ELAC FS 247 et Sapphire Edition part 2

Pourquoi ne pas débuter cette semaine en chanson, pour célébrer l’arrivée du printemps, je vous invite à le faire en mode hifi, faisant suite à notre essai comparatif Elac.

Résultats des écoutes avec les Elac FS247 Sapphire Edition

Conditions dans mon contexte

<

Elac FS247 Sapphire Edition dans mon salon

Le système utilisé se composait de :

  • Lecteur CDP integris,(fait au Canada)
  • Amplificateur Class D sur base Audio Research D110B,
  • Amplificateur intégré Carot One,(Italie)
  • Meuble et contre-pointes inovaudio,(fait au Canada)
  • Câblage Blueberry Hill Audio et Onda Systems.(fait au Canada)

Alors là pour le coup on entre dans la cour des grands.
Je n’aurais pas mis longtemps pour me faire une idée, j’ai entendu dés les premières minutes les différences marquées entre la version de base et la Sapphire Edition, ces Elac cachent bien leur jeu.

C’est encore meilleur que je ne l’aurais imaginé, immédiatement ce que j’ai entendu m’a plu, ce qui m’a incité à aller de l’avant.

Pourtant, physiquement, les différences ne sont pas perceptibles au premier regard, mais en prêtant un peu attention, on remarque une sorte de métallisé dans la laque noire, ce qui confère à la surface de la peinture une sorte de moirage, un nuage qui rend le noir légèrement pailleté, c’est sobre et très classe quand la lumière frappe directement l’enceinte, en revanche quand le soleil n’est pas directement dessus, cela laisse l’impression qu’il y a de la poussière très fine sur la surface, c’est très subjectif, il conviendra à chacun de jouer de la pertinence de ces propos.

Laque noire pailletée et grille métallique à inserts

Voici les différences entre la version standard et la Sapphire Edition:

    · Metallic black high gloss paint
    · High Grade crossover components i.e. air coils, foil capacitors etc
    · Internal wiring with The Chord Rumor 2
    · WBT binding posts
    · Additional metal grille
    · Black bass drivers

Connecteurs WBT

L’intérieur des haut-parleur en profite pour se parer d’une teinte gris foncé du plus bel effet.

Le tweeter est il le même que sur la version FS247 standard?

Oui, c’est le même physiquement, sauf qu’avec les modifications apportées au filtre, ce n’est plus vraiment la même sonorité, ni la même extension, nous naviguons à vue vers des registres que seules les enceintes de haut de gamme savent reproduire habituellement.

Tweeter planar Elac modèle JET III

Haut de gamme = qualificatif que j’emploi pour qualifier des enceintes de 6000$ et plus

A titre de différence, il faut noter les grilles doubles, une paire avec l’avant en tissu fin et un autre modèle en acier, toujours encrage par insert caoutchouc/acier dans la caisse sur l’avant que l’on retrouve à l’identique à l’arrière.
J’ai majoritairement utilisé les gilles en acier, mais pour les écoutes plus poussées, c’est sans les grille que le son s’est révélé plus intéressant à l’unanimité.

Il y a un évent sur la face arrière et un plus généreux sous la partie basse au niveau du pieds, un espace de 2,5cm a été prévu à cet effet par l’adoption de 4 plots chromés.

Vue sur la partie du pieds de la FS247 Sapphire Edition

Le plus important se trouve à l’intérieur, câblage Chord et composants du filtre séparateur de fréquences de haut de gamme.

C’est bien là que ça se passe et pour tout vous dire, j’ai par le passé expérimenté l’optimisation d’un filtre séparateur de fréquences avec le même résultat, à la hauteur des efforts et de l’argent investis.

Toutes ces améliorations, ces « tweaks » on porté leur fruit, car le côté sage que j’avais noté sur la version 247 de base s’en est allé, un voile s’est levé, on tape du pieds en battant la mesure, il se passe quelque chose de positif, les sons giclent en pression.

