Divers

Michel Tirabosco Trio : Libertés

michel-tiraboscoMichel Tirabosco apporte de véritables lettres de noblesse à la flûte de Pan, transcendant cet instrument dans une musicalité et une virtuosité très éloignées des clichés folkloriques habituels.

Ses deux complices Franck Cottet-Dumoulin à la contrebasse et Jean-Marie Reboul au piano lui apportent un contrepoint en parfaite symbiose, parfois étonnante, mais toujours conforme à l’esprit original des musiques interprétées.

« Les musiciens sont des poètes et le Michel Tirabosco Trio n’en est pas des moindres.
Virtuoses réunis, ils sont des jongleurs de notes, des passeurs de rêves et des semeurs d’émotions. »

Ce CD est en écoute et en vente sur le site de l’éditeur : http://www.spianato.com.


Mark Curry (Somehow)

mark-curryGuitariste de talent, cet artiste mérite d’être connu, belles richesse harmonique sur ce morceau. On tape du pieds sur son album : « It’s only time »


Hugh Masakela (Hope)

masekela-hopeDevenu un grand classique, de part la dynamique étonnante de cette pièce, de part également le talent qui transpire de cet artiste authentique, la trompette est restituée avec un réalisme troublant et l’ambiance du concert est là et bien là, l’album au complet est un régal, à savourer en toute circonstance, en particulier pour se défouler.


Martin Xavier (Scène de la vie pastorale)

cd-test3Percussions ! Si votre système peut tenir le « choc » c’est avec une dynamique époustouflante que vous seront servi des sons cristallins (sonnailles et lames de scies) suivis de deux drums à la peau texturée très différente, une grosse caisse d’orchestre et des Toms, c’est remarquable de réalisme tous les musiciens pros s’accordent à le dire, vous êtes à 3 mètres des instruments qui vous inondent de leur puissance, impossible de rester indifférent, enregistrement naturel non compressé.
Un florilège d’artistes et de genres, sous le couvert de prise de son exceptionnelle, souvent en mode non compressé, que nous offre les éditions Disques Passavant musique, l’ensemble de ces titres sont hautement recommandables, chaque disque est disponible sur le site de l’éditeur.


Patrick Husson (Casta Diva), album : « Le jardinier »

patrick-hussonUn homme à la voix de soprano, vous me direz, c’est déjà extraordinaire, sachant que le professionnel James Bowman est Haute Contre, pour ceux qui connaissent, je vous laisse imaginer lorsqu’il s’agit d’un « simple » jardinier, c’est encore plus troublant, ce CD fait parti de mes albums fétiches depuis des années, les musiciens qui ont participé à l’album sont également réputés.

Manu Katché aux drums en particulier…

La plage N°7 et la N°13 (Ave Maria) ont mis plus d’un système à genoux … et cela semble continuer, ce disque reste un must du genre.


Duos Taratata : Vol.2

taratata2L’émission Taratata est l’équivalent Français du MTV show.

Le principe est simple, faire chanter devant public deux artistes qui n’ont aucun rapport entre eux, mis à part leur talent particulier.

Cela donne lieu à une joute artistique des plus jubilatoire, d’autant que la prise de son est vraiment bonne et permet de retranscrire assez fidèlement le show live.

J’ai pour ma part assisté en direct à l’une de ces émission, et l’écoute de ce disque me renvoi chaque fois vers de très bons souvenirs.

L’album au complet est excellent, seule la plage N°13 me laisse froid, mais il faut de tout pour faire un monde.

Jugez les capacités dynamiques de votre système sur un enregistrement live, c’est avec ce disque que vous pourrez le faire, tout en prenant plaisir à écouter des standard de pop/rock, genre Isaac Hayes et Soul to Soul qui interprêtent « Papa was a Rolling Stone »…. ou encore Florent Pagny et Noa sur « I don’t know » (superbe femme et très belle voix), Patrick Bruel et Joe Cocker « Sorry seems to be the hardest word » ou encore Tears for fears et J . Lennon sur « Stand by me » …  amazing beyond the word, époustouflant au delà des mots, ce disque est de la partie à chacune de mes écoutes.


K2 HD by FIM : This K2 sound, artistes variés.

k2-udck2-udmLa procédé K2 HD affirme sa personnalité en tutoyant les cieux, à chaque écoute c’est le même constat, personne ne reste indifférent, il se passe véritablement quelque chose, nos sens en éveils se régalent des sons, ils viennent à nous sans efforts, et si votre système est capable de restituer les plus basses fréquences, je gage que vous vivrez une expérience des plus enrichissante.

