Choix écran de projection

Une fois que vous avez porté votre choix sur le projecteur HD de vos rêves, il reste maintenant à projeter l’image, arrive le temps de faire le bon choix d’écran.

La gamme

  • Toile fixe au mur,
  • Déroulant mais manuel,
  • Déroulant électrique,
  • Déroulant avec tensionneurs latéraux,
  • Déroulant avec tensionneurs et transonore.
  • DIY toile découpée au mètre avec bordure en bois peinte en noir,
  • DIY peinture murale (Goo system, Vogel, etc…).

Détails techniques

Le gain :

idéalement je vous dirais de choisir 0,95 à 1.1 voire 1.2, au dela il risque d’y avoir des zones plus lumineuses sous forme de halo, ce qui viendra inévitablement influencer la qualité des noirs, ceux ci vont délaver et rendre un gris foncé à la place.
Evitez l’effet perlé au profit d’un blanc-mat, voire d’un gris mat.
Plus le gain est important, moins vous aurez besoin de projeter dans la noirceur totale, on peut donc dire que le gain est inversement proportionnel à la lumière ambiante necessaire.
La gain élevé a également un inconvénient, celui de réduire la lumière sur les bords, du moins pour celles et ceux qui sont assis aux extrémités.

Les experts conseillent 1.0 pour un projecteur lumineux comme le Runco LS5 ou le JVC 950 et 1.2 au maximum pour un projecteur comme le Panasonic 4000 ou Epson 8500.

Un écran trop brillant peut nécessiter l’emploi d’un filtre gris neutre pour baisser la luminosité ou encore on ouvre une lumière ambiante pour diminuer l’intensité de la lampe du projecteur.

Ayant fait un test avec un Runco et la lumière ouverte de ±30%. on ne voit presque pas de perte de contraste.
Avec le Epson 8500, l’image est délavée et les noirs deviennent gris pâle.
Pourtant les spécifications sont comparables. Méfiez-vous des spécifications… Voir, c’est croire!

Je choisirais un gain de 1.1, pour être certain de ne pas déborder et d’être confortable en toute circonstance, je n’aime ni la totale obscurité, ni le plein jour pour regarder un film.

Le format :

Ne cherchez pas midi à quatorze heure, le 16/9 s’impose, oubliez définitivement le vieillissant format 4/3 à papa, ce n’est plus d’actualité depuis l’avènement de la HD, le Blu-ray a institué les règles du jeu.

La taille :

La norme est de dire que la diagonale d’écran correspond au premier rang de spectateur, donc si vous choisissez un écran de 102″ c’est à dire 2,59 mètres, il faudra vous installer au moins à cette distance de l’écran, pas moins.
Gilles nous indique plus en détail ce point, en bas de cette page.
C’est la première question que votre revendeur se doit de vous poser, quel est la dimension de votre pièce, longueur X largeur, afin de vous orienter vers tel ou tel modèle de projecteur.
Au cinéma, certaines personnes aiment s’assoir à l’avant tout près de l’écran et d’autres s’en éloignent selon leur préférence, à la maison seules les limites fixées par les murs de votre salon seront juges.

La texture :

Trans-sonore ou pas? that’s the question
L’écran trans-sonore, c’est à dire microperforé afin de permettre aux sons de passer, est la solution idéale pour un système de cinéma maison dédié, là où les enceintes vont être soit implantées dans le mur arrière soit entre le dit mur et l’écran avec le bon écartement.
Vous pouvez également disposer vos enceintes en arrière de l’écran trans-sonore là où ça vous chante, ce qui n’est pas le cas avec un écran traditionnel opaque.
Vos enceintes soient impérativement se trouver de chaque côté de l’écran, ce qui peut dans certain cas se révéler inadéquat du fait d’un trop fort écartement, voire de gêner la vision latérale pour les spectateurs assis de côté.
Evitez les toiles dont les perforations sont supérieures à 0,5mm, au risque d’avoir une perte de luminosité.

Selon moi une toile trans-sonore, c’est le top du top, quand elle est bien conçue.

Vous devez vous en douter, la solution trans-sonore et aussi la plus dispendieuse, si Dieu avait fait les hommes égaux, ça se saurait.