Nous sommes maintenant en face d’une enceinte acoustique mature, libre d’expression, à la voix haute et puissante, seul le sous-grave me laisse un peu sur ma faim non pas sur son ampleur qui est plutôt bonne, bien que j’aurais aimé plus d’extension vers les 30/40 Hz, mais c’est plus ce qui concerne les impacts et transitoires, qui mériteraient plus de présence.

Vous le savez comme moi, les lois de la physiques sont ce qu’elles sont, un driver de cette taille ne peut pas reproduire à la fois les plus basses octaves avec fidélité.

Tout le reste du spectre, cette Sapphire Edition s’en acquitte à merveille, rien à voir avec nos écoutes précédentes avec la version FS247 standard, là je retrouve mon P.R.A.T. (Peace Rythm And Timing)
Je n’ai généralement ce felling que sur des enceintes acoustiques plus haut de gamme, ce qui provoque en moi l’idée fixe de ressortir tous mes disques préférés et de les écouter.

Le son

Savez vous quel son produit une cymbale, une trompette, un piano, une guitare acoustique, un triangle? (liste non exhaustive)

Sur au moins les aigus ces Elac FS247 Saphhire m’ont gratifiées d’un son très proche de l’instrument d’origine, je n’avais entendu ça que sur une paire de Genesis auparavent.
Ce tweeter est magnifique, il offre une somme de détails jusque là plus ou moins masqués sur certains produits concurrents de la même gamme.

La surprise tient au fait qu’il n’y a pas de coloration, pas de projection, pas de dureté, l’aigu file haut, est parfaitement intégré au reste du spectre et ne laisse rien dépasser si ce n’est la finesse des détails contenus dans le message musical.
C’est sur ce point que les Sapphire m’ont vraiment impressionnées.

Pour en avoir le cœur net, nous avons poussé plus avant nos investigations et écouté toutes sortes de musiques et jamais à aucun moment les Elac Sapphire Edition n’ont failli à la tâche, toujours intègres, du trio de jazz, à l’opéra ou carrément sur des masses orchestrales en passant par l’électro et les musiques de films, tout passe!

Que dire de l’image stéréo?

Le test que nous faisons souvent avec la plage N°1 du disque « Amused to death »de Roger Waters, nous donne rapidement un état des lieux.
Contrairement au modèle standard, le déphasage est perceptible à 180° aussi large que la pièce peut le donner, pas de trou, pas de bosse, ça passe à merveille et les dialogues sont parfaitement articulés et intelligibles.
Peu de sweet spot, même s’il est présent, il n’est en rien rédhibitoire.
L’image stéréo est 3D avec plus ou moins de contraste selon les électroniques employées.

Je n’ai pas trouvé pertinent d’utiliser le cercle de mousse autour du tweeter, alors que ça avait été le cas sur les modèles standard.
idem concernent le bouchon pour l’évent arrière, je n’ai pas vu la nécessité de l’utiliser, le grave étant plus profond sans sa présence.
Le poids sur l’enceinte n’a pas été nécessaire non plus, mais j’ai préféré les écoutes sans les grilles dans tous les cas.

Je dois également porter à votre attention le type de câblage utilisé lors des essais dans mon contexte, que ce soit en stéréo ou sur le cinéma maison.
Vous m’entendrez souvent dire que le câblage est ce qu’il convient de peaufiner à la toute fin, après en être passé par la case acoustique, arrivée électrique, supports tablettes, placement des enceintes, … liste non exhaustive.
Comme nous en sommes déjà arrivés à ce stade, il ne nous restait plus qu’à oser pousser plus avant pour savoir comment une paire d’enceintes acoustiques aussi bien nées pouvaient sonner en lui adjoignant un câblage très haut de gamme aussi appelé « high end », pour le savoir, nous avons testé pour vous.

