Concept Aurum Acoustics 300B integris

Acte I, scène I, premier volet du banc d’essai Aurum Acoustics.

aurum acousticsUne fois n’est pas coutume, à système exceptionnel, banc d’essai personnalisé, personne ne s’en plaindra, surtout pas celles et ceux qui ont été invité à participer aux écoutes.

Pour faire une analogie avec le vin, nous allons partager la dégustation d’un millesime rare et par conséquent, cher.

C’est comme si nous avions débouché une bouteille de Château Margaux 1976 et que nous vous avions convié à découvrir l’arôme, la couleur, de tremper vos lèvres, pour finalement déguster un verre, un seul verre de ce nectar, sans que vous ne soyez obligés d’acheter la caisse de 12 bouteilles posée à terre.

aurum acoustics

Pour revenir à la hi-fi, nous avons voulu partager quelques instants audiophiles entres mélomanes, laissez vous porter par vos sens, nous vous promettons de vivre une expérience jubilatoire, que vous n’êtes pas prêt d’oublier.

aurum acoustics

Préambule

Imaginons un instant, si on vous donnait entre 40 000 $ et 45 000 $ pour vous constituer un système hi-fi de rêve. Que feriez vous ?

Combien de temps vous faudrait il pour parvenir à trouver les bons appareils, qui se marient avec les bonnes enceintes, trouver le bon « match » avec les câbles et faire reposer le tout sur un meuble adéquat… oui, combien d’essais préalables seront nécessaires, combien d’erreurs commettrez vous, combien de temps perdu, combien de dépassement en argent, d’énergie envolée, de découragement, avant d’arriver à vos fins… tiens ça vous parle?

Auriez vous quelques expériences dans ce domaine? peut être… comme nous tous, je présume, nous avons tous vécus à un moment donné ou à un autre les affres de l’audiophile 🙂

Heureusement une personne s’est donné toute cette peine pour ses clients, il s’agit de Monsieur Derrick Moss, concepteur du système Aurum Acoustics 300B integris, originaire de Terre Neuve (Canada).

aurum acoustics

Pour célébrer la rencontre avec ce concepteur de talent et son système, du moins son concept original, nous avons voulu donner une touche particulière au reportage en faisant intervenir essentiellement des audiophiles et des mélomanes, des musiciens, des femme et des hommes qui ont bien voulu donner de leur temps et participer à quelques écoutes afin de donner leur point de vue, juste pour le plaisir de vivre une expérience nouvelle.

Il est de coutume de réserver les essais de matériel «haut de gamme» à quelques rares personnes, qui font valoir leur avis et seulement le leur; nous avons donc donné une autre dimension à cet exercice, une dimension humaine pluraliste, en ouvrant les portes de notre salon d’écoutes au public et aux professionnels de l’audio.

Ce banc d’essai se veut authentique, sous le signe de la passion, une Ode à la musique, chers lectrices et lecteurs, je vous souhaite de prendre autant de plaisir à lire ces quelques lignes, que nous en avons eu à vivre avec le système Aurum Acoustics 300B integris durant plusieurs mois.

…Once up one the time an hi-fi set up… il était une fois un système appelé : haute-fidélité…

Derrick Moss s’est présenté chez nous début novembre 2006 avec sous son bras, le lecteur CDP integris.

aurum acoustics

Une fois le lecteur installé sur notre système habituel et conforté dans l’idée que ça jouait déjà très bien, il est revenu le lendemain matin avec le reste du système, composé d’une paire d’enceintes, un amplificateur, meuble et câbles.

Il aura fallu presque une heure pour assembler et installer tous les éléments.

Ecoutes préliminaires

Incontestablement, et suivant l’expression populaire : «ça joue»… mais…

Comment, vous ne vous attendiez pas à un : «… mais…» de ma part ?

Il a été nécessaire de repositionner les enceintes dans ce nouvel environnement, et nous avons convenu, d’un commun accord, de donner une alternative aux câbles Cardas livrés d’origines (AC power et RCA).

aurum acoustics

Pour vérifier que nous avions bien affaire à un système de haut niveau, telle une automobile de course dont il est possible d’ajuster la dureté des suspensions plus ou moins et autres réglages fins, nous avons adapté le système à notre goût, et placé nos références habituelles, c’est à dire, deux cordons AC power inovaudio™ Silver sur connecteur Rhodium et une paire de câbles RCA alpha silver inovaudio™ sur connecteurs Furutech Filament Rhodium.

aurum acoustics

Nous avons également couplé et découplé le lecteur et l’amplificateur de leur support respectif à l’aide de cônes en céramique de chez goldensound (USA), sous la référence DH Cone Super et de deux Vibe buster N°4 de chez sound fusion (Canada).

aurum acoustics

Le système

Mon premier est une mécanique CD de haut niveau, une Philips CD Pro 2M top-loading, associée à une puce de conversion Quantum de chez Anagram (Suisse) , 24bit/192kHz resampled digital signal, le DAC et la sortie analogique du préamplificateur sont combinés en un module interne, parfaitement isolé qui reçoit des sorties balancées et non balancées.

aurum acoustics
aurum acoustics

Mon deuxième est une tri-amplification active, le tout partfaitement isolé dans un même boîtier.
Pour les médiums aigus, des tubes mesh-plate 300B de Sophia Electric et des ElectroHarmonix 6SN7, donnés pour 20 w et environ 10 000 heures de vie.