La bordure noire :

Elle n’est pas là par hasard ni pour faire joli, elle contribue largement à améliorer le contraste de l’image en absorbant les reflets ce qui a pour conséquence d’isoler l’image en procurant un meilleur effet sur le contraste, c’est un aspect à ne pas négliger.

L’extradrop :

Qu’est ce que c’est cette bestiole?
Il s’agit d’une bordure noir qui se fixe sur la partie supérieure de l’écran, elle permet de délimiter la surface de projection et d’amener l’écran à la bonne hauteur, question confort visuel, ça évite de lever la tête durant deux heures … Je pense que vous avez tous vécus au moins une fois l’avant scène lors d’une projection en cinéma, cela n’a rien d’agréable, c’est pareil chez soi.

On parle beaucoup de « noir », il faut bien comprendre qu’une fois la pièce plongée dans l’obscurité plus ou moins importante, le flux de lumière projetée via le projecteur, va immédiatement faire apparaître ce qui est clair, c’est à dire les images sur le fond blanc ou gris de l’écran, tout ce qui est de couleur foncé va se fondre dans le décor, voilà pourquoi il faut aussi éviter de peindre les murs et plafond de votre salle de cinéma maison d’une couleur trop claire, ceci afin de limiter les pertes, que votre regard soit concentré sur l’image projeté et rien d’autre.
Je ne dis pas qu’il est impossible de faire une salle de cinéma maison avec des murs de couleur claire, ce n’est juste pas recommandé.

Tensionné ou pas? :

Il va de soi qu’un écran qu’il soit déroulant manuellement ou électrique, va plus ou moins voir ses bords se détendre à un moment donné, l’effet croît avec l’usage.
Pour pallier à ce phénomène gênant, certains manufacturiers ont décidé d’équiper leurs écrans de tiges métalliques latérales, voire d’arceau de renfort sur lesquels la toile coulisse et reste parfaitement tendue.
Choisir cette option vous garantira un écran toujours impeccable, sans plis ni gondolement.

La commande du mécanisme :

Soit vous le faite manuellement, soit vous optez pour un modèle électrique.
Encore là, vous avez deux options, soit la commande est filaire, avec un interrupteur à portée de la main, soit la commande se fait à l’aide d’une télécommande à distance sans fil, en mode radio ou infra rouge.
Cette dernière impose de « viser » le capteur infra rouge pour actionner le mécanisme, ce qui n’est pas le cas avec le mode radio qui fonctionne par radiofréquences.

La domotique :

C’est l’art qui consiste à automatiser un certain nombre de taches, associées à une ou des fonctions connexes.
Par exemple, vous pouvez envisager de commander à distance le déroulement de votre écran, en même temps que les lumières baissent lentement et que le projecteur se mette en route.
On peut pousser l’idée plus en avant et commander la fermeture/ouverture des rideaux.
Tout comme l’alarme, le système d’irrigation, les lumières extérieures, etc… liste non exhaustive.
Seule votre imagination sera la limite de vos phantasmes les plus délirants … votre compte en banque aussi 🙂

Qui fait quoi? :

Comme dans tout, il y a du bas de gamme, moyen de gamme et haut de gamme.
Un écran déroulant à commande électrique peut vous coûter 300$ comme il peut vous en coûter 3000$.
La marque, la technologie, les matériaux, le lieu de production, tous ces paramètres vont faire que vous allez voir apparaître des différences plus ou moins évidentes.

Est ce que tous les écrans se valent?

Réponse : Non

Est ce que le bas de gamme ne vaut rien?

Non, certains manufacturiers font des merveilles à un prix incroyablement bas, c’est un véritable don du ciel.

Soyez attentifs aux bonnes affaires, elles existent, il faudra sans doute passer du temps à lire et vous renseigner, mais le but de votre quête sera comblée à la finale.

De notre côté, nous allons entamer des recherches et comparer différents produits.

Je ne dis pas que ce sera facile, mais nous avons plusieurs systèmes de cinéma maison à notre disposition, qui utilisent chacun d’entre eux une technologie différente, il sera alors bien plus intéressant de comparer dans ces contextes, ceci afin d’obtenir de vraies réponses et non pas des réponse marketing de catalogue en ligne comme savent si bien le faire certains éditorialistes.
On fini par ne plus savoir ce qui est vrai et ce qui doit rester dans le domaine du fantasme.
Sachez lire entres les lignes, les avis des utilisateurs est une bonne piste, mais attention, ne vous fiez pas à quelques avis épars, prenez le temps d’en lire plusieurs dizaines avant de décider.
La lecture des multiples éditos sur le sujet montrent que tout se vaut ou presque, ce qui est inexact, j’espère que nous parviendrons à remettre de l’ordre dans tout ça.