Câbles et optimisation

J’utilise habituellement un modèle Figaro silver/rhodium de chez Blueberry Hill Audio, qui me sert de référence.
Voyant le potentiel énorme de ces enceintes, je n’ai pas hésité une seconde à les écouter avec une paire de câbles de haut-parleurs issu du catalogue Onda (fait au Canada) gamme Rush de dernière génération, que j’ai laissé fonctionné plus de 300 heures avant d’en tirer quelques conclusions.
Personne n’avait fait l’expérience avant nous et pour cause, ils sont hors de prix et fabriqués à la main à l’unité.
Ce sont ces câbles qui ont révélés le caractère frondeur et le réel potentiel de ces Sapphire Edition, de fait on obtient plus de tout, le seuil dynamique bascule un cran au dessus du lot, mais toujours dans le respect de l’équilibre tonal et des timbres, ce qui a mes yeux est fondamental.
Jamais je n’aurais imaginé un seul instant pouvoir pousser si loin les performances de ces enceintes acoustiques Elac.
Seul petit soucis de ces merveilleux câbles, leur prix … sky and money is the limit.
Ce sont des câbles exceptionnels, nous en avions eu un aperçu au salon du TAVES de Toronto, mais là, après plus de 300 heures de fonctionnement, on peut légitimement se dire qu’ils sont prêts à être évalués et c’est précisément chose faite, ce sont les meilleurs câbles de haut-parleurs que j’ai essayé à ce jour.

Câble de haut-parleur Onda (fait au canada) de la gamme Rush

Onda sera présent au SSI de Montréal dans quelques jours, salon Fontaine Hall C.

ONDA SYSTEMS INC.
Directeurs : Ken Sim et Greg Kozokowsky

Fin de la parenthèse.


Dans le contexte d’Alain, nous avons sommes arrivés aux mêmes conclusions.

Elac FS247 Sapphire Edition dans l'auditorium d'Alain


Discographie

Catalogue 2L Label Norvégien :

2L-064_stereo96kHz_01_08.flac
2L-064_stereo192kHz_01_08.flac
2L-071_stereo192_01_01.flac
2L38_01_96kHz.flac
2L38_01_192kHz.flac
2L38SACD_tr1_mch_96kHz.flac
2L49SACD_tr1_96k_stereo.flac
2L50SACD_tr01_stereo_192kHz.flac
2L53SACD_04_stereo_192kHz.flac
2L38SACD_tr1_mch_96kHz.flac
2L53SACD_04_stereo_192kHz.flac
2L53SACD_04_stereo_DXD.wav
Haydn- String Quartet in D, Op. 76, No. 5 – Finale – Presto _stereo_96k.flac
Haydn- String Quartet in D, Op. 76, No. 5 – Finale – Presto _stereo_192kHz.flac

Metallica en 24/96 :

4 The Unforgiven.aiff
4 The Unforgiven.wav
8 Nothing Else Matters.aiff
8 Nothing Else Matters.wav

George Faber Blues

Plage N°9 en 44.1

FIDELIO musique label canadien

DIR. DANIEL MYSSYK – IDYLA – 13 – RONDEAU__176k-24b.wav
LA MANDRAGORE – CONVIVENCIA – 06 – Toute_seule__176k-24b
Anne Bisson : Blue Mind

Sevara Nazarkhan

Plage N°8 Gazli.aiff

Karen Young

Live in your living room
Âme .corps et désirs : interlude

Roger Waters

Amused to death

Charlie Haden_Montreal Tapes

Jeremy Davenport

Edité par Telarc, 20bit recording (1996)
Vocal et trompette

Sara K

Hell or high water
Edité par Stockfish Records (2006)

Nikolai Rimsky-Korsakov

Scheherazade conduit par l’exceptionnel Kirill Kondrashin (la version 96kHz-24bits remastering édité par DECCA)


Verdict au sujet des Elac FS 247 Sapphire

Points forts Strengths/ Points forts :

  • Equilibre tonal,
  • Basses souples et amples,
  • Qualité de fabrication/prestations/prix,
  • Hautes fréquences, tweeter planar exceptionnel,
  • Finition,
  • Conception originale (Sapphire Edition),
  • Possibilités d’optimisations et présentation, du jamais vu dans cette catégorie de prix,
  • Fait en Allemagne.

