Acoustique et optimisation en mode stéréo 2

Acoustique et optimisation part 2

Ce monsieur m’a été référé par la boutique Audio d’Occasion de Montréal, chez qui les électroniques et les haut-parleurs ont été acheté.

5: Vous avez entrepris d’optimiser votre installation audio, qu’est-ce que cela vous a procuré à la finale?

La possibilité d’écouter de la musique sur plusieurs heures d’affilées et de ressortir de ces séances d’écoutes totalement relax, détendu, accompagné d’un sentiment de bien-être. La musique procure un bel effet curatif, quand elle est reproduite dans son intégrité.

6: Si vous aviez un seul conseil à donner aux débutants, quel serait-il?

La base repose sur le budget que vous vous êtes fixé, sur la compatibilité des appareils, de la tonalité désirée et plusieurs heures d’écoutes en magasin, puis chez soi. Aussi il est important d’avoir un témoin qui puisse confirmer ce que vous entendez. Ne soyez pas seul.
L’étape suivante c’est l’alimentation électrique. Un disjoncteur par appareil avec du câble AWG 10 ou 12. Ensuite soignez l’acoustique pour éliminer tout ce qui fait rebondir les ondes pour éviter les échos flottants, les sons criards ou des retours d’ondes graves réfléchies qui vont diminuer les basses sortant des HP, du moins là où vous êtes assis.
Personnellement je ne connaissais rien à tout cela, mais chemin faisant je découvre toutes les améliorations possibles à apporter. C’est un cheminement où souvent ressort le doute, le questionnement sur ce que vous désirez entendre, la source du problème. Parlez-en à votre conseiller, car c’est un sujet plus complexe qu’il n’y parait. La récompense est au bout, mais on ne le sais pas au départ.

Vue de la partie arrière sur le traitement acoustique

7: Que vous reste-t-il à faire maintenant?

Encore du travail sur l’acoustique. Ce qu’il y a de plaisant avec l’acoustique c’est que cela demande un travail sur la pièce d’écoute qui tout en améliorant la beauté de la pièce élève la qualité du son à des niveaux que jamais je n’aurais cru pouvoir atteindre.

8: Est-ce que vos objectifs ont été atteints avec le matériel que vous possédez?

Le matériel électronique ne peux en donner plus que ce qu’il donne en ce moment, la pièce d’écoute oui et il reste encore beaucoup de potentiel pour le côté esthétique et l’acoustique.

Diffuseur inovaudio 2D mk I positionné en arrière de la zone d’écoute

9: Auriez-vous imaginé vous rendre aussi loin sans l’avoir expérimenté?

Jamais.
Je croyais que la qualité du son n’était le résultat que des électroniques. C’est totalement faux, le rendement des électroniques est dépendant de l’arrivée électrique et de l’acoustique de la pièce. Une absence de soin sur l’acoustique est ressentie par des malaises auditifs. C’est criard dans les aigus et les graves s’expriment dans un « booom » continu indistinct. Bref les vibrations sont perdues autant dans les hautes que les graves sans distinction, ni classe.

Pointe et contre-pointe inovaudio sous les électroniques

10: Quel bilan faite-vous de cette récente expérience de haute-fidélité?

Très positif. Le plus plaisant c’est de pouvoir expérimenter par soi-même. Mais il faut être patient et être accompagné par un professionnel sinon de mauvaises décisions peuvent être prises, ce qui risque de coûter cher.

11: Vous venez d’installer un diffuseur tubulaire au plafond, quels ont été les résultats visuels et sonores?
Côté visuel toute personne entrant dans la pièce comprend que c’est une pièce dédiée à l’écoute musicale. Elle est littéralement Zen, belle, simple, agréable à l’œil, tout y est bien placé et proportionné. Il est même agréable d’y travailler Le diffuseur au plafond met le point sur le i et la barre sur le T. Ici règne la musique, le recueillement, la détente tout autant que la réflexion. C’est une belle pièce pour la créativité, l’imagination, les rêves et des états de consciences libres d’errer aux frontières du rêve.


Quant aux effets sonores du diffuseur au plafond il, à mon avis ça casse les réflexions et échos provenant du plafond et inter-agit avec le sol. Son effet est très présent lors de conversations par exemple. Aucun écho, le souffle de la voix est perceptible, très naturel. Difficile à décrire. Sur les graves l’effet se traduit par des vibrations plus distinctes, longues où les vibratos sont nettement audibles jusqu’à l’extinction des notes.

Diffuseur tubulaire inovaudio au plafond

12: Nous avons installé une plaque d’acier sur des blocs de ply-wood au-dessus des enceintes acoustiques MV One + un couplage avant sous la caisse dans la verticale du HP avec une pointe + contre-pointe en composite, quel a été le résultat?

Couplage unique avant sur pointe et contre-pointe inovaudio et découplage arrière

Difficile à définir. Je crois qu’il faut éliminer les blocs de ply-wood et faire en sorte que la plaque de métal repose sur une mince feuille de bois de 1/8″ d’épaisseur, soit environ 3mm (pour éviter le contact direct de l’acier sur le vernis des caisses). Le but étant de rediriger les ondes à l‘intérieur de la caisse de son vers le bas de la caisse de son. J’attends encore mes plaques d’acier coldroll que j’ai commandé. J’ai débuté avec des hotroll mais celles-ci ne sont pas totalement plates. J’ai tenté d’économiser et n’ai pas écouté mon conseiller. Bien mal m’en a pris. J’attends encore mes nouvelle plaques en acier coldroll plus épaisse de 3/4″ soit 18,9mm.

Premier essai de plaque d’acier sur le dessus de chaque enceinte.

13: Nous avons remplacé les fusibles de vos électroniques par des modèles Furutech rhodium, que s’est-il passé? Qu’avez-vous à dire sur le sens de montage du dit fusible?

Le sens des fusibles à de l’importance car selon le sens du fusible la musique prendra une tonalité particulière. Question de goût mais aussi de sensibilité auditive. Là encore, je reviens sur l’importance de l’acoustique qui à son rôle à jouer. Pas d’acoustique et la différence ne serait perceptible avec autant d’évidence.

Remplacement sur chaque appareil du fusible d’origine par un modèle Furutech rhodium

14: Le fait d’avoir ajouté une seconde prise électrique dédiée à l’amplificateur vous a apporté quoi? Présentement vous avez deux prises murales Furutech NCF avec une ligne 12 gauge pour le numérique et un BX de 10 gauge pour l’amplificateur… mais au fait, que s’est-il passé, quels ont été les performances atteintes?

C’est sûr que le gauge 10 apporte plus de basse et bas-mid comparé au gauge 14 auparavant en place. De plus j’ai installé des plaques murales Furutech GTX avec couvert 105-D. L’apport à la qualité du son est là encore subtil. Mais une chose est sûre; la plaque GTX est conçue pour être ancrée solidement au mur porteur et quand on dit solidement c’est ultra solidement. La prise de courant se visse sur la plaque GTX qui de toute évidence cherche à éliminer le bruit causé par les vibrations causées par les basses qui percutent le mur et qui sont susceptibles de générer des vibrations dans le câble d’alimentation qui seraient ensuite amplifiées par l’ampli.
Maniaque me direz-vous? Je réponds qu’il faut éliminer toutes les incertitudes susceptibles de générer des bruit de fonds provenant de sources externes.

Prises murales Furutech rhodium GTX-NCF

Quitte à faire les choses, autant bien les faire.



La suite va nous révéler les tenants et aboutissants de cette démarche articulée dans le seul but de respecter la musique reproduite afin qu’elle libère toute l’Émotion quelle contient.
C’est un peu pompeux, mais le propriétaire de ce système estime qu’après avoir dépenser autant d’argent il faut que ça sonne à 100% de ce que le matériel peut donner, ni plus, ni moins. Sur ce point, je suis d’accord avec lui, il est inconcevable qu’en 2017 de s’arrêter à seulement 25-30% de performance quand on possède du si beau matériel stéréo.
Il est certain qu’il est difficile d’expliquer avec des mots, ce que nous avons obtenu comme performance, puisque nous nous sommes posés la question de savoir si véritablement nous pouvions encore aller plus loin. Chaque étape de l’optimisation nous propulse vers un résultat toujours plus intéressant, une amélioration s’il en est.
Je reviendrais plus en détail une fois cette entrevue terminée, point par point, sur quels ont été lés bénéfices et ce qui n’a pas eu véritablement d’incidence. Mais retenez dés à présent que rien de ce que nous avons entrepris n’est le fruit du hasard, chaque étape a fait l’objet d’une validation « in situs » sur plusieurs heures simultanées et parfois avec plusieurs auditeurs (trices), si ça apporte une amélioration, on garde, sinon, ça dégage. Pas le temps de se conter des histoires, la musique n’attend pas. Lire la partie 3


La pensée du moment

Lorsque tu fais quelque chose, saches que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l’immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire. [Confucius].


Cet article a été rédigé par Marc PHILIP rédacteur indépendant, tous droits réservés, copyright 2017, les textes et photos sont la propriété de l’auteur et du magazine, sous licence creative commons : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/

« L’acoustique est à la musique, ce que le sel est à la nourriture. » – Marc Philip

À propos de Marc Philip

Autodidacte et passionné de musique, photographie, cinéma, gastronomie. Apprécie les bons moments de la Vie, et surtout aime les partager avec les autres. Je déteste les imbéciles, surtout ceux qui ne sont même pas foutus d'être heureux.

Il y a 2 commentaires

  1. Varlet

    Bonjour, article vraiment très intéressant, je suis impatient de lire la suite. Mais ducoup pas de tapis au sol ? Ou avez-vous testé mais cela n’était pas nécessaire ?

Laisser un commentaire