Pour les graves, 100 watt de sortie à transistors, issus de modules Bryston.

aurum acoustics aurum acoustics

Mon troisième est une paire d’enceintes acoustiques 3 voies, dont la face avant est inclinée à 10°.

aurum acoustics

  • Tweeter – Seas Excel de 1″ soit 2,5 cm
  • Médium B&C Components, 6″ ou 15,5 cm dont le cône en papier est traité et comporte une faible masse – volume de charge clos de 15 litres
  • Woofer Seas, 10” soit 25,5 cm – volume de charge clos de 50 litres

aurum acousticsMon quatrième est un meuble dédié à deux tablettes, aluminium et bois, sur 3 pointes de couplage, pour une meilleure stabilité et un contrôle optimal des vibrations.

Le placage de noisetier fait appel à la même essence de bois que la paire d’enceintes qui l’accompagne.

Note perso : rien n’a été laissé au hasard, à tout point de vue, il semble que ce soit une réussite.

Pour les « purs et durs » , Je vous invite à prendre connaissance de toutes les données techniques directement sur le site du fabricant, nous allons survoler cet aspect pour nous concentrer principalement sur le son.

Les écoutes

Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas moi qui vais en parler le plus, c’est vous… car comme le dit l’expression populaire : « c’est ceux qui en parlent le plus qui en écoutent le moins… » alors à vous la parole mes amis.

Je ne saurais trop vous conseiller de prendre des notes en ce qui a trait à la discographie utilisée lors de ce banc d’essai, il y a parmi les CD auditionnés des pièces remarquables.

aurum acoustics


L’avis de Alain . M , Musicien professionnel et animateur à la TV (batterie- Drummer)

Mon premier commentaire au tout début de la séance d’écoute a été que le système était généreux, qu’il nous donnait de la « chair autour de l’os ». Il y avait quelque chose de naturel et de très réaliste.

Je me souviens d’une contrebasse qui sonnait agréablement large et profonde. Cependant, à mon goût, les hautes sont trop feutrées, comme si elles étaient retenues et ne pouvaient s’ouvrir complètement.

Ce point m’a agacé et m’a limité dans mon plaisir.

Étant batteur, j’ai trouvé que les différents sons de batterie avaient une bonne qualité de présence, particulièrement les caisses claires et certaines grosses caisses (mouvement et résonance de la peau).

Cependant, un échantillon de percussions proposé par Marc Philip a été renversant (Scène de la vie Pastorale, Xavier Martin).
La dynamique était troublante, dû au réalisme et la profondeur des instruments qui sont venus me chercher.

Enfin, beaucoup de plaisir à écouter ce système, mais les hautes doivent selon moi devenir plus cristallines, ouvertes et précises (attaque du bâton sur la cymbale plus mince).

En un mot je qualifierais ce système de : confortable.

Discographie lors de cette écoute

  • Rush : Chronicles
  • Genesis : Selling England by the pound
  • Dave Matthew Band : Crash
  • Led Zeppelin : Early Days (The best of Vol 1)
  • Xavier martin : Scène de la vie pastorale

aurum acoustics


Écoute du système Aurum Acoustic, par Gilles .T (Mélomane et Membre de l’AMA , Association Montréalaise des Audiophiles)

Ayant déjà entendu le système Aurum Acoustics au FSI et cela depuis leur toute première apparition,
j’ai eu le plaisir de constater de visu leur progression au fil des ans.

Ils figurent toujours parmi les 2-3 meilleurs systèmes Hi-fi présentés au salon quel qu’en soit le prix.
Beaucoup de gens le cote comme le no.1, année après année.

Malgré les chambres d’hôtel minimalistes et la présence d’une foule de gens assoiffés de bonne musique empilés les uns sur les autres, absorbant chaque note, jouissant à chaque coup frappé sur la peau du tambour, assommé par les basses étonnantes diffusées par les woofers, surpris par la rapidité des timbres tout en douceur émanant des tweeters Seas Excel, sans occulter le médium d’une richesse incroyable, je m’entête à demeurer sur place attendant qu’un siège se libère au centre afin d’en jouir moi aussi au maximum pendant les heures d’ouverture du salon et ce au moins pendant une heure, trois jour de suite.

« Servum pecus » Troupeau servile… déplaces-toi d’un iota et permet à ton humble serviteur de siéger à son tour au milieu du spectacle qui t’émerveille…

Que de beaux souvenirs…

Mais voilà, j’apprends que Derrick Moss est au Québec et qu’il a apporté à sa suite son système au grand complet chez notre ami Marc Philip.

Nom de Zeus !… J’en ai des palpitations… Marc m’invite pour une écoute…

Je communique avec mon ami Michel S et nous voilà en route pour Asbestos., ex-royaume de l’amiante maintenant devenu celui de la haute-fidélité.