Taille vs Focale

Le choix d’un projecteur et la dimension de l’écran sont étroitement reliés, selon la superficie du lieu de visionnement.
On ne peut y échapper. C’est ce qui va (doit) conditionner notre achat.

Les spécifications de l’objectif vont indiquer la distance minimale et maximale où on peut installer le projecteur afin de projeter une image sur un écran d’une diagonale de X.

Cette distance se mesure de l’avant de l’objectif à la surface de l’écran.

On appelle cela la distance de projection ( le throw distance) .

Plus votre écran est grand et plus vous devez éloigner l’objectif par rapport à l’écran.

Le manufacturier du projecteur indique dans ses spécifications le ratio de projection de son objectif ou le ratio minimum et maximum, s’il s’agit d’une focale variable ( zoom lens throw ratio ) .

On peut trouver la distance idéale de projection ( lens throw distance) par cette formule:

Distance entre la lentille et l’écran = largeur de l’écran X lens throw ratio.

donc

Distance de projection = largeur de l’écran X ratio projection de la lentille ou D = L X R.

Je prends comme exemple un projecteur Runco LS5:

Distance de visionnement: ratio de 1.85 à 2.4 (données constructeur)

Un écran dont la diagonale est de 92 pouces soit 2,33 mètres va mesurer 80 po. de large soit 2,03 mètres par 48 po. de hauteur soit 1,22 mètre.

On utilise la largeur de l’écran comme base: 80 pouces ou 2,03 mètres

80 X 1.85 = 148 po. (12.3 pieds) et 80 X 2.4 = 192 po. (16 pieds).

2,03 X 1.85 = 3,75 m et 2,03 X 2,4 = 4,87 m

Par conséquent la distance entre l’objectif et l’écran doit se situer entre 12.3 pieds soit 3,75m et 16 pieds soit 4,87m.
Si votre pièce mesure 10 pieds soit 3,04 mètres de long, on a un problème.

Quelques noms à retenir :

Stewart est le leader incontesté dans le haut de gamme et pour avoir vu leurs produits de près, c’est certainement justifié.
Jusqu’à trois fois plus cher que certaines marques ci-dessous pour 15 à 30% meilleur, face à certains modèles.

C’est un peu comme en HIFI où pour obtenir 20% d’amélioration il faut souvent payer fort cher.
Dans le haut de gamme, le gain est inversement proportionnel à la somme dépensée, je veux dire par là que pour aller chercher 15 à 20% d’amélioration ça va vous coûter très cher, autant être averti et savoir poser ses limites.

Un écran Elite sera 15% moins lumineux et un peu plus froid au niveau de la couleur, mais aussi deux fois moins cher qu’un Stewart aux caractéristiques similaires.

Ça vaut la peine de bien vous documenter et surtout d’ouvrir grand vos yeux, au cinéma voir c’est croire, nous vous l’avons déjà mentionné 🙂

Les autres se partagent le marché en évoluant tant au niveau le plus bas que vers le matériel plus haut en gamme.
Da-Lite
Lumene
Oray
EluneVision
Screen’Up
Projecta
Grandview Canada
Elite
Draper
Vutec
Carada
Optoma (bas et moyen de gamme)
Maxlum (bas de gamme)
Celexon (moyen et haut de gamme)
Kimex (moyen de gamme)

Liste non exhaustive…

Calcul de taille en ligne

Voici un site qui permet de calculer et d’optimiser la distance projecteur vs écran.

Il suffit d’entrer la marque et n° de modèle.

La zone verte est la zone confortable.

