le woofer Volt radial. Quant aux modèles double 15″ même punition, ma pile de disques et de fichiers informatiques est en trés nette augmentation en prévision de la prochaine rencontre 🙂


Contact et information

Elan Monitors
Directeur et propriétaire: Robert Gaboury
Pages webs officielles: www.elanmonitors.com


La pensée du moment.

Ce que nos grands parents nous ont dit est la pure vérité. Tu recevras toujours ce que tu souhaites aux autres.
Être heureux n’est pas une affaire de destin, c’est une affaire d’options ou de choix.


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2012, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine, sous licence creative commons.

Bon divertissement.

À propos de Marc Philip

Autodidacte et passionné de musique, photographie, cinéma, gastronomie. Apprécie les bons moments de la Vie, et surtout aime les partager avec les autres. Je déteste les imbéciles, surtout ceux qui ne sont même pas foutus d'être heureux.

Il y a 7 commentaires

  1. Demion Alain

    La diffusion en direct d’une formation comme le Berliner ou le LSO sur des grandes lignes (Diva XL) est un exercice sans compromis pour l’écoute !!!
    La sensation de ne pas avoir de sonorisation est unique à ces systèmes.
    Pour les autres styles musicaux le confort de travail apporté aux preneurs de son est sans égal et leur permet un gain de temps significatif au moment des balances.
    Enfin la possibilité de ne pas utiliser de rappel sur des distances telles que plus de 100m pour une pression acoustique moyenne de plus de 110dB est un plus indéniable, et ce sans perte de bande passante sur toute la surface couverte.
    Enfin la mise en oeuvre est d’une rapidité sans égale chez la concurrence !
    Voilas ma conclusion d’utilisateur !
    Merci encore.

  2. Charles

    Les enceintes Meridian sont dans le domaine audiophile la référence.. Actives depuis plus 30 ans, et avec DSP et filtre numérique/DAC depuis plus de 15 ans!
    Peut être l’omission d’avoir cité cette marque est elle par peur de la concurrence.
    Les moniteurs studio actifs sonnent mal, elles sont conçues pour mettre en exergue les défauts dans les mix… Donc pas pour les audiophiles…
    Les Meridians DSP7200.2 et DSP8000 sont mille fois meilleurs que vos moniteurs.

    Cependants vos moniteurs ont l’air vraiment très bien et sont un effort plus que respectable pour démocratiser l’actif et le DSP. Longue vie à vos produits!

  3. Marc Philip

    @Charles: J’ai volontairement éludé la question de Meridian pour la simple raison que toutes les écoutes que j’ai fait de ces produits actifs ne m’ont jamais jeté à terre en regard de leur prix de vente qui est, soit dit en passant un peu plus élevé que ces Elan moniteurs à 8500$ la paire … disons qu’il faudrait comparer des pommes avec des pommes pour bien faire. J’adore les produits Meridian pour ce qu’ils sont, ils savent s’adapter aux nouvelles technologies et leurs produits sont super bien finis, mais à ce prix là je suis en droit de m’attendre à plus. Il faudrait que j’ai la chance d’avoir une démo privée dans de meilleures conditions. Mais si vous me dites qu’à 8500$ la paire vous avez des enceintes Meridian actives qui chantent aussi bien sinon mieux que ces Elan, j’achète! Deal?
    IL faudrait pour bien faire comparer les enceintes actives de chez Meridian avec les derniers modèles Satie 7999$ et Alegria 11 000$ du manufacturier canadien Arteluthe (http://www.arteluthe.com), qui sont des stand floor plus en rapport avec ce que fait Meridian.

    Pour nos lecteurs qui ne le sauraient pas une paire d’enceintes Meridian DSP8000 coûte 40 000$ la paire… vous comprendrez aisément que l’on ne joue pas dans la même cours 🙂

Laisser un commentaire