CES 2018

Pour certains d’entres vous, le CES c’est LE rendez vous annuel.

Le CES de Las Vegas est la grande messe des aficionados de gadgets en tout genre, mais bien au delà de cet aspect purement « geek », c’est aussi l’annonce de la sortie sur le marché de ce que seront les appareils et autres électroniques grand public dans le courant de l’année, beaucoup de personnes attendent fiévreusement de savoir quels seront les technologies appliquées à notre futur immédiat pour prendre une décision d’achat éclairée.

Dont je fais parti.

Pour satisfaire notre curiosité et comme le veut la tradition depuis 6 ans, j’ai consulté Olivier Ezratty, spécialiste des grandes tendances high tech, un reporter assidu du CES depuis plusieurs années, ce qui lui a permis de se forger une solide réputation dans son domaine d’activité.

J’ai rencontré Olivier en 2010 au CES justement, où nous avions sympathisé; Olivier et moi partageons quelques passions communes, dont la photographie et la haute technologie, au delà de dire les choses comme elles sont et respecter le lecteur dans son intégrité.

Olivier a accepté de répondre à quelques questions sur son expérience au CES 2018. Je l’en remercie.

CES 2018

Cette édition 2018 valait-elle le déplacement?

Oui, comme chaque année. Je le répète souvent : il n’y a jamais de mauvais CES. Surtout quand on sait chercher.

Dans quelle condition as tu couvert le CES cette année? Du moins tes intentions, focus, intérêts, etc… et matériel photo.

Je vais toujours au CES avec un regard généraliste, tentant à chaque fois de balayer l’intégralité du salon. J’ai encore réussi à le faire quasiment à 100%. J’étais particulièrement attentif à ce qui se passe dans l’automobile, les objets connectés, la santé, les applications de l’intelligence artificielle et sur la 5G.


Côté matériel, je suis parti assez léger. Avec juste un Canon 5D Mark IV et un 24-70 mm 2.8 à toute épreuve. Mon reflex est en fait un bloc-note. J’ai du faire 5500 photos en tout pour en publier environ 3000. Donc, assez peu de déchet ! Sinon, j’avais deux laptops, un pour la visite de salon et la prise de notes et l’autre pour les dérushages de RAW sous Adobe Lightroom.

Quelles sont les grandes tendances du moment?

Il y a des tendances transversales comme le fait que l’intelligence artificielle soit mise à toutes les sauces. C’était manifeste cette année. Je l’ai aussi vu chez les fournisseurs de composants électroniques qui sont mobilisés pour intégrer des unités de traitement neuromoprhiques dans leurs processeurs, surtout dans l’embarqué. Il y a des tentatives d’utilisation de l’IA pour automatiser la gestion des objets de la maison connectée, comme avec Ween.ai.

Ensuite, les véhicules autonomes qui font leur chemin au propre et au figuré. Ce n’est pas une véritable nouveauté au CES. Mais cette année a été marquée par encore plus de présentations dans ce sens. Et notamment les expériences à Las Vegas de taxi autonome avec l’Autonom Cab du Français Navya et avec l’américain Lyft et Aptiv.
On a aussi vu apparaitre des drones de transports de personnes.

Il y a ensuite la réalité virtuelle, la réalité augmentée, la TV 4K, les écrans OLED et MicroLED, l’audio HiRes, etc. Mais sans grandes avancées cette année.

Et puis, ce forcing presque exagéré de Google pour imposer son Assistant, avec un stand en extérieur, des animations et une monopolisation des supports de publicité dynamique de la ville, notamment les panneaux d’affichage géants des grands hôtels.

Qu’est-ce que toi tu as retenu de majeur dans chaque catégorie de produit?

Il faut lire mon Rapport CES 2018 où je détaille tout ! Cf http://www.oezratty.net/wordpress/2018/rapport-ces-2018/

Amplificateur sans fil à lampes du hollandais Qoobi au CES 2018

Quelle place occupe la hifi en 2018 et quels ont été les démonstrations phares qui ont retenu ton attention lors de ce CES?

La Hi-Fi était le parent pauvre de cette édition du CES. La présence des exposants de Hi-Fi haut de gamme au Venetian a fondu comme neige au soleil. Les exposants ont tendance à se rabattre sur le salon High End Audio de Munich.

Dans les produits originaux, il y avait le hollandais Qoobi et son amplificateur à lampes sans fil créé en partenariat avec le Lithuanien Promwad, l’énorme barre de son Creative Labs X-FI Sonic Carrier qui fait 1,5 m de large, la boombox Ixoost Esavox et ses 1,2 m de long pour 50 cm de hauteur et 53 Kg et enfin, le Nomadic Audio de l’Israélien Morel qui est une astucieuse combinaison d’une valise au format « cabin luggage » et d’un système audio Bluetooth à deux hauts parleurs.

Quelle est la place de la musique dématérialisée (serveur musical)?

J’ai noté que la Hi-Res Audio était maintenant surtout poussée via des services de streaming de musique en ligne, comme celui du Français Qobuz qui se lance aux USA. Il y avait moins de mise en avant de DACs divers pour la HiRes. J’ai surtout vu Sony présenter ses solutions mobiles audio HiRes.

Clearaudio turntable CES 2018

Peut-on dire que les disques vinyls et le matériel analogique sont encore populaires?

Oui, si l’on en juge par l’offre de platines vintages ou modernes, ne serait-ce que par le revival de celles de Technics. Elles sont bien plus abondantes que les lecteurs de CD audio qui ont quasiment disparu de la circulation, dématérialisation généralisée de la musique oblige.


Y avait il de grands absents?

Oui, une bonne part des anciens exposants de la Hi-Fi haut de gamme ont disparu du CES.

Qu’en est il de la 4K et plus?

La 4K est dépassée par la 8K ! Bon, en pratique, c’est faux. Mais c’est ce qu’essayent de faire croire les grands constructeurs, et notamment LG et Samsung. C’est absurde car la 4K n’est pas encore bien déployée et la 8K n’a pas un grand intérêt pratique sauf à avoir des écrans de 80 pouces ou plus.

La 4K est un peu comme l’audio HiRes : le bénéfices utilisateurs n’est pas évident à percevoir pour tous. Et leur adoption rame un peu. Dans la 4K, la diffusion des écrans de TV est bien en avance par rapport à celle des contenus qui, s’ils sont souvent produits en 4K, ne sont pas diffusés suffisamment en 4K dans les tuyaux courants. Il n’y a que Netflix pour sauver un peu la mise.

J’ai été intrigué par ces écrans MicroLED de Samsung, dont « The Wall », de 146 pouces de diagonale. Cette technologie est prometteuse pour remettre en cause le leadership de l’OLED dans les écrans émissifs à fort rapport de contraste.

Et la robotique dans tout ça?

Elle était assez présence au CES cette année. Avec beaucoup de robots éducatifs et de robots de services, notamment qui sont censés gérer des tâches ménagères. Je me méfie des robots car ils ne tiennent que rarement leurs promesses. D’ailleurs, les démonstrations de robots au CES fonctionnent très mal. C’est même arrivé dans la conférence de presse de LG Electronics où les robots refusaient d’obtempérer et de répondre aux question de l’intervenant.

Le robot le plus marrant est le Foldimate israélien, qui plie et repasse le linge automatiquement. Et puis le nouvel Aibo de Sony qui est tout mignon.

Chien robot Aibo par Sony au CES 2018

Quelles sont les domaines qui ont le vent en poupe?

L’IA et ses applications en général.

L’automobile à conduite assistée et autonome.

La VR et ses applications professionnelles comme dans le jeu.

Qui seront les décideurs de demain?

Les gens qui bossent, qui créent et qui font la promotion des innovations.

Quels ont été tes coup de cœur?

Le petit chien Aibo de Sony, qui s’est bien amélioré depuis sa première version.

La berline de Byton, très bien pensée dans sa composante numérique et dans l’interaction avec les passagers et avec leurs smartphones.

Berline Byton au CES 2018

Conclusion, quel bilan fais tu de ce CES 2018?

C’était un CES riche et multifacettes comme d’habitude.

Si tu veux dire autre chose, laisses toi aller.

Lisez mon Rapport CES 2018 ! C’est un PDF gratuit et très complet, alors pourquoi s’en priver !

http://www.oezratty.net/wordpress/2018/rapport-ces-2018/



Conclusion

Nous avons enfin la réponse, si vous êtes un fan de Hi-Fi, ce n’est plus au CES qu’il faut vous rendre, mais à Munich ou visiter un salon en Asie, car c’est maintenant là que tout se passe.


Contact et information

Olivier-Ezratty

Olivier Ezratty, Conseil en Stratégies de l’Innovation, spécialisé dans les médias numériques et la TV numérique. Auteur du blog « Opinions Libres » et du Rapport du CES depuis 2006.

Spécialiste des médias numériques, Olivier Ezratty conseille les entreprises des secteurs grand public high-tech et des médias pour l’élaboration de leurs stratégies d’innovation dans les dimensions marketing et technologiques.
Il intervient aussi bien auprès de grandes entreprises qu’auprès de startups et de fonds d’investissements.

Dans son blog Opinions Libres (http://www.oezratty.net), il décode les mouvements des acteurs de l’industrie des médias numériques et de l’écosystème entrepreneurial .
En plus de son rapport annuel de visite du Consumer Electronics Show de Las Vegas depuis 2006, il y publie un Guide des Startups Hightech en France, qui en est à sa 20 ème édition.



La pensée du moment

« Un ami, c’est à la fois nous-mêmes et l’autre, l’autre en qui nous cherchons le meilleur de nous-même, mais également ce qui est meilleur que nous.» de Joseph Kessel (Romancier et journaliste français).


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP et Olivier Ezratty , rédacteurs indépendants, tous droits réservés, copyright 2018, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine, sous licence creative commons.

Bonne journée et bon divertissement.

À propos de Marc Philip

Autodidacte et passionné de musique, photographie, cinéma, gastronomie. Apprécie les bons moments de la Vie, et surtout aime les partager avec les autres. Je déteste les imbéciles, surtout ceux qui ne sont même pas foutus d'être heureux.

Laisser un commentaire