Armé d’une pléthore de disques nous entrons chez Marie-Ange et Marc qui nous accueillent avec de grands sourires.

Après avoir siroté quelques cafés et grignoté des chocolats fins nous nous dirigeons avec enthousiasme vers l’antre du mélomane-audiophile, un salon d’écoute dédié.

En entrant dans la pièce nous sommes en présence d’éléments tout à fait hors du commun.

Chaque item, lecteur-preamp, ampli 300B et haut-parleurs nous inspirent confiance tant ils sont sobres et bien construits.

Le filage et les connecteurs sont de classe audiophile. Jolie télécommande dont les propriétés se devinent sans anicroches.

En élément latin nous avons appris que Aurum signifiait « Or »… La parole est d’argent mais le silence est d’or.

C’est ce que j’ai pu constater en plaquant mon oreille sur les haut-parleurs.
Après avoir tout « zieuté » et frappé les parois rigides et non résonantes des haut-parleurs nous sortons un premier disque et débutons l’audition avec la voix pleine et riche de la contralto Marie-Nicole Lemieux chantant l’aria Ombre Vane de l opéra Griselda de Vivaldi.

Malgré ses puissantes poussées vocales, l’Aurum nous rend la pièce sans aucun effort avec un naturel et une aisance désarmante.

Le prêtre roux nous étonne avec ses mouvements ornées de cordes soyeuses accompagnées d’un. clavecin aucunement occulté lors des nombreux fortissimo.

Les pièces musicales se succèdent à un rythme étonnant.

Chaque disque nous divulgue des détails jusqu’alors dissimulés.
Le froissement d’une partition musicale, le pincement des cordes du clavecin, le tapotement délicat des cordes d’une contrebasse, le crissement provoqué par le glissando des doigts sur les cordes neuves d’une guitare.

Chaque pièce nous ravit. Nous oublions le temps qui passe et pénétrons dans un univers quasi palpable, charnel voire orgasmique!

Les musiciens évoluent dans la salle d’écoute et l’Aurum s’efface laissant toute la place au spectacle.

Une sonate de Bach jouée sur un violon de Camillo Camilli (tout début du XVIII e siècle) nous révèle le bois de l’instrument, la richesse et la douceur des timbres se réverbérant dans une salle de concert immense.
La violoniste Hélène Schmitt nous subjugue, nous étonne et caresse nos sens.

Tout sourire nous poursuivons ainsi notre odyssée sur des vagues de jazz, de pop, bref l’Aurum n’a que des amis. tout lui sied à merveille. Un rien l’habille tel un mannequin racé et atypique.

Ces haut-parleurs sont des trois voies… lactées d’étoiles qui vous éblouissent et que vous ne désirez plus quitter.

Nul besoin d’un subwoofer car ils descendent très bas et de façon très autoritaire.
Les hautes traduites par les tweeter Seas excel sont détaillées mais jamais brillantes ou agressives.

Tout est rapide, doux, naturel et agréable. Les moyennes sont animées d’une richesse et d’une couleur remarquable. Le bois est au rendez-vous.

Quel que soit le type de musique, le volume, l’instrument rien n’offusque ni ne blesse. Ce système est puissant, vivant, détaillé, universel.

Il se prête à toutes les sauces même les plus épicées.

Quiconque recherche un système dédié au classique, au jazz, au rock, au métal, au rap ou à l’opéra se doit d’auditionner l’omniscient système d’Aurum Acoustics 300B integris.

Ces quelques heures sont passées si rapidement que j’attends impatiemment une seconde invitation afin de me baigner à nouveau dans l’Aurum infinitésimal.

Le mot qui caractérise le mieux le système Aurum Acoustics :
« Transparence » , car tout est naturel.

Discographie lors de cette écoute

  • The Stockholm Cathedral Choir : Kornt Har Sin Vila en XRCD2
  • Michel Pascal : Puzzle
  • Nicholas Payton : Gumbo nouveau (Trompette)
  • Thérez Montcalm : Voodoo

aurum acoustics


Michel . S (Mélomane, Consultant chez Archambault Musique)

Voici un compte rendu de l’écoute du système Aurum que je redécouvrais dans de meilleures conditions d’écoutes qu’au salon du FSI.

A cette saison assez bien meublée en tests ou auditions d’appareils et de systèmes ce fut un plaisir de redécouvrir un système clé en main qui nous libère de la quête de composants  »idéalement » associables.

Aussi, après plus de trois heures d’écoute je n’ai pas ressenti de fatigue auditive.

L’ensemble Aurum est d’une douceur et d’une transparence qui peut s’apparenter à un transducteur électrostatique mais sans les inconvénients.

L’image sonore n’est pas surdimensionnée ni trop mince et offre beaucoup de détails.

Un autre point fort de ce système, et non le moindre, est le respect des timbres.

Les instruments et les voix retrouvent leur couleur et leur personnalité à travers un équilibre tonal qui ne privilégie pas une voie au détriment d’une autre.