Points faibles Weaknesses/Points faibles :

  • Straps d’origines,
  • Fini laqué facile à égratigner et salissant, un vrai piège à poussière.

Conclusion

C’est un voyage en première classe, dés la sortie du carton, le client est traité avec tous les égards, gants blancs et microfibre.(vous en aurez besoin, la laque noire attire la poussière comme un aimant attire la limaille de fer).

Accessoires livrés par Elac avec chaque enceinte FS247 Sapphire Edition

Là où les modèles FS247 standard s’arrêtent, les Elac FS 247 Sapphire Edition continuent, elles sont dignes de rentrer dans la courte liste des enceintes acoustiques avec l’appellation : Haute Fidélité.

Leur tarif de 4000$ la paire ne représente en rien le potentiel réel de ces belles Allemandes qui auraient pu tout aussi bien être affichées 2000$ de plus sans que personne n’ait d’objection à formuler.
À 4000$ la paire, j’ai commencé à chercher un modèle concurrent, mais pour l’heure, je ne l’ai pas encore trouvé.

Comme j’aime aller au fond des choses, je me suis permis une intégration dans notre cinéma maison, pour faire une histoire courte, nous avons aimé les Elac Sapphire, où tout bruissement aussi léger qu’il soit est perceptible sans avoir à tendre l’oreille, les dialogues articulés, clairs.

Elac FS247 Sapphire Edition en mode cinéma maison

Le système cinéma maison se compose de :

  • Lecteur universel Oppo95,
  • NMT popcorn C200,
  • Blocs Mono Class D Gemincore,
  • Receiver Yamaha 1065,
  • Subwoofer Klipsh RSW10 modifié par nos soins,
  • Conditionneur Pure AV,
  • Ecran plasma Samsung de 51po issu de la série 8000.

Pour le vérifier nous avons pris la peine de revoir avec le plus grand intérêt les films que nous connaissons parfaitement bien.

Filmographie

  • Les chevaliers du ciel,
  • Miami Vice 2,
  • Le fabuleux destin d’Amalie Poulin,
  • X men le commencement,
  • Avatar,
  • Film d’animation : Rango,
  • Film d’animation : Rio, (la musique est top)
  • 3h10 pour yuma, (Western)
  • Cadillac Record, (Histoire du Blues)
  • Requiem pour une tueuse.

Plus quelques spectacles de musique, tel que :

  • Diana Krall à Rio en 2008,
  • David Gilmour en acoustique,
  • The Police, Certifiable, live à Buenos Aires (2007),
  • This is it de Michael Jackson en Blu-ray,
  • Music for Montserrat.

Vue sur les connecteurs WBT en arrière des Elac FS247 Sapphire Edition

Ce qu’ils en pensent

Marie, après avoir vécu plusieurs dizaines d’heures en compagnie de ces Elac FS247 Sapphire Edition, quelles sont tes conclusions?

Je trouve le son très bon, très réaliste sans aucune agressivité, pourtant nous avons poussé assez loin le volume sonore bien au dessus de 90db lors de la projection de certains films, mon mari a vérifié sur son appareil de mesure.
On est baigné dans l’action, c’est en mode cinéma maison que j’en ai le mieux profité et c’est pour tout dire la partie qui m’a enthousiasmé; seules les Gradient Helsinki (7000$ la paire) étaient parvenues à me procurer un feeling semblable, sachant toutefois que les Elac vont plus loin au niveau du grave, en complément du subwoofer, c’est magique, spectacle garanti pour une taille mini.
Ton noir sur noir on fini par ne plus les voir à la tombée de la nuit, pourtant, je les trouve belles, elles pourraient très bien rester en place chez nous, mais toujours sur le système de cinéma, car c’est celui que j’utilise majoritairement tous les jours.
Le passage aux câbles Onda nous a littéralement transporté vers une musicalité bien supérieure,sans cesse étonnante, chaque bande son de film s’est à chaque fois ponctuée par : « wow, as tu entendu tous ces détails on a l’impression d’y être?.
Je n’ai pas d’autres mots pour qualifier mes écoutes, j’ai beaucoup aimé, c’est ce que j’appelle du bon son et du bon cinéma chez soi, point.
Le prix m’apparaît être un bon rapport qualité musicalité prix, selon mes critères et l’expérience que j’ai, il ne me semble pas que nous ayons essayé par le passé des enceintes acoustiques aussi musicales dans cette tranche de prix, les dernières en date qui m’ont épatées étaient les Thiel CS2.4 SE, fabuleuses en passant, mais qui si ma mémoire est bonne avoisinent les 8000$ la paire, alors si je dois porter un jugement de valeur, je recommande sans restriction les Elac FS247 Sapphire Edition, dont le ramage et le plumage sont « W.A.F approved » et qui pour 4000$ la paire sont incroyablement musicales et qui savent se fondre dans le décor.

Jacques, quel est ton opinion suite à l’écoute des Elac FS247 Sapphire Edition dans mon contexte?

Bon, pour commencer à propos de ce que j’ai pu entendre et apprécier sur les Elac, c’est leur qualité de rendu global, ça respirait tel une pastille de menthol que l’on prend lorsque l’on a un rhume, ou encore, comme on le dit souvent en audio ; avec les Elac, il y a comme un rideau à l’avant des HP qui se lève.
Les timbres des médiums aigus étaient vraiment un des plus aérés que j’ai entendu, ni trop, ni pas assez de détails, juste ce qu’il faut point final.
Sur le spectacle « This Is It », ce fut un rendu de toute beauté, mariage réussi avec le subwoofer Klipsh, c’était phénoménal.
Un cinéma maison, pour moi, c’est comme ça qu’il faut que ça sonne. Propre, ouvert, dynamique et doux à la fois. Et c’est ce que j’ai perçu de ce setup.
Jacques « Phyberock »
« La musique progressive est la progression de l’accalmie, vive le prog »


Vouloir aller plus loin

L’intérêt d’avoir installé les FS247 Sapphire Edition dans le système cinéma était double, car cela m’a permis de :

1 : Comparer avec le Stéréolith que j’utilise habituellement en voies principales
2 : Ecouter avec un subwoofer.

Comme je l’ai indiqué plus avant, le registre du grave étant légèrement en retrait, constat que ce soit chez Alain ou chez moi, l’apport d’un subwoofer a littéralement transporté les Sapphire au nues, comme c’est souvent le cas des meilleurs enceintes de monitoring ou comme avec les Sapphire, des stand floor bien conçues avec de petits drivers et un faible volume de charge.

la magie des aigus, conjugués au médium correctement intégré et le sous grave en font un tout cohérent, c’est un plaisir énorme de regarder des films ou simplement écouter de la musique en compagnie des Elac FS247 Sapphire.

Au vu de la taille des enceintes, l’intégration ne peut qu’être une réussite, dans n’importe quel environnement, vous pourrez les utiliser adéquatement que vous viviez dans 12m2 ou 40m2.

Match parfait en mode cinéma pour les Elac FS247 Saphhire Edition

L’avantage de pouvoir masquer ou libérer l’évent arrière offre un seuil d’ajustement mécanique sur le grave; bouché cela aura pour effet de limiter la propagation du grave, à l’inverse, laisser libre l’écoulement de l’air va permettre au grave de s’épanouir librement, c’est le choix que nous avons fait, que ce soit chez Alain ou chez moi.

Une astuce bien pratique si on tient compte du peu de liberté parfois lors de l’installation domestique.

Un mot à propos du prix

La paire de Sapphire Edition est 700$ plus chère, mais de vous à moi c’est une petite enceinte qui sonne comme une grande, voire une très grande avec le soutient d’un subwoofer, c’est ce que sont les Elac 247 Sapphire Edition.
Pour toutes ces qualités, les Sapphire reçoivent de la part de la rédaction notre recommandation d’achat 2012, la différence de prix est largement justifiée, aucune hésitation, la Sapphire Edition est le choix à faire.

Ces enceintes sont parvenues à conquérir notre cœur et comme un bonheur n’arrive jamais seul, ces dernières seront présentées au salon de Montréal du 22 au 25 mars prochain, par le biais du revendeur Audio d’Occasion, qui j’en suis sûr saura vous les faire découvrir mieux que je ne saurais l’exprimer avec des mots.
C’est aussi le seul magasin sur Montréal à les avoir en stock!

J’espère seulement que les visiteurs ne resteront pas insensibles aux charmes de ces Sapphire qui pour 4000$ en offrent bien plus qu’il n’y paraît, soyez éveillés et affûtez vos disques.

J’ai ouïe dire que MCM sur la rive sud de Montréal était devenu concessionnaire Elac, Michael Perron devrait présenter les modèles ELAC FS-509 au SSI.

Ce que je retiens de ces belles écoutes, c’est un aigu de tout premier plan, un exemple dans le genre.
Je n’hésiterai pas à choisir ce modèle Sapphire comme référence pour nos futurs tests au magazine, tellement ce modèle est pétri de qualités, autant vous lui en donnez, autant elle vous en donne en retour, alors n’hésitez pas à les marier avec des électroniques haut de gamme et un câblage sérieux, vous ne le regretterez pas.

La preuve est faite que les Sapphire Edition ont tenu leur promesse et se sont accommodées d’électroniques 3 à 4 fois plus chères, leur potentiel est énorme.

Prix pour l'excellente performance des Elac FS247 Sapphire Edition, une référence dans sa gamme de prix.

Arrivé à ce stade, si comme nous vous êtes mélomanes et cinéphiles, il ne vous reste plus qu’à trouver un financement et passer votre commande.

Dans un prochain volet, je vous présenterai un autre « coup de cœur » d’enceintes acoustiques d’origines US cette fois, plus haut de gamme, mais toujours issues d’un authentique manufacturier dont la réputation n’est plus à faire.

C’est dans des moments pareils que j’apprécie mon métier 🙂


Contact et information

Elac North America
14433 33a Ave
South Surrey, BC, V4P 3N5
T 604.542.0904
M 604.418.7622
E-mail: robb@elacaudio.com
www.elacaudio.com

Bruno De Lorimier

Représentant et contact francophone : Bruno de Lorimier
tel.: (905) 352-3615
cell.:(905) 767-5663
bruno@unisonsales.ca


Revendeur Elac au Québec

AUDIO d’OCCASION
Manager : Mario Gagnon
1325 Ontario
Montréal
H2L 1R8
Tél : 514-522-2020
Sans frais : 1-888-738-HiFi (4434)

Courriel : info@audio-occasion.qc.ca


La pensée du moment :

De la musique avant toute chose
(…)
De la musique encore et toujours !
(…)
Et tout le reste est littérature

Paul Verlaine (1844 ‐ 1896)


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2012, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine, sous licence creative commons.

Bonne journée et bon divertissement.

À propos de Marc Philip

Autodidacte et passionné de musique, photographie, cinéma, gastronomie. Apprécie les bons moments de la Vie, et surtout aime les partager avec les autres. Je déteste les imbéciles, surtout ceux qui ne sont même pas foutus d'être heureux.

Il y a 2 commentaires

  1. Carot One by Ernestolo - Magazine Audio

    […] Aller au contenu ArticlesArchives de tous les articlesL’essentiel de A à ZDisques de référenceClassiqueJazz & BluesPop & RockDiversChansons françaisesHi-Fi Set-UpLe système de MarcLe système d’AlainLe système de ClaudeLe système d’YvesEspace ProÀ Propos du magazine « ELAC FS 247 et Sapphire Edition part 2 […]

Laisser un commentaire