Vous pouvez changer les données en glissant les curseurs ou en pressant les + et –

http://www.projectorcentral.com/Epson-PowerLite_Home_Cinema_8500UB-projection-calculator-pro.htm

Conclusion

Rien ne sert de courir, il faut partir à temps.
Si vous n’y connaissez rien, laissez vous guider par votre revendeur en espérant que celui ci vous pose les bonnes questions en rapport avec vos besoins … la première étant : quelles sont les dimensions de votre pièce?
Si cette question ne vous est pas posée, changez de crèmerie et vite …

Posez des questions autour de vous, peut être un collègue de travail a t il une expérience à vous conter, un ami qui est déjà passé par là et a porté son choix sur tel matériel et pour telle raison, etc … bref, documentez vous, Internet est également une belle bibliothèque, mais méfiez vous des imitations et des imitateurs, ils sont nombreux à vouloir « fourger » leur marchandise à n’importe quel prix, c’est la raison pour laquelle faire appel à un professionnel va vous éviter bien des ombrages, ils savent généralement faire le tri du bon grain de l’ivraie.

Les magazines audio & vidéo … oui, c’est une piste, mais les comptes rendus sont souvent commandités, alors même si cela semble bon il sera difficile de savoir à quel point et surtout face à quoi d’autre.

Voir, c’est croire, déplacez vous, expérimentez.


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP, rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2010, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine, sous licence creative commons.

Bonne journée et bonnes écoutes.

À propos de Marc Philip

Autodidacte et passionné de musique, photographie, cinéma, gastronomie. Apprécie les bons moments de la Vie, et surtout aime les partager avec les autres. Je déteste les imbéciles, surtout ceux qui ne sont même pas foutus d'être heureux.

Il y a 7 commentaires

  1. Andre

    Et les écrans gris, pour ou contre? Je crois qu’ils sont utiles pour aider les projecteurs qui émettent difficilement des niveaux de noir assez profond.

    Qu’en pensez-vous?

  2. Marc Philip

    @Andre: Je ne pense pas que l’on puisse résumer le choix à pour ou contre, on va utiliser un écran gris dans des circonstances particulières, notamment quand le vidéoprojecteur est très lumineux le gris va en absorber une partie, cela va également contribuer à améliorer le contraste.

  3. Fred

    @Marc Philip: Bonsoir ! Vos explications et précisions sont très claires en général mais j’aimerais savoir quelle est la différence selon vous entre un écran Oray CFX01B1 135 240 (qui ne précise pas d’anti gondolage ou anti jaunissement mais une telle firme peut-elle oublier ces points ?) et le Lumen Embassy 2 240C ? Merci par avance de votre réponse.

  4. Marc Philip

    @Fred: Bonjour Fred, le Lumen Embassy 2 240C tout comme le Oray CFX01B1 135 240 ne sont pas tensionnés, ceci pouvant expliquer « l’oublie » sur le gondolage. Quant au jaunissement, je n’ai pas eu ces deux écran dans les mains pour en juger. Le jaunissement était dû à une certaine époque à une exposition prolongée à la lumière du jour. ces écrans qui s’enroulent dans une boite en aluminium sont moins exposés. de plus les matériaux ont considérablement évolués depuis les 5 dernières années. Seuls quelques écrans transonores peuvent s’avérer incompatible avec le projecteur HD utilisé, nous l’avons vécu récemment avec le Epson 6020UB et notre écran Elunevision tab tensioned acoustic weave de l’ancienne génération.

  5. yan

    Bonjour,

    J’ai un projecteur Panasonic PT-AE8000 au sous-sol, alors il fait très noir. Les dimensions de ma pièce sont 12 pieds de large x 18 pieds de long et je voudrais savoir qu’elle est la meilleure toile pour ce projecteur. La toile aurait 106 ou 110 de dimensions et mon budget serait entre 500 et 1000$.

    Merci à l’avance

  6. Marc Philip

    @yan: J’ai pratiquement une pièce aux dimensions semblables, j’ai longtemps utilisé un écran de 100 pouces et je suis passé il y a quelques mois au 106 pouces. C’est le maximum que l’on puisse tirer dans une surface telle que la nôtre. Considérant votre budget, ce sera forcément une toile fixe ou électrique, mais pas transonore. J’aime bien ce que fait Elunevison, car on en a pour son argent, voire même plus dans le haut de gamme où il faudrait dépenser deux fois plus pour avoir une qualité qui s’approcherait. http://www.elunevision.com/
    Sinon, j’ai discuté avec deux revendeurs locaux et il semble que l’on puisse trouver quelques bonnes toiles pour pas trop cher chez les marchands de la Clé de Sol, mais je ne les ai pas testé.

Laisser un commentaire