Je peux facilement classer cet ensemble d’appareils d’exception pour sa qualité de reproduction, il s’efface devant la musique.

L’ensemble Aurum est un fidèle messager de la musique.

Discographie lors de cette écoute

  • Daniel Lessard Trio : Pas à Pas
  • Vivaldi : Griselda (naïve) Ensemble Matheus, Jean-Christophe Spinosi
  • Alpha 100 : Un voyage Musical
  • Marin Marais : Sémélé, ouverture et danses. Montréal Baroque – Wieland Kujiken, Label : Atma Baroque (DSD,SACD/CD)

aurum acoustics


Patrick Levesque (Mélomane et musicien : violon)

Quelques mots pour définir le système Aurum Acoustics :

J’ai bien aimé ce système; il m’a permis d’apprécier différents styles de musiques que j’aime beaucoup en passant par Vivaldi jusqu’à un bon vieux succès de Pink Floyd.

L’image audio que j’avais était d’une jouissance incroyable aux oreilles.

Le mot qui caractérise le mieux le système Aurum Acoustics est :
Superbe.

Discographie lors de cette écoute

  • Chris Jones (No sanctuary here) 03:47
  • Blues Company (Cold rain) 05:44
  • France Gall (besoin de vous)Live Bercy 1993 03:36
  • Oscar Peterson Trio « You look good to me » 04:47
  • Monty Alexander Trio « Nite Mist Blues » 10:10
  • Martin Xavier (Scene de la vie pastorale) 02:04

aurum acoustics


Appréciation d’écoutes par Alain C (mélomane et audiophile)

Effectivement c’est impressionnant et surprenant de sentir la présence des basses fréquences d’un orgue dans son salon avec une telle précision, car cela ne m’est arrivé seulement dans les églises.

La définition des basses fréquences est surprenante, on se croirait vraiment dans un show life, cela donne une présence et un rapprochement hors du commun. J’ai particulièrement apprécié le cd de Pat Metheny  » turn left « 

Le CD « Résonance » des voix ostéophoniques plage 12 : impressionnant, OUFF !!!

Après cette écoute on devient humble quelle belle qualité.

Discographie lors de cette écoute

  • Eagles : Hell Freezes Over
  • John Rutter : Requiem en HDCD Reference Recording
  • Pat Metheny Group Offramp : Turn left
  • The Dave Bruebeck Quartet : Time Out – Take Five
  • Voix Ostéophoniques : Resonance
  • The Alan Parson project : Tales of mystery and imagination Edger Allan Poe
  • Hommage à Félix Leclerc du 08/08/88
  • Requiem de Mozart : Academy and chorus of St Martin in the Fields, Sir Neville Marriner

aurum acoustics


Richard Dufour (mélomane et audiophile)

Il arrive dans la vie d’un audiophile de vivre l’expérience d’une chaîne qui sort de l’ordinaire, la chaîne Aurum Acoustics en fait partie.

Premièrement le « look » nous indique tout de suite le sérieux des maillons de la chaîne.

Bien qu’une bonne chaîne se fasse entendre, mettons que le premier contact passe par la vue et ici on est en haute gastronomie, analogie à la bonne chaire.

Les qualités sonores de l’ensemble sont à la hauteur du prix demandé, de la douceur là ou il faut, du punch pas de problème, du grinçant quand il y en a bref, une écoute facile, je veux dire comme une patineuse artistique de haut niveau, ça a donc l’air facile, pourtant.

L’image stéréo disons qu’elle suit ce à quoi nous sommes habitué sans plus.
S’il y a quelque chose qui est hors norme dans cette chaîne, ce sont les qualités sonores.

Je ne sais pas si c’est une faculté de la chaîne, mais nous étions dans une petite pièce eue égard aux dimensions des HPs et ça respirait pas mal.

Si c’est encore meilleur dans une grande salle alors là on doit être aux portes du paradis.

Discographie lors de cette écoute

  • Schubert Quintet in C
  • The Chuck Israël Quartet : The Bellingham Sessions Vol 1
  • Hugh Masekela : Hope
  • Rutter : Requiem
  • Quelques Patricia Barber
  • Dhafer Youssef
  • FSI 2006 fidelio
  • Joe Pass, Ira, Georges and Joe
  • Kodo, Mondo Head
  • Atylantos Opéra moderne de Jean Patrick Capdevielle
  • Thomas Otten, Close to Silence
  • The Rosenberg Trio, Caravan
  • Wes Montgomery, Impressions.
  • John McLaughlin, Thieves and poets

aurum acoustics


Alain Provencher (Mélomane et Audiophile)

Je vais essayer de mon mieux de décrire avec des mots mon expérience.

De prime abord, je n’avais pas d’attente, j’avais déjà écouté des systèmes de ce prix et j’avais souvent été déçu.

Le système Aurum Acoustics dans son ensemble est très bon, le coté esthétique est surprenant, la finition des caisses est impeccable, le meuble, les câbles de haut-parleurs sans oublier les appareils, tout est très beaux.

Pour ce qui est de l’écoute, elle est sans aucun doute surprenante, surprenante dans sa transparence, dans son équilibre, serait plus juste.