Les disques K2 HD font maintenant partis de notre collection privée ainsi que celle de la rédaction, puisque c’est sans conteste l’un des meilleurs enregistrements que nous ayons entendu à ce jour en particulier la version UCD et UDM, qui sont en mode 100kHz et 24 bit de résolution, biseauté et mécaniquement équilibré un à un à la main, avec une correction d’erreur proche de 0 en mode UDC et parvient au 0 absolu sur la version UDM, dont chaque exemplaire est dédié à sont propriétaire avec son nom gravé et un certificat d’authenticité est délivré, ces versions UDC et UDM sont le summun de ce que l’industrie du disque offre dans le moment.


Pedro Almodovar : Viva la tristeza!

pedro-almodovarLa célèbre cinéaste Espagnol s’est amusé en 2002 à compiler les musiques qu’il a entendu lors de l’écriture du scénario de son film « Viva la tristeza ».

Cela donne un étonnant mélange des genres, des prises de son superbes, des musiques éclectiques, bref, de quoi alimenter bien des démos et autres écoutes en mode haute fidélité et si votre système se plante à un moment donné, c’est qu’il n’est pas suffisamment équilibré, à revoir et corriger.

Goldfrapp (Paper Bag) Plage N°3 issue de cet album, belle texture sur la voix, vous retrouverez une certaine similitude avec Portishead et un grave très, très intéressant, qui confère à cette pièce une ambiance toute particulière.


Rémi Charmasson et Claude Tchamitchian : Caminando.

charmasson-tchamitchianUn duo d’équilibristes entre tempérament, improvisation et style. La qualité d’enregistrement est excellente, le grain et timbres des instruments sont quasi charnels, la prise de son a été réalisé par un gars qui connait son métier, les deux compères s’accordent, l’un laissant la place à l’autre, toutes les pièces musicales sont de leur cru.


Test Disk by Sheffield Lab : Drum track

sheffield-drumC’est pour ainsi dire le seul enregistrement de ma collection qui nous fait croire d’être face d’un vrai drum, cet enregistrement est d’une dynamique incroyable!, le plage N°1 est LE morceau de choix pour vos évaluation et pour le plaisir, bien entendu.
Sur les systèmes à haute résolution, il est possible de ressentir physiquement la frappe et la dynamique époustouflante des baguettes du drummer sur les divers fûts, c’est assez troublant.
Certes, d’autres enregistrements sont capables de vous donner des sensations viscérales, mais à ce point là, c’est quasi un fait unique, l’enregistrement scène de la vie pastorale par Passavent musique est également presque aussi dynamique.
Prise de son exceptionnelle, un seul mot : indispensable!


Guy Nadon et Le Band du Roi du Drum

guy-nadonTout est dans le titre, le personnage est atypique et talentueux, un virtuose des percussions en tout genre. La plage N°3 de ce disque à 3 minutes 50 secondes est un morceau d’anthologie, il parvient à jouer sur des boites de conserves et ça sonne juste! de quoi rendre fou n’importe quel drummeur en cours de formation.


B.O.F du film : Le cinquième élément.

thefifthelementMusique signée Eric Serra pour le film de Luc Besson, « the fifth element / le cinquième élément », avec en vedette la belle Mila Jojovic et Bruce Willis.
Sur ce disque, vous retrouverez tout ce qui a fait le succès du film en dehors du scénario, une foule de genres différents, associés à une dynamique spectaculaire.


B.O.F du film : Miami vice

miami-viceD’un genre musical très divers, le style est toutefois plus orienté rock prog à tendance métal sur certaine pièces.
Oreilles sensibles s’abstenir, ça cogne parfois sévère, tout en offrant quelques morceaux plus calmes, voire romantiques, Moby est excellent comme à son habitude et Nonpoint dans sa version « In the air tonight » de Phil Collins est déjanté à souhait, je me souviens qu’un exposant au salon de la hifi à Paris en 2008 m’a refusé ce morceau prétextant que ce n’était pas de la musique et que cela dénaturait son système.

Il y a 4 commentaires

  1. fred

    Salut les gars .. il vous en manque un max de disques.. trop bon a l’écoute.. comme le « just a poke ».. de sweet smoke, avec le solo de batterie et percus.. avec une bonne sono.. ça colle au siege.. le son tourne.. dans la pièce .. une tuerie.. si vous ne connaissez pas.. c’est un truc old school sortie en 1968.. mais a découvrir d’urgence et le Pink Floyd « echoes.. » ou encore l’enregistrement « live a Pompei ». grosse tuerie aussi .. allez @ +, écoutez ça.. ça décoiffe… salut

  2. froidbise

    BONJOUR EN FIN DE COMMENTAIRE DU CD POURRIEZ VOUS INDIQUER LA REFERENCE DU CD AINSI QUE LE LABEL MERCI ET BONNE ANNEE 2011

Laisser un commentaire