CES 2017

Pour certains d’entres vous, le CES c’est LE rendez vous annuel.

Le CES de Las Vegas est la grande messe des aficionados de gadgets en tout genre, mais bien au delà de cet aspect purement « geek », c’est aussi l’annonce de la sortie sur le marché de ce que seront les appareils et autres électroniques grand public dans le courant de l’année, beaucoup de personnes attendent fiévreusement de savoir quels seront les technologies appliquées à notre futur immédiat pour prendre une décision d’achat éclairée.

J’en fait parti.

Pour satisfaire notre curiosité et comme le veut la tradition depuis 5 ans, j’ai consulté Olivier Ezratty, spécialiste des grandes tendances high tech, un reporter assidu du CES depuis plusieurs années, ce qui lui a permis de se forger une solide réputation dans son domaine d’activité.
J’ai rencontré Olivier en 2010 au CES justement, où nous avions sympathisé; Olivier et moi partageons quelques passions communes, dont la photographie et la haute technologie, au delà de dire les choses comme elles sont et respecter le lecteur dans son intégrité.

Olivier a accepté de répondre à quelques questions sur son expérience au CES 2017.

CES 2017

Est-ce que cette édition 2017 valait le déplacement?

Comme chaque année, je vais répondre de la même manière : oui, bien entendu.

Dans quelle condition as tu couvert le CES cette année?

Je me suis encore mieux organisé que les années précédentes. C’est un processus d’amélioration continu. J’ai d’abord beaucoup plus travaillé sur la préparation de mon rapport en amont du salon, en m’y mettant dès la fin novembre. Ensuite, j’étais mieux équipé sur place, ayant remis à jour mes laptops. J’en ai même emporté deux : l’un, puissant pour pouvoir traiter mes photos sur place (un Asus 13 pouces 2-en-1 Kaby Lake Core i5) et l’autre léger pour prendre des notes pendant le salon (Asus T100HA). Qui plus est, j’avais une solution de backup SSD externe ultra-rapide, à 330 Mo par secondes.


Quelles sont les grandes tendances du moment?

Le grand classique que toute la presse a déjà raconté : beaucoup de réalité virtuelle, trop à mon goût, toujours autant d’objets connectés, et l’intégration de l’intelligence artificielle un peu partout, notamment dans l’automobile et la conduite automatique. Il y avait d’autres tendances plus mineures comme les drones selfies et les drones sous-marins, les smartphones multi-objectifs (3 chez Asus avec leur dernier Zenfone 3 AR), les objets connectés pour le sommeil, etc…

Qu’est ce que toi tu as retenu de majeur dans chaque catégorie de produit?

Il y a beaucoup de catégories de produits !

Objets connectés

Dans les wearables, une légère décrue du phénomène des montres connectées et des trackers sportifs.
Les objets connectés pour les sports avec de nouveaux terrains de jeu comme l’équitation, la natation et la boxe.
Un grand nombre de solutions permettant de mieux dormir, surtout si votre conjoint est un gros ronfleur qui sera secoué par bracelets vibrants et oreillers gonflables.
Il y a aussi encore plus de solutions pour surveiller vos bébés à distance.
Et puis plein de robots compagnons, qui sont surtout des agents conversationnels, plus ou moins bavards.

Mobilité

La grande évolution des smartphones haut de gamme concernait leurs capacités de prise de vue de photos, avec de nombreux modèles à double objectif et une mise au point laser améliorée.
L’évolution des standards de télécommunications avec des débits qui continuent d’augmenter avec la 4G, la 4G+ sous toutes les formes, le Wi-Fi ac et les évolutions en gestation vers la 5G qui n’est pour l’instant qu’expérimentale, avant sa commercialisation d’ici 2020.
La conduite automatique continue d’être un sujet d’attention du CES. L’ensemble de l’industrie automobile a pris le pas des Tesla et autres Audi, Valeo et BMW.
Le marché des drones se diversifient avec les drones selfies et les drones sous-marins.

Vidéo et TV

La TV donne lieu à des batailles picrocholines de standards autour du HDR qui voient s’opposer un standard ouvert moyen, le HDR-10, et divers standards propriétaires de meilleure qualité comme le Dolby Vision. Même topo sur la colorimétrie qui différencie les écrans LCD dont le rétroéclairage à LED est dopé par des quantum dots, des écrans OLED qui génèrent des couleurs encore plus saturées, mais au prix d’une moindre dynamique. Samsung créé la confusion en « rebrandant » son Super-UHD en QLED, dont l’appellation ressemble fort à l’OLED, alors que la technologie utilisée est très différente, basée sur les quantum dots.
Côté captation vidéo, l’heure est à la vidéo 360° et la grande nouveauté de ce CES est la prolifération de caméras 360° accessoires de smartphones au lieu de fonctionner de manière indépendante.
Réalité virtuelle ou augmentée

La VR a généré son propre écosystème : les PC pour les alimenter, des processeurs qui se spécialisent pour, une pléthore de casques, des accessoires, des briques logicielles et des contenus pour des marchés divers allant du jeu à la santé.

J’ai découvert quelques casques de VR originaux, capables d’afficher avec une belle résolution un grand champ de vision.
La réalité augmentée a plus d’avenir mais il est plus distant car c’est une technologie difficile à miniaturiser convenablement, expliquant la mise en sourdine des Google Glass en 2015. Elle prend des formes originales comme avec ces miroirs dits intelligents qui permettent de se maquiller virtuellement dans sa salle de bain. Cela fait des années que l’on peut voir cela. Cette année, les offres commerciales semblaient plus nombreuses comme chez Perseus et HiMirror
Photo

Ce marché est en déliquescence, attaqué de plein fouet par les smartphones dont la qualité photographique s’améliore d’année en année, même si ils n’ont pas encore atteint celle des reflex en condition de basse lumière. Les automatismes logiciels intégrés dans les smartphones sont nombreux. Ils permettent de gérer automatiquement tous les paramètres de prises de vue. Tout ça pour faire de vulgaires selfies !
Audio

Le son haute résolution décolle doucement. C’est un peu l’analogue de la 4K dans l’audio avec une perception des bénéfices par les consommateurs qui n’est pas évidente et un marketing de fournisseurs noyant le consommateur sous des bardées de standards difficiles à différencier.
Les casques réducteurs de bruit sont encore plus nombreux. Chez certaines marques, les haut-parleurs des casques s’améliorent avec des techniques type planar comme chez Audeze. Et on trouve des tonnes d’écouteurs Bluetooth à cause ou grâce à qui ? A Apple et à l’iPhone 7 !

Ordinateurs personnels

On trouve de plus en plus de 2-en-1 et ultrabook très performants et légers, autour du kilogramme. Le stockage SSD interne et externe devient ultra-rapide, le Wi-fi suit le rythme avec le 802.11ac. Le tactile se généralise. Côté desktop, on voit fleurir pas mal d’innovations d’intégration dans les formats pour salon et pour gamers en VR.
Impression 3D

Le marché de l’impression 3D grand public se révèle être une chimère, au moins pour un temps. La surface d’exposition de l’impression 3D a baissé pour la première fois au CES. On trouve certes des imprimantes grand public pas chères comme les DaVinci du taïwanais XYZPrinting ou chez le français Dagoma.
On entend beaucoup parler d’impression 3D de différents métaux, une technique utilisée dans l’industrie et qui s’améliore continument. Il existe de nombreuses techniques d’impression différentes de métal en synthèse additive.
Jeux vidéos

Les constructeurs de PC résistent avec des PC de formats originaux et même avec des laptops surgonflés équipés de cartes Nvidia ou AMD ultra-puissantes et très consommatrices d’énergie. Ces PC servent maintenant à alimenter les casques de VR.
Le jeu est pour l’instant le premier marché grand public de la VR. Pour ce faire, on voit apparaître des solutions de connectique sans fil pour les casques de VR ainsi que, carrément, le PC sac à dos, chez MSI. A terme, cependant, les processeurs mobiles permettront de motoriser les casques de VR et de les rendre parfaitement autonomes.

Quelle place occupe la Hi-Fi en 2017 et quels ont été les démonstrations phares qui ont retenu ton attention lors de ce CES?

J’ai été plutôt déçu par la hifi cette année. La zone high-end audio du Venetian semble avoir maigri, de nombreuses suites étant occupées par des sociétés d’autres secteurs que la hi-fi haut de gamme. Il n’y a pas d’innovation marquante dans l’audio et le marché se consolide. L’audio haute résolution continue d’être un sujet mais avec un moindre renouvèlement des offres. Il est d’ailleurs mal marketé. C’est le Dolby Atmos qui semble bien progresser, étant supporté très largement dans les smart TV, dans les box d’opérateurs (Orange en France), dans les amplificateurs et même dans des laptops et tablettes.

Quelle est la place de la musique dématérialisée en 2017 (serveur musical)?

Elle ne semble pas avoir bougé cette année. On trouve les mêmes offres de serveurs audio. Ces serveurs semblent de plus en plus concurrencés par les offres de streaming style Spotify. Sans compter Amazon Echo et sa commande vocale qui simplifie l’accès à la musique.

Peut-on dire que les disques vinyls et le matériel analogique est encore populaire?

Une bonne part des fabricants que je voyais d’habitude n’étaient pas au CES cette année. Notamment ceux qui proposent des platines vinyles ultra-haut de gamme. En même temps, l’impact marché est faible puisque leur clientèle était anecdotique en volume. Idem pour les amplificateurs à lampes.

Y avait il beaucoup de labels de disques?

Je n’en ai pas vu. Ce n’est pas un salon de contenus.

As tu rencontré de nouveaux manufacturiers ou se sont majoritairement tous les mêmes que les années précédentes?

Je n’en ai pas rencontré de nouveaux, à part quelques chinois et taïwanais. En fait, il y en avait moins cette année.

Y avait-il de grands absents?

Audi n’avait plus de stand. C’était bizarre, alors que la surface d’exposition de la partie automobile avait augmenté.

Et pas mal d’absents dans la hifi haut de gamme comme déjà dit.

Qu’en est il de la 4K et plus?

Les constructeurs de TV essayent chaque année de renouveler leur message. Cette année, c’était les quantum dots nouvelles mouture chez Samsung comme chez LG, et aussi le HDR. Mais ces messages sont brouillés et complexes. J’ai l’impression que tout cela perd le consommateur. Il y avait toujours des écrans 8K de présentés un peu partout, surtout chez les chinois. Ils se préparent aux JO de Tokyo de 2020 ! Sinon, cela n’a aucun intérêt car il n’existe quasiment pas de source grand public de contenu pour alimenter ces écrans !

Le monde de la photographie et de la vidéo HD est il en pleine mutation?

Oui. Il se fait tuer à petit feu par les smartphones. Les appareils compacts sont quasiment morts. J’ai l’impression que pour la première fois, il n’y avait quasiment plus d’annonces de ce côté-là. Les constructeurs ont abandonné la partie.

La vidéo HD se transforme en passant à la 360° et à la 4K. La captation de vidéos 360° est une véritable tendance, concomitante avec celle de la VR. L’une alimente l’autre en contenus « réels » créés à bon compte.

Quelles sont les domaines qui ont le vent en poupe?

Les voitures à conduite assistée en attendant la conduite entièrement automatique.

La réalité virtuelle et tout l’écosystème qui va avec : accessoires, caméras 360°, systèmes immersifs, etc.

Les laptops 2-en-1. Il va falloir qu’Apple s’y mettre un jour ! Ils m’ont permis de me passer de mon iPad dans la vie courante !

L’audio Hires, le Dolby Atmos.

La 4K, dont l’adoption volontaire ou forcée suit son train en dépassant toujours les prévisions.

Qui seront les décideurs de demain?

Toujours les mêmes : les jeunes !

Mais le CES permet aussi de rappeler le pouvoir d’influence d’industriels pas assez connus : ceux qui conçoivent les composants électroniques. Qualcomm a par exemple une influence énorme sur le marché des smartphones. La visée laser intégrée dans tous les smartphones haut de gamme de l’iPhone 7 et Android vient du franco-italien STMicroelectronics. Intel continue de faire la pluie et le beau temps dans les PC et les serveurs. Les laptops gagnent en autonomie grâce à eux. Nvidia s’impose dans l’ordinateur embarqué dans les voitures à conduite automatique. Etc !

Quels ont été tes coup de cœur?

Ce qui est paradoxal après une visite du CES est que je ne désire pas forcément tant de produits que cela. Je reste un « PC guy », car je passe le plus clair de mon temps à travailler sur PC. Donc, je suis intéressé par les 2-en-1 légers. Je viens de m’en acheter 3 pour différents usages, donc je vais me calmer. Du côté des accessoires, j’adore les SSD en liaison USB 3.1 – C. Ca pulse pour les transferts de données ! la petite caméra 360° IQ de Giroptic est sympa, elle s’installe sur un iPhone.

Si j’étais musicien, je craquerais pour le synthétiseur multifonction Roland System-8 qui émule tout un tas de synthés existants. Le Zenfone 3 Zoom d’Asus lancé au CES a l’air d’être le meilleur du marché côté photo. De quoi faire pâlir l’iPhone 7 ! J’aime bien ces objets connectés qui aident à mieux dormir. Et puis aussi le four June qui permet de cuire ses aliments et de les surveiller en vidéo à distance. Dans l’audio, les caissons de basse SVS ont l’air de bien déménager ! Les TV OLED ultraplates « Wall Paper » de LG sont séduisantes.

Côté pros, il y a le van robot de Mercedes pour la livraison de produit du dernier kilomètre avec deux drones sur le toit. Très bien pour le Canada !

Quel bilan fais-tu de ce CES 2017?

C’est toujours un événement fascinant par la richesse de ce que l’on y trouve, même si une bonne part est complètement absurde par rapport à la réalité de nos besoins. On y fait aussi toujours de belles rencontres pour apprendre un peu les dessous de l’histoire.

La conclusion t’appartient, si tu veux dire autre chose, laisses toi aller.

Le CES peut aussi incarner le sentiment d’une partie de la population : le trop plein de technologies. Il laisse sur le côté par mal de gens. Dans les usages, parfois, par la suppression d’emplois liés à l’IA et à la robotique et cela ne va pas s’améliorer. Le marketing des constructeurs est parfois déplorable. Ils embrouillent les pistes, que ce soit avec la 4K, le HDR, la 5G, les prises USB « truchcose », l’audio HiRes et ses douze mille formats, etc… Ca devient vite compliqué à suivre ! Il reste encore des opportunités d’innovation « à la Apple » dans ces domaines. Au sens, faire simple, beau et sans prise de tête !


Contact et information

Olivier-Ezratty

Olivier Ezratty, Conseil en Stratégies de l’Innovation, spécialisé dans les médias numériques et la TV numérique. Auteur du blog « Opinions Libres » et du Rapport du CES depuis 2006.

Spécialiste des médias numériques, Olivier Ezratty conseille les entreprises des secteurs grand public high-tech et des médias pour l’élaboration de leurs stratégies d’innovation dans les dimensions marketing et technologiques.
Il intervient aussi bien auprès de grandes entreprises qu’auprès de startups et de fonds d’investissements.

Dans son blog Opinions Libres (http://www.oezratty.net), il décode les mouvements des acteurs de l’industrie des médias numériques et de l’écosystème entrepreneurial .
En plus de son rapport annuel de visite du Consumer Electronics Show de Las Vegas depuis 2006, il y publie un Guide des Startups Hightech en France, qui en est à sa 20 ème édition.


La pensée du moment

« Un ami, c’est à la fois nous-mêmes et l’autre, l’autre en qui nous cherchons le meilleur de nous-même, mais également ce qui est meilleur que nous.» de Joseph Kessel (Romancier et journaliste français).


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP et Olivier Ezratty , rédacteurs indépendants, tous droits réservés, copyright 2017, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine, sous licence creative commons.

Bonne journée et bon divertissement.

À propos de Marc Philip

Autodidacte et passionné de musique, photographie, cinéma, gastronomie. Apprécie les bons moments de la Vie, et surtout aime les partager avec les autres. Je déteste les imbéciles, surtout ceux qui ne sont même pas foutus d'être heureux.

Il n'y a qu'un commentaire

Laisser un commentaire