Les timbres clairs ainsi que les médiums étaient doux et équilibrés. Les basses étaient généreuses tout en étant précises. La basse se faisait sentir, nous pouvions vibrer au son de celle-ci.

Il ne fait aucun doute que nous avions en main une chaîne stéréophonique de grande classe.

L’idée de concevoir un ensemble qui fonctionne en symbiose avec toutes ses composantes est d’autant plus intéressante qu’aucun autre achat d’appareils ne sont nécessaires, même pas les câbles, car l’alimentation AC et un câble RCA de qualité qui sont livrés avec le set up d’origine.

La conception de l’amplificateur semble robuste et l’utilisation des 3 amplificateurs est sans aucun doute une solution gagnante.

Pour terminer, il serait certainement plus onéreux de faire l’achat séparé de composantes pour arriver à la qualité de cette chaîne.

Le prix est certes élevé mais il ne faut pas perdre le focus qui est celui de la reproduction dites « haute-fidélité ». Il serait difficilement possible d’arriver au même succès pour le même prix avec des éléments séparés chez les compétiteurs, du moins c’est ma conviction.

Il ne me reste qu’a faire un emballage cadeaux pour que le Père Noël le place sous l’arbre le 24 décembre prochain.

Le mot pour décrire cette chaîne serait : équilibrée.

Discographie lors de cette écoute

  • Holly Cole (I can see clearly now) 04:13
  • Martin Xavier (Scene de la vie pastorale) 02:04
  • Rutter : Requiem and other Sacred Music, Reference Recording HDCD.
  • Pink Floyd : The wall

aurum acoustics


Jocelyn Jeanson (mélomane et audiophile)

Dés les premières notes de musique, c’est très agréable à écouter, c’est vivant, précis et défini, mais sans trop, attention, je me base par rapport à mes écoutes habituelles sur panneau Acoustats de 2,5 mètres de haut et dans une pièce au plafond de 18 pi.

Le son est raffiné, on sent que Derrick Moss a dû passer de nombreuses années à peaufiner ses réglages, c’est quasi parfait, je n’arrive pas à trouver de défauts rédhibitoires, si ce n’est un léger manque de détails dans les hautes fréquences.

Mais je pense que le concepteur en utilisant des 300B sur l’amplification des médiums/aigus, a fait le choix de l’équilibre des timbres et pas le côté démonstratif, ce qui place ce système dans le haut, voire très haut niveau pour cette raison.

Nous sommes trop habitués à entendre des systèmes hi-fi déséquilibrés qui ont toujours tendance à en rajouter, ce n’est pas le cas ici, car l’équilibre tonal est quasi parfait, bravo Monsieur Moss.

Le mot qui défini le mieux le système Aurum Acoustics est : Précis

Discographie lors de cette écoute

  • Hommage à Claude Léveillé
  • Richard Desjardin : Abbitibi
  • Test disk Sheffield Lab : Drum & Track
  • Dave Bruebeck at Carnegie Hall 1963, plage N°4
  • Pink Floyd : Dark Side of the Moon en version Digital Master Gold 24K serie

aurum acoustics


Jacques Vigneau (mélomane, spécialiste de rock alternatif et jazz fusion)

Le système Aurum Acoustics donne un son très aéré, ouvert dans les médiums, j’ai l’impression d’un manque de basses, mais ce n’est qu’une impression, car si sur le CD le grave existe, alors le système va le restituer, mais avec de la classe.

Une poigne de fer dans un gant de velours.

On perd vite ses « mauvais repères » avec un système comme celui ci, le sound stage est incroyable, quel réalisme au niveau des timbres et des transitoires, j’entends des sons que je n’avais jamais entendu auparavant ou que je n’avais pas l’habitude d’entendre.

C’est un système très bien calibré, c’est le mot qui le caractérise le mieux, oui, bien calibré.

Discographie lors de cette écoute

  • Porcupine Tree
  • Steve Hackett : The Tokyo tapes
  • Eric Tessmer Band : Last night at Joes
  • Altered : Heavy Jazz Fusion Trio en 2003
  • Bireli Lagrene : Hommage à Django Renhard, album de 1995 « My favorite Django »
  • The Flowerkings (2006) : Paradox Hotel
  • B.O.F du film de Luc Besson : The Fifth Element
  • Mike Goudreau Band : The grass ain’t greezer
  • Peter Framton : Finger print

aurum acoustics


Jonathan Menard (audiophile et mélomane)

Le système Aurum est sobre et clean, ça respire la qualité.

Les enceintes sont belles, finition excellente, mais rien du look qui ne prévoyait la suite, ça semblait être un 3-voies tout ce qu’il y a de plus standard, avec des transducteurs trouvables chez Solen, jusque là rien de très spectaculaire.

Je m’assieds, et j’écoute quelques uns de mes CD de référence du moment.

Je suis passé de Emilie Simon, à de la grosse musique électronique, à Diana Krall pour revenir à du ambiant et du psy trance. Bref, j’ai quelque peu tâté le terrain sur tous les flans.

Première impression qui m’ait venu à l’esprit : grande transparence.

J’AIME la transparence, sauf que malheureusement, c’est parfois accompagné d’un son plat et quelque peu sans relief. Enfin, pas le genre de relief qui me fait sursauter de ma chaise.

D’ailleurs, le premier contact avec le système m’a donné l’impression que c’était un système superbement équilibré, mais tout de même poli et réservé.

Grossière erreur!

ça bûche en tab*&*%*!! Traduction littérale : il y a une dynamique impressionnante.

Je dois vous avouer, premièrement, et sans me vanter, que la basse, ça me connait.

J’en ai entendu beaucoup, plus bas que 20 Hz à 100 Hz à m’en faire sortir les boyaux, lors de compétitions audiomobiles notamment.

Et bien, le système Aurum Acoustics m’a gratifié, fort probablement, de la plus belle reproduction de basses fréquences que j’ai eu la chance d’entendre de toute ma vie.

Est-ce le système Aurum Acoustics lui même? L’acoustique de la pièce de Marc PHILIP ?
La combinaison des deux ?

Je l’ignore, mais la seule chose que je sais : ça fonctionne merveilleusement.

Oh! bien entendu, j’ai déjà entendu de la basse plus forte, plus agressive… Mais aussi bien incorporée avec les octaves du haut ? ça jamais.

Une extension qui flirte agréablement avec le 20hz, un excellent mid-bass, une force de frappe dans les 50-60 hz à couper le souffle… miam! miam!

Le registre médium est particulièrement bien incorporé avec le tweeter.

Rien d’agressant. Je note une légère pointe rugueuse dans le mid.
L’image est superbe, belle profondeur, les tonalités justes.

Bref, c’est une invitation à écouter de la musique, tout en dégustant un bon thé, sans te poser plus de question.

Voilà, et bien il y a des jours comme ça, où instinctivement, tu te surprends à te laisser aller, c’est ce qui m’ait arrivé avec le système Aurum Acoustics, j’ai abandonné mon côté « cérébral » pour lâcher prise et profiter uniquement de la musique.

J’avais très peu d’attente, mais en fin de compte, je suis sorti de ces écoutes très heureux d’avoir entendu ce que j’ai entendu, ça m’a permis de remettre mes propres références en perspectives.

Merci encore pour l’expérience.

Discographie lors de cette écoute

  • Emilie Simon : La marche de l’empereur, plages 1, 2 et 15
  • Bjork : Vesperine, plages 2 et 8
  • Pete Namlook : Silence IV, plage 1
  • Diana Krall : From this moment on, plages 3 et 8
  • Infected mushroom : Converting vegetariens, CD2 : other side, plage 4.
  • Artiste: TAB , Album: TAB, Piste No. 2 : Animacia

aurum acoustics

Marc PHILIP, rédacteur pour www.magazine-audio.com

Nous avons la chance d’entendre depuis plusieurs centaines d’heures le système Aurum Acoustics, dans un premier temps dans une pièce acoustiquement semi traitée :

acoustique before

Par la suite correctement traitée au niveau acoustique, puisque nous avons apporté quelques modifications au plafond de notre salon d’écoutes.

acoustique plafond

Pour faire un constat : c’est l’un des meilleur système dit « Haute-Fidélité » que j’ai eu l’occasion d’entendre.

Au menu : Réalisme, dynamique, respect des timbres et équilibre, un registre des graves à couper le souffle, en un mot le son est : Naturel.

Les haut-parleurs s’effacent, il ne reste plus que la musique en 3 dimensions, nous n’avons aucun mal par moment à nous croire proches de vrais instruments de musique.

Derrick Moss a réalisé le tour de force de concevoir un système dont la synergie des 5 éléments : source, amplification, meuble, câbles et enceintes acoustiques, frôle la perfection, je n’ai trouvé aucun autre exemple de ce calibre dans l’histoire de la haute-fidélité.

Certes, quelques marques s’y sont essayées, mais qui a su réaliser le « match » idéal à ce jour? Naim, Linn, Meridian, Goldmund, Jadis (liste non exhaustive)

Que vous possédiez une pièce d’écoutes de taille modeste ou un grand salon, le système Aurum Acoustics va se fondre dans le décor et s’adapter à son environnement, ce qui est extrêmement rare.

Le concept du « tout en un » conçu par Derrick, s’adresse à celles et ceux qui rêvent d’obtenir un système étudié dans les moindres détails pour la reproduire fidèle de la musique, rien de moins.
Vous le savez bien, la vie ne vous donne jamais plus que ce que vous lui demandez…

Notre homme est parti de l’idée de construire un système autour de ce qui se fait de mieux sur la planète en terme de composants, en appliquant également des théories qui se révèlent être judicieusement exploitées.

Je pense notamment au couplage/découplage, association (match) des câbles, intégration en charge close des basses fréquences, séparation physique du médium aigu, filtration active, support à 3 points d’appuis, palet presseur non magnétique, préamplificateur intégré au lecteur de CD,…

En résumé : La lecture CD passe par une puce de convertion Anagram (Suisse), un châssis impeccable « top loading »,que l’on peut retrouver sur le modèle Français, Audio Aéro « Capitole », mais là s’arrête l’analogie, puisque le CDP n’intègre aucun circuit à tubes, un préamplificateur intégré piloté directement via une télécommande multifonctions Logitech, qui est également programmable , ce qui permet d’accroître la simplicité et les performances de l’objet, pas de câbles à rajouter , une paire de cordons RCA plonge directement dans l’amplificateur 3 voix à filtrage actif, le médium aigu étant exploité par deux amplificateurs à lampes, des 300B, réputés pour leur extrême musicalité sur les voix, et un amplificateur de classe « AB » dédié aux graves, basé sur un principe de caisson clos, afin de s’affranchir de résonance, tout en ayant une grande tenue en puissance et pouvant descendre dans les plus basses fréquences.

Cette « recette » s’avère gagnante.

Le meuble est lui aussi conçu pour recevoir les divers éléments, la seule chose que le futur acquéreur aura à sa charge, c’est d’implanter son système, mais là encore, les revendeurs professionnels qui représentent Aurum Acoustics sont hautement qualifiés et compétents pour réaliser cette dernière étape.

Ce système Aurum Acoustics est jubilatoire, il nous a fait redécouvrir toute notre collection de CD, c’est une « machine » pour audiophiles et mélomane assoiffés de belles reproductions musicales.

Vous passerez plus de temps à écouter de la musique en compagnie de ce système, au lieu de paser votre temps à remplacer votre matériel ou vos câbles que vous jugez toujours inadaptés ou du moins, jamais assez performants à votre goût.

Le travail de « match » réalisé sur le concept Aurum Acoustics est étonnant de ce point de vue, il vous affranchi d’une perte de temps et d’argent incommensurable, pour ne laisser place qu’à une chose, celle auquel vous êtes en droit de vous attendre quand vous déboursez 45 000,00 $ = un système haute-fidélité digne de ce nom.

Preuve que simplicité ne veut pas dire simplissisme, le plus court chemin pour accéder à la performance est souvent le plus court, comme les éléments sur le trajet du signal musical qui se doivent d’être le moins influencé par ses composants, même si ceux ci sont moins nombreux, ils se doivent par ailleurs d’être de très haut niveau, ce qui est le cas sur le système Aurum Acoustics de Monsieur Moss.

aurum acoustics

Le mot qui caractérise le mieux ce système est selon moi : Plénitude.

Vous l’aurez sans doute compris, nous avons tous beaucoup aimé le concept Aurum Acoustics 300B integris.

Bravo et longue Vie au concept original Aurum Acoustics.

Conclusion de cette première partie :

Points fortsLes points forts :

  • Made in / fait au Canada
  • 5 ans de garantie
  • Concept tout inclu; on branche, ça fonctionne, rien d’autre à faire qu’à écouter ses CD préférés
  • Simplicité apparente, sous une technologie de pointe, le lecteur CDP mérite à lui seul la mention « mécanique de haute-précision ».
  • Equilibre tonal époustouflant
  • Dynamique
  • Intégration impeccable pour petite ou grande pièce, ce qui est beaucoup plus rare que vous ne le pensez.
  • Registres, graves, médiums, aigus, exemplaires de cohérence;
  • D’une rare intimité avec la musique;
  • Le prix de l’ensemble est réaliste, en regard de ses prestations de haut niveau.

Points faiblesLes points faibles :

  • Trop bien fait? le concept 300B integris « plug and play » ne laisse pas ou peu de latitude au niveau remplacement de matériel, les acheteurs compulsifs seront certainement frustrés;
  • Télécommande ultra complète, mais aussi très (trop?) complexe, pour piloter un « simple » lecteur de CD;
  • Quelques « caprices » de connectique interne;
  • Le prix, pour le commun des mortels, c’est une somme importante à débourser en une seule fois, les petites mensualités sont nos amies.

Avec ferveur et enthousiasme, vous avez été nombreuses et nombreux à donner votre intime conviction, en toute liberté et indépendance, sur ce système de haute-fidélité Canadien et je vous en remercie.

Personnellement, le système Aurum Acoustics 300B integris, avec lequel j’ai partagé quelques mois de ma vie, s’est révélé être un compagnon des plus attachant.

C’est définitivement l’un des meilleurs systèmes qu’il m’ait été donné d’entendre à ce jour, et ce, tous budgets confondus, il devient de fait une référence dans le monde de la haute fidélité.

Tag reference

Parvenir à « extirper » autant de musique, d’émotions, de sensations, dans une pièce de 17 m2 comme la nôtre, relève du miracle, je n’ose imaginer les performances du système Aurum Acoustics 300B integris dans une salle plus généreuse, ce doit être le rêve devenu réalité, le Graal de l’audiophile est enfin disponible.

J’ai vécu une expérience jubilatoire et fait de belles rencontres lors des écoutes partagées, que je ne suis pas prêt d’oublier.

Au moment où j’écris ces lignes le système Aurum Acoustics est encore installé chez nous, si vous aussi, souhaitez en faire l’écoute, je vous invite à prendre rendez-vous et il me fera plaisir d’être votre guide.

Tarifs du système en détails, exprimés en $US

  • Lecteur CDP integris + télécommande Logitech multifonctions programmable : 12000,00 $
  • Système 300B integris actif, qui comprend l’amplificateur à filtrage actif + une paire d’enceintes acoustiques 3 voies + 2 paires de câbles haut-parleurs : 30 000,00 $
  • Cordon AC : 750,00 $ l’unité
  • Un meuble à deux tablettes isolées : 3000,00 $
  • Base en aluminium pour les enceintes acoustiques (hautement recommandé) : 400,00 $
  • Une paire de grilles pour les enceintes : 300,00 $ (option)

aurum acoustics

Note à l’attention des professionnels
Aurum Acoustics recherche des revendeurs en Europe et au Québec. D’ici là, pour tout renseignement ou toute commande, veuillez vous adresser directement auprès du manufacturier.


Contacts

Derrick Moss P.Eng. MBA President
Aurum Acoustics Product made in / Produit fait au Canada.
10 Minerals Road
Conception Bay South
Newfoundland and Labrador
Canada A1W 5A1
Tél. : 709 834 8244
Fax: 709 834 8246
Web site : www.aurumacoustics.com
e-mail : dmoss@aurumacoustics.com

L’aventure se poursuit avec la publication prochaine des parties II et III de ce banc d’essai.


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2007, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine, sous licence creative commons. Bonne journée et bonnes écoutes.

À propos de Marc Philip

Autodidacte et passionné de musique, photographie, cinéma, gastronomie. Apprécie les bons moments de la Vie, et surtout aime les partager avec les autres. Je déteste les imbéciles, surtout ceux qui ne sont même pas foutus d'être heureux.

Il y a 8 commentaires

  1. Pascal O

    Lors de ma rencontre avec le système AURUM ACOUSTICS 300B INTÉGRIS
    ce fut d’abord son esthétique qui m’a plus et saura plaire à plus d’un(e), mais lors de l’écoute !!!

    Ce qui frappe dès le commencement, c’est la douceur et la force de frappe de ce système et ce, même à très bas volume, une totale absence d’agressivité ainsi que des basses très généreuses sans aucune exagération avec une belle clarté et ouverture musicale très profonde qui nous laisse pas en appétit.

    La voix de Charles Aznavour (Album 2000) était d’un naturel très convaincant; je me suis demandé s’il n’était pas caché quelque part dans la pièce tellement le réalisme était reproduit.

    Quelle mariage que ce concepteur a réussi à faire, toutes les composantes forment une harmonie parfaite et si l’occassion se présente à vous de pouvoir l’entendre ne faites pas comme moi, apportez toute votre collection de CD et plus car vous aller en redemander!

  2. Michel Leroux

    Une visite en région du côté d’Asbestos en Estrie, a permis l’écoute d’un système de rêve constitué de l’ensemble Aurum Acoustics 300B Integris.
    Une salle d’écoute dont l’acoustique a été conçue et réalisée par inovaudio™, des CD triés sur le volet dont le Requiem de John Rutter en HDCD sur étiquette Reference Recording, l’ensemble a révélé une prestation d’une cohérence sonore et musicale de premier ordre accompagnée d’une image stéréo remarquable.

    Michel Leroux
    Editeur et rédacteur en chef
    Magazine Son & Image

  3. Patrick B.

    Lu sur le site Web de SoundStage Live!:

    As Doug Schneider pointed out, the best sound we heard on the first day came courtesy of the Aurum Acoustics Integris CDP/Active 300B system. [www.aurumacoustics.com]

    Web: http://www.soundstage2.com/avtour2007/mtl_faces01.htm

    One of the first systems that I listened to in Montreal was one that was most familiar to me, and one of the very best you can buy – Aurum Acoustic’s award-winning Integris CDP/Active 300B system. It will set you back $42,000 — a substantial sum — but I’ve heard many systems that are far more expensive and don’t sound nearly as good. For instance, I listened to a well-reviewed pair of $45,000 floorstanding two-ways (I’m talking about speakers only here) that could be bettered by speakers one-tenth of their price. I’m not exaggerating. Quite frankly, there’s too much of that these days. In comparison, the complete Aurum Acoustics system is a screaming bargain. [Doug Schneider]

    Web: http://www.soundstage2.com/avtour2007/mtl_diary_das.htm

    Décidément, c’est le coup de foudre total!

    Aurum’s system is that good, so it should be no surprise to anyone that the company delivered what we thought was, by far, the best sound at this show. Can designer Derrick Moss convince the world that his complete-system approach is the way to go? Hardcore audiophiles who like to tinker and tweak as a well as mix’n’match might kick up a fuss, but they’ll be hard-pressed to deny the sonic results Derrick has achieved. This unique system is something special — one of the best stereo systems on the market today regardless of cost.

    Web: http://www.soundstage2.com/avtour2007/mtl_standout_aurum.htm

Laisser un commentaire