Pop & Rock

Two green cats : Ink for a Queen

Groupe de blues/rock originaire de la région de Drummondville (Québec-Canada), cette formation de 5 artistes récidive avec ce deuxième album : Ink for a Queen.
Résolument rock (Jacques et Gilles vous allez aimer), avec quelque incartades sur des terrains moins mouvementés, plus roots.
La variété de ces 15 chansons est très intéressante et ne laissera personne sur la touche.

Enregistré à Notre-Dame-de-la-Salette, QC
Mixing par David Béru
Mastering par Le Lab Mastering
Duplication par Analogue Media Technologies
Techniquement le son est excellent et ne souffre d’aucune critique, à l’évidence ils se sont payés le luxe des services d’un des meilleurs pro du mastering de Montréal et ça s’entend!

Artistiquement, la variété des genres saura rallier tout public, on entend les influences de Stevie Ray et Ben Harper, mais d’autres artistes également, c’est ce que j’ai trouvé plaisant, ne pas rester cloîtré dans un style musical, mais bien au contraire, se laisser entrainer vers différents courants qui à la finale, au dela de rendre un vibrant hommage aux artistes concernés, nous plonge dans l’univers particulier des Two green cats dont les riffs de guitare et la voix sont si particuliers.


Nirvana : Unplugged in New York

nirvana-mtvDisque enregistré lors de l’émission MTV show.


Eagles : Hell freezes over

eagles-hellfreezesoverC’est LE disque des Eagles! Enregistrement de haut niveau, le DVD est également excellent, je ne saurais trop vous conseiller de vous procurer les deux.

La prise de son sur le CD est impeccable, elle respecte les plans sonores tels qu’ils étaient sur scène ce jour là, vous devriez obtenir en avant plan et pleine largeur les guitares et voix, puis en arrière les percussions.
Sur le plage « Hôtel California », la percu en arrière gauche doit apparaître ferme et puissante, mais certainement pas vulgaire au point de vous faire croire qu’il s’agit d’un tabour géant qui vient gicler en pression avec une basse opulente, comme « on » essai de vous le laisser croire trop souvent lors de démo, c’est tout au contraire un instrument bien intégré, dont la principale caractéristique est l’équilibre dynamique en accompagnement des autres instruments et voix.
Rendons hommage au talent de Don Henley pour ses merveilleuses compositions.


Dire Straits (Brothers in Arms & Live in the night)

dire-straitsdirestraits-onthenightUn grand classique, mais tout est là, également de bons souvenirs de mes meilleures années et un rythme progressif tout à fait unique, impossible de résister, ça doit gicler en pression après le milieu de la chanson, sur l’album studio : « Money for nothing » et sur le Live : « Dire Straits on the night ».


Pink Floyd

pinkfloyd-thewallpink-floyd-darksideofthemoonpink-floyd-liveThe wall et Dark side of the moon et LE live Delicate sound of thunder sont des indispensables en particulier pour celles et ceux qui sont nées dans les années 60″.


Toto (Legend)

toto-legendL’ultime best of… Toto legend, vous transportera là où vous auriez dù vous trouver dans les années 80′.


U2 (Joshua tree)

U2-joshua-treeCe n’est certainement pas pour la piètre qualité d’enregistrement que ce disque se retrouve ici, vous vous en seriez douté … mais bien plus par la qualité artistique des plages musicales, dont les mélodies ont rythmé les années 80′ et 90′, certaines d’entres elles sont devenues des légendes vivantes de la musique pop/rock, personne n’a encore fait mieux.


Mickael Jackson

michael-jackson-dangerousmickael-jackson-thrillerL’album Thriller de 1982. L’album Dangerous édité par Sony Music en 1991. Rien à ajouter, c’est bien lui le Roi de la Pop… forever.


Pat Benatar

pat-benatarNotamment la version DCC Gold 24 Karat de son album : « In the heat of the night ».
C’est aussi ce disque qui en 1982 a tourné « ad noseam » sur un discman Sony, durant la période de mes classes lors de mon service militaire au 1er GMS (Groupement de Missile Stratégique) Plateau D’Albion (France).
Je remercie le camarade de chambrée qui m’a prêté sans limite de temps son lecteur de K7 portable Sony, j’ai trouvé le temps passé sur la base plus supportable.


Roger Waters


Cet album est devenu une référence pour nous en terme d’interprétation artistique, mais encore sur le plan technique, il est un allié précieux pour celles et ceux qui veulent peaufiner le placement de leurs enceintes acoustiques, les effets sonores présents sur ce disque sont remarquables, les sons mis hors phase sont facilement localisable latéralement, se mariant à la perfection au reste du message musical à l’avant scène, pour former une sorte de corolle à 180°, effet saisissant garanti.

Il y a 12 commentaires

  1. Patrick

    Marc, j’ajouterais sans aucune hésitation Joe’s Garage de Frank Zappa. Un classique parmi les classiques.

    Et où sont les meilleurs albums de Led Zeppelin? Il faut en inclure assurément un ou deux, non? Mon choix se porterait naturellement vers ce qui est généralement considéré comme le meilleur album de Led Zeppelin: Led Zeppelin IV, lequel contient la fameuse pièce Stairway to Heaven. Mais encore là, il est difficile de se fixer. Pour ma part, j’adore l’album Houses of the Holy. Ce sont deux choix naturels.

  2. Yannik Poirier

    Bonjour, félicitations pour le site. Dans cette catégorie je rajouterais Dave Matthews. Spécialement Live at Luther College. Show acoustique avec son ami TIm Reynolds. La prise de son est très bien. Quels musiciens.

  3. Phyberock

    Comme le dit plus haut Patrick, moi je dirais mais où sont les autres…et…tout comme Yannik, j’irais pour Dave Matthews Band, et oui, moi qui est un fervent amateur de Rock, Rock Progressif et de Jazz, il y a 2 ans, j’ai eu un très gros coup de coeur pour cet excellent musicien qu’est Dave Matthews, autant en solo, en duo avec Tim Reynolds (live at Radio City DVD) qu’avec son Band, et, mes 2 meilleurs CD live sont : live at piedmont park (2007), et, live at mile high music festival (2008), ansi que, live at piedmont park (DVD) et surtout le live at piedmont park pour le son et la dynamique époustouflante sur ce superbe triple CD.
    Mon 2e coup de coeur va à un excellent guitariste de blues du nom de Joe Bonamassa. Son tout dernier CD The Ballad of John Henry ansi que le DVD Live From The Royal Albert Hall sont du pur plaisir à écouter, à voir et surtout à découvrir absolument.

    J’en aurais énormément à nommer, car, personnellement je me considère plus comme mélomane qu’audiophile en tout premier lieu.

  4. Phil

    Bonjour, y a-t-il un moyen lors de l’achat d’un CD de connaitre la qualité d’enregistrement, une norme ou un label qualitatif sur l’emballage ?

    merci

  5. bresson dominique

    En tant qu’audiophile et mélomane, je cite moi même sur facebook dans une rubrique dédiée la plupart de ces enregistrements
    que je partage et je peux même en ajouter quelques uns, si vous le permettez :

    Eric Clapton ‘unplugged’ concert live 1992 label reprise transparence et prise de son exemplaire

    Kari Bremmes ‘norwégian mood’ au son absolument exceptionnel

    Greg Brown ‘Further in’ label sky ranch des prises de son comme on les aime, transparentes, non compressées, fabuleusement vivantes avec de l’air autour.

    3 incontournables nécessaires je le pense, pour les puristes dont nous faisons parti.

  6. Alex Pelletier

    Salut tout le monde !

    Je crois qu’il est temps de mettre de côté les albums de Dire Strait ! Mark Knopfler a pondu de merveilleux petit bijoux depuis qu’il est en mode Solo !

    Son dernier album et tout simplement magnifique !

    Aussi, au niveau du rock, je vous conseillerais un gars nommé Doyle Bramhall II . Son album Welcome est un bel ouvrage Blues  »ala » Jimi Hendrix.

    Sinon, Magic de Bruce Springsteen !

    Bonne Écoute 🙂

  7. Morel

    Salut,
    je suis en train d’écouter « The Joshua Tree » de U2, au casque (HD 25).
    Et je ne trouve pas que la qualité d’enregistrement soit trop « piètre ». Bon effectivement, c’est peut être un peu étouffé, les instruments ne sont pas bien détourés, et surtout la voix de Bono pas suffisamment mise en avant.
    Mais bon, ça reste correct niveau dynamique, par rapport à certaines productions rock d’aujourd’hui.
    Bref, cet album est encore appréciable, avec ces « petits défauts »! Parce que effectivement, ça restera toujours de la grande musique.
    Au passage, regardez le film « Killing Bono », qui est vraiment bien.
    Au plaisir.
    Antoine 20 ans, français. 🙂

  8. Phyberock

    De retour ici, en survol à tous ces beaux témoignages et coups-de-coeur musicaux. Et, pour ce qui est de mettre certains disques en référence, il faut, pour ma part, que ces derniers soient exemplaires, tant au niveau de leurs contenants que du contenu sonore. C’est pour cela que, personnellement, je n’y mettrais pas les vieux albums de LED ZEPPELIN, mais plutôt, une superbe compilation récente tel que Mothership sortie en 2007, dont la qualité sonore est à couper le souffle comparativement aux vieux, à moins que vous ne possédiez les vinyles en version originale anglaise (UK) qui n’ont rien de comparable à la sonorité médiocre des versions CA ou US. Même chose pour les albums du groupe rock québécois OFFENBACH, à moins qu’ils soient en vinyle. Par contre, il est vrai que j’y mettrais certainement le sublime album TRAVERSION, mais il faudrait que ce soit dans une discothèque indispensable, et non pas dans celle de disques de Références.

    Ce serait donc cool de faire une chronique sur ce que serait « LA » discothèque idéale.

  9. René

    Je suis très d’accord à propos des albums live de Dave Matthews cités plus haut. Je trouve juste dommage que la basse soit toujours manquante dans la période Lillywhite en studio. J’ajouterais l’album Stadium Arcadium de Red Hot Chilli Peppers et la plupart des albums de Porcupine tree (Fear of a blank planet en dvd audio en particulier qui est simplement un chef d’oeuvre!). Steven Wilson est un excellent  »mixer » et c’est d’ailleurs lui qui reprend plein de mix en 5.1 de gentle giant, yes et king crimson. The raven that refused to sing de Steven Wilson en solo est un  »must » aussi selon moi!

  10. Phyberock

    Effectivement René, Porcupine Tree / Steven Wilson est un de mes musiciens (groupe) préféré, que je connais depuis presque leurs tout début, je possède d’ailleurs la discographie complète du groupe et en solo; de plus, il est aussi un KING de la console.
    La qualité de son travail de mixage sur les albums de son groupe, en solo et sur ses divers remixages, effectués sur ses choix d’albums des 70’s est excellent, voire même époustouflant, surtout sur le récent JETHRO TULL – WarChild The 40th Anniversary Theatre Edition (2014), ici en édition limitée de 2CD/2DVD dans un superbe coffret cartonné de style Roman de lecture, comprenant un très beau livret de 80 pages de textes et photos. La qualité de restitution du DVD en DTS 5.1 vaut vraiment le détour, même si cette édition n’est pas donnée $$$.

    Voir l’article: http://jethrotull.com/war-child-40th-anniversary-theatre-edition-coming-in-november/

  11. Dominique Bresson

    LA CDTHÈQUE CONSEILLEÉ DE DOMINIQUE BRESSON
    quelques cd hautement recommandés
    Variété internationale
    BLUES ET TRAD. US
    JAMES COTTON DEEP IN THE BLUES LAVEL VERVE
    RY COODER BOOMEŔS STORY LABEL REPRISE
    JERRY GARCIA DAVID GRISMAN SHADY GROVE DAWG PRODUCTIONS
    DAVID GRSSMAN TONY RICE TONE POEMS VOL 1
    FADO PORTUGAL
    CRISTINA BRANCO ‘ FADO TANGO ‘ LABEL EMARCY
    MISIA PAIXÕES DIAGONAIS LABEL DÉTOUR ERATO
    À suivre

Laisser